Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Intel rachète pour 2 milliards de dollars la start-up Habana Labs spécialisée en IA

La société israélienne développe ses propres puces pour le deep learning. Le fondeur explique que cette acquisition s’inscrit dans sa stratégie consistant à proposer à ses clients « des solutions pour répondre à tous les besoins de performance, depuis l’intelligent edge jusqu’aux datacenters ».

« Habana restera une unité commerciale indépendante, continuera d'être dirigée par son équipe de direction actuelle » et son siège restera en Israël, affirme la société de Santa Clara. Cette dernière connaît déjà bien Habana Labs puisqu’elle avait investi de l’argent via Intel Capital. 

Le géant de Santa Clara continue ainsi la stratégie de croissance externe qu'il a engagé il y a quelques années, notamment pour se développer dans l'IA et la multiplication des types de processeurs proposés à ses clients.

Habana Labs et ses produits rejoindront ainsi les puces de traitement vidéo de Movidius, les FPGA d'Altera, les processeurs « neuronaux » de Nervana, etc. 

4 commentaires
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 17/12/19 à 09:41:34

Faudrait qu'ils arrêtent un jour d'utiliser le mot IA pour tout et n'importe quoi, ça devient lourd (en plus d'être mensonger).

Non, un programme de traitement d'image n'est pas une IA.
Les puces graphiques additionnelles non plus, le programme de tri de dossier non plus, etc...
 

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 17/12/19 à 13:12:02

TL:DR : ne confonds pas IA forte de la fiction, et IA faible de l'industrie.

Dire que ce qui est ou qui n'est pas de l'IA nécessite de définir le terme.

Dans le cas présent, dans l'industrie, le terme IA est réduit à l'IA faible. L'IA forte est totalement ignoré car du domaine de la fiction.
Par IA faible on défini une IA spécialisé à réaliser une seul tache.
Cependant, ça ne répond pas à la question de ce qu'est une IA. Là, on entre dans le problème que ce terme est vague et n'a pas de vrai définition qui fait consensus. Il y ait souvent associé une idée donne une impression d'intelligence.
De là, un algo d'élagage Alpha-beta appliqué au jeu d'echec est considéré comme une IA (et oui, ça en est). Mais plus encore même un programme qui réponds au hasard "pile" ou "face" est aussi une IA.

Cependant, il est incontestablement accepté que les algorithmes d'apprentissages automatique sont inclus dans le domaine de l'IA. Ces dernier ont une définition assez clair, et c'est celle de Tom Mitchell qui en délimite les contours :
"A computer program is said to learn from experience E with respect to some class of tasks T and performance measure P if its performance at tasks in T, as measured by P, improves with experience E."

Autrement dit, si ton programme a appris à partir d'exemples, alors ton programme à fait de l'apprentissage automatique, c'est donc par extention une IA. Cela inclus la phase d'apprentissage, mais aussi la phase d'exploitation (lorsque le modèle est freezer)

Or, n'importe quel algo qui arrive à exploité des données pour s'améliorer à réaliser une tache est un algo d'apprentissage automatique. Parmi les algo les plus classique et parmi les plus utilisé, il y a la régression linéaire et ce, même dans sa forme la plus simple "ax+b" avec a, x et b qui sont des scalaires (en gros de simple nombres). Du coup, oui, faire ta régression linéaire sur des données avec Excel, c'est faire de l'apprentissage automatique (c'est le code d'excel qui a trouvé les facteurs), oui excel peut faire de l'IA. Et plus encore, utiliser cette formule avec ta calculette, c'est aussi faire de l'IA.

La start-up propose ici des puces spécialisées pour les algo d'apprentissage profond, aussi bien pour la phase d'apprentissage que d'exploitation. Or l'algo d'apprentissage profond est parmi les algo qui permettent d'apprendre à réaliser les taches les plus complexe. On peut plus que légitimement considéré que cette start-up travaille dans l'IA.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 17/12/19 à 17:56:56

js2082 a écrit :

Faudrait qu'ils arrêtent un jour d'utiliser le mot IA pour tout et n'importe quoi, ça devient lourd (en plus d'être mensonger).

C'est pour l'IA du Cloud digital. :yes:

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 18/12/19 à 14:26:31

Une saine concurrence, nous encourageons l’innovation, si tu menace le business en faisant des produits à même de changer la donne on te rachète (avec ou sans ton accord)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.