Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Même amendé, #BigBrotherBercy reste un danger, selon le député Philippe Latombe

Le député de Vendée Philippe Latombe estime que les sénateurs ont « mieux cadré » la collecte de masse voulue par Bercy et les Douanes (notre compte rendu).

« Je ne peux que me réjouir de ces avancées et espère que le prochain examen à l’Assemblée ne reviendra pas dessus ». Le parlementaire regrette néanmoins que les amendements de suppression de l’article 57 n’aient pas été adoptés.

« Je persiste à penser que cet article 57, non content d’être un cavalier législatif, est attentatoire aux libertés individuelles car disproportionnées ».

Selon l’élu, « même amendé, il représente un véritable danger, notamment s’il venait à tomber entre les mains d’un pouvoir peu soucieux des libertés ». 

5 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 10/12/19 à 10:15:50

Selon l’élu, « même amendé, il représente un véritable danger,
notamment s’il venait à tomber entre les mains d’un pouvoir peu soucieux
des libertés ».

Ce n'est pas déjà le cas ? Aujourd'hui LREM a les mêmes péthodes, et fait tout aussi peur, que le RN.

Avatar de Lesgalapagos Abonné
Avatar de LesgalapagosLesgalapagos- 10/12/19 à 11:19:33

Comment peut-on se réjouir d'une grave atteintes aux libertés individuelles et à la protection des données personnelles en considérant que, finalement, c'est toujours grave mais moins pire ?

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 11/12/19 à 14:40:01

Lesgalapagos a écrit :

Comment peut-on se réjouir d'une grave atteintes aux libertés individuelles et à la protection des données personnelles en considérant que, finalement, c'est toujours grave mais moins pire ?

Heu.... ça a toujours été la méthode de tous les gouvernements dit "démocratiques", ça , non ? La France n'est pas la seule dans ce cas) . C'est une danse en 3 temps :

T=0 : On tente de faire passer une mesure vraiment liberticide , recul sur les droits , remise en cause des acquis
T=1 : Suite à d'âpres discussions , on transige, on discute, ...
T=2 : Un compromis est trouvé. Les 2 camps penses qu'ils ont acquis une "victoire" (dans les fait, le public y a quand même perdu).
T=3 : On tente de faire passer une mesure encore plus liberticide , recul des droits, remise en cause des acquis, qui va encore plus loin que celle initiale (et qui inclue, bien sur, ce qui était prévu au départ à T=0)
T=4 : Suite à d'âpres discussions , on transige, on discute, ...
T=5 : Un compromis est trouvé. Les 2 camps penses qu'ils ont acquis une
"victoire" (dans les fait , la mesure initiale en T=0 est passée, plus quelques autres, sous un phrasé différent).
T=6 : On tente de faire passer une mesure encore plus liberticide ,
recul des droits, remise en cause des acquis, qui va encore plus loin
que celle de T=3.

Et ça continue ainsi . Nos impôts paient des gens qui écrivent ces projets de lois.
En France on a pas réellement de groupes de citoyens, comme l'EFF aux US, qui ont vraiment un rôle de contre-pouvoir actif , les groupes au mieux font de la contestation et du ramassage de pots cassés. Bref, on est pas réellement en démocratie.

Il faudrait qu'il soit possible qu'un groupe de citoyen puissent faire mettre aux voix , directement, des textes de loi. Ca, chez nous c'est pas possible.

Ce qu'ils font c'est la stratégie de la submersion, et ça marche : Tout le monde est trop occupé dans ça petite vie quotidienne pour "s'occuper de ça" (moi le 1er).
C'est pas une question de nombre (les décideurs politique & les rédacteurs de textes de loi ne sont pas très nombreux), mais de savoir qui est légitime pour écrire et soutenir ces textes de lois.
Si on laisse ce "pouvoir" à d'autres , toujours les mêmes, ben faut pas s'étonner de ce genre d'abus. Il me semblerais logique que des lois puissent être proposés par des citoyens lambda, d'une manière ou d'une autre pour faire une sorte de contrepoids.Ou bien de changer qui vote ces textes.
Facile à dire, je sais bien.
 
 

 

Avatar de BlueTemplar Abonné
Avatar de BlueTemplarBlueTemplar- 11/12/19 à 17:14:56

Il faudrait qu'il soit possible qu'un groupe de citoyen puissent faire mettre aux voix , directement, des textes de loi. Ca, chez nous c'est pas possible.
Quelqu'un a déjà essayé de passer par l'EUrope - l'obligation d'examiner au parlement une pétition avec 1M de signatures ?

Avatar de Lesgalapagos Abonné
Avatar de LesgalapagosLesgalapagos- 12/12/19 à 11:13:06

Ce n'est pas parce que c'est la pratique que cela est, pour autant, réjouissant.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.