Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Open Data des décisions de justice : la Chancellerie dévoile son projet de décretCrédits : Jwyg - Flickr (CC BY-SA 2.0)

Le ministère de la Justice vient de publier son projet de décret, attendu depuis 2016, relatif à la mise en ligne des nombreux jugements rendus quotidiennement par les tribunaux français.

Fidèle au texte révélé il y a peu par Dalloz Actualités, cette ébauche prévoit notamment que la Cour de cassation sera responsable de la mise à disposition des décisions rendues par les juridictions de l’ordre judiciaire, et le Conseil d’État de celles relevant des juridictions administratives.

La publication en Open Data devra se faire « dans un délai de deux mois à compter de leur date » s’agissant des décisions administratives, et sous « six mois à compter de leur mise à disposition au greffe » pour l’ordre judiciaire.

Le projet de décret renvoie d’autre part aux juridictions, et bien souvent aux magistrats en charge des différents dossiers, le soin de choisir les éléments à occulter (au-delà des « nom et prénoms des personnes physiques », « parties ou tiers », qui doivent systématiquement être effacés des jugements mis en ligne).

Bien que ce texte soit désormais « soumis à la concertation », la Chancellerie ne s’avance pas sur sa date de parution (pourtant annoncée pour « avant la fin de l’année » par la ministre de la Justice). La Place Vendôme précise que sa mise en œuvre pratique sera dans tous les cas « déclinée dans le cadre d’arrêtés techniques, permettant de procéder par phase, par niveau d’instance et par nature de contentieux, en s’adaptant aux évolutions technologiques ».

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.