Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
BayDay : lancement de la « plateforme de publication et de lecture de bande dessinée numérique »

Thomas Astruc – président de BayDay, créateur et réalisateur de Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir – explique l’idée derrière cette plateforme :

« A l’heure actuelle, il y a des milliers d’œuvres inaccessibles partout dans le monde, des auteurs qui ne sont pas publiés et qui pour beaucoup galèrent. Alors bien sûr imprimer des albums et les distribuer ça a un coût, mais je trouve dommage qu’à l’heure d’Internet il n’existe pas de plateforme numérique qui permette aux auteurs de publier leurs œuvres partout dans le monde, d’en garder le contrôle et d’en vivre décemment [...] On a créé une plateforme communautaire ouverte à tous pour publier ses bandes dessinées partout dans le monde ».

Les personnes intéressées peuvent signer un contrat numérique (les conditions générales, le contrat de diffusion pour chaque œuvre). Pour les auteurs en nom propre en France, la plateforme peut s’occuper des déclarations et des paiements de toutes les cotisations. L'auteur récupère ensuite 70 % hors taxe du prix d’achat de ses œuvres. 

BayDay peut également gérer plusieurs auteurs en répartissant automatiquement les revenus. Thomas Astruc et Sébastien Ruchet (ancien patron de Nolife), ajoutent qu’il n’y a aucune exclusivité sur BayDay, les auteurs peuvent continuer à publier sur leur blog ou bien en version papier.

BayDay sera lancé cette semaine, sans plus de détails sur le calendrier pour le moment.

21 commentaires
Avatar de SartMatt Abonné
Avatar de SartMattSartMatt- 16/12/19 à 09:59:16

Excellente initiative ! Ça serait bien qu'il arrive à rallier aussi des anciens auteurs voire des éditeurs traditionnels pour publier en numérique le fond de catalogue épuisé depuis longtemps mais trop peu demandé pour justifier des rééditions.

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 16/12/19 à 10:03:58

Super initiative en effet !
Je leur souhaite la réussite qu'ils méritent =)

Concernant les fonds de catalogue je pense que l'absence d'exclusivité pour BayDay (qui est une excellente chose !) ne soit pas acceptée par les éditeurs traditionnels :fou:

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 16/12/19 à 10:06:06

Je trouve le nom vraiment laid par contre...

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 16/12/19 à 10:09:06

SartMatt a écrit :

Excellente initiative ! Ça serait bien qu'il arrive à rallier aussi des anciens auteurs voire des éditeurs traditionnels pour publier en numérique le fond de catalogue épuisé depuis longtemps mais trop peu demandé pour justifier des rééditions.

+1000

Il existe beaucoup de merveilles en BD qui ne sont plus rééditées et qui s'avèrent totalement introuvables de nos jours.
Je pense notamment aux BDs des années 70 à 90 à la grande époque des Pilote, Tintin et Spirou magazines.

Après, faut aussi que le tarif de vente soit raisonnable et ne pas vendre un album dématérialisé aussi cher ou plus cher que la version papier.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 16/12/19 à 10:19:05

js2082 a écrit :

Après, faut aussi que le tarif de vente soit raisonnable et ne pas vendre un album dématérialisé aussi cher ou plus cher que la version papier.

Avec Sébastien Ruchet parmi eux, ca devrait aller. Ce n'est pas qqu'un qui a l'habitude d'essayer d'enfler les gens (on l'a vu avec Nolife, ils n'ont jamais été rachetés justement pour ca et garder leur indépendance).

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 16/12/19 à 10:58:39

js2082 a écrit :

Après, faut aussi que le tarif de vente soit raisonnable et ne pas vendre un album dématérialisé aussi cher ou plus cher que la version papier.

Vente ou location, comme tout ce qui est numérique ?

Parce que de la BD bardée de DRM et d'application spécifique, ça reste de la location.

Avatar de corrigo Abonné
Avatar de corrigocorrigo- 16/12/19 à 12:10:28

Si ça permettrait d'avoir la suite des aventures de Cybersix, je plussoie à 100%!

Avatar de spidermoon Abonné
Avatar de spidermoonspidermoon- 16/12/19 à 12:19:31

J'espère qu'il ont prévu qu'une db numérique ne doit pas avoir le même format qu'une bd papier. Je suis abonné à Izneo, le format minimal pour lire une DB pleine page c'est 10" format 4/3. Et à condition que le texte soit suffisamment grand et que l'on ait pas de marge. J'ai une DB numérique Alix, reçu en cadeau, et c'est limite illisible, texte trop petit et marge, une bête copie image de la bd papier.
Sur Izneo les bd peuvent s'adapter au téléphone en découpant la page suivant les cases, mais pour moi, une bd doit se voir en pleine page, tel que l'a dessiné l'auteur.

Avatar de Totoxoros INpactien
Avatar de TotoxorosTotoxoros- 16/12/19 à 12:52:38

Encore une appli où le jour où elle ferme on perd tout ce qu’on a acheté ?

J’ai pas regardé la vidéo, mais si c’est le cas, ça n’a aucun intérêt.

Un modèle d’abonnement avec accès illimité, plus une possibilité de mécénat, je prends avec joie.

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 16/12/19 à 13:23:03

70% seuleument pour l'auteur je trouve que c'est pas terrible quand même. Les frais pour la plate forme sont quand même très réduit...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3