Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Les ministres des Finances de l'Union européenne unis contre Libra

Ils se sont accordés sur une position commune vis-à-vis de Libra : « Les cryptomonnaies privées comme le Libra de Facebook ne devraient pas être autorisées à l’intérieur de l’Union européenne tant que les risques qu’elles sont susceptibles de poser n’auront pas été clairement réglés », explique Reuters

Il y a quelques semaines, le Conseil européen mettait en avant des risques « liés par exemple à la protection des consommateurs, à la vie privée, à la fiscalité, à la cybersécurité et à la résilience opérationnelle, au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme, à l’intégrité du marché, à la gouvernance et à la sécurité juridique ».

20 commentaires
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 06/12/19 à 09:31:56

Les cryptomonnaies privées comme le Libra de Facebook ne devraient pas être autorisées à l’intérieur de l’Union européenne tant que les risques qu’elles sont susceptibles de poser n’auront pas été clairement réglés

Alors que de l'autre côté les crises répétitives, l'inflation/perte de pouvoir d'achat, la survalorisations des actions, les taux négatifs, la création monétaire abjecte, les passe-droits en dettes et déficits par l'entremise d'obligations d'Etat qui ne valent moins que le papier sur lesquelles elles sont bradées, tous ces fiascos des monnaies étatiques se suivent et ressemblent. Les responsables et coupables des risques systémiques sont parfaitement identifiés, mais rien n'est fait pour les interdire...

Il faut dire qu'ils sont en charge de l'asile, le conflit d'intérêts (au sens propre) n'aide pas.

Édité par tmtisfree le 06/12/2019 à 09:32
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 06/12/19 à 09:52:35

du coup tu serais plutôt pour rajouter de l'incertain sur un truc qui est déjà bancal ?

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 06/12/19 à 10:15:21

WereWindle a écrit :

du coup tu serais plutôt pour rajouter de l'incertain sur un truc qui est déjà bancal ?

"Bancal" est un euphémisme, vu l'étendue du désastre des monnaies non privées. Dans ces conditions, l'incertain n'est pas nécessairement une mauvaise chose. D'ailleurs en général, expérimenter est neutre : seul le résultat peut être jugé.

Ici on observe bien qu'on défend le pré carré vu que les risques supposés (cf la dernière phrases) sont déjà tous avérés pour les monnaies étatiques.

C'est un peu comme si tu accusais ton voisin de la rage alors que c'est toi qui bave.

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 06/12/19 à 10:38:52

C'est un peu plus compliqué que ça : l'état est garant de la valeur de la monnaie, du coup un truc sur lequel l'état n'a pas de prise n'est pas une monnaie, c'est un actif. Si tu veux t'en servir pour payer, c'est du troc.

C'est facile de dire que l'état fait chier, mais il n'empêche, sur le fond ils ont raison. Qui aura des comptes à rendre quand il y aura des problèmes de protection des consommateurs, à la vie privée, à la fiscalité, à la cybersécurité et à la résilience opérationnelle, au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme, à l’intégrité du marché, à la gouvernance et à la sécurité juridique s'ils autorisent la Libra ? Bah c'est l'état. Et tous ces cas vont engorger les tribunaux, payés par tes impôts.
 

Avatar de choukky INpactien
Avatar de choukkychoukky- 06/12/19 à 10:54:39

alex.d. a écrit :

C'est un peu plus compliqué que ça : l'état est garant de la valeur de la monnaie, du coup un truc sur lequel l'état n'a pas de prise n'est pas une monnaie, c'est un actif. Si tu veux t'en servir pour payer, c'est du troc.

C'est facile de dire que l'état fait chier, mais il n'empêche, sur le fond ils ont raison. Qui aura des comptes à rendre quand il y aura des problèmes de protection des consommateurs, à la vie privée, à la fiscalité, à la cybersécurité et à la résilience opérationnelle, au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme, à l’intégrité du marché, à la gouvernance et à la sécurité juridique s'ils autorisent la Libra ? Bah c'est l'état. Et tous ces cas vont engorger les tribunaux, payés par tes impôts.

Le troc est sera partout demain avec le bitcoin. Nous verrons bien si tous les problèmes que tu sous-entends arriveront et comment ils seront résolu.

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 06/12/19 à 12:06:58

alex.d. a écrit :

C'est un peu plus compliqué que ça : l'état est garant de la valeur de la monnaie, du coup un truc sur lequel l'état n'a pas de prise n'est pas une monnaie, c'est un actif. Si tu veux t'en servir pour payer, c'est du troc.

En théorie ce sont les banques centrales (BC) qui "gèrent" pas l’État même si en pratique ce dernier essaie de contrôler. Le mandat des BC n'est pas de "garantir la valeur de la monnaie", mais au contraire de l'éroder (cible inflationnaire à 2%), ainsi que quelques autres prescriptions keynésiennes. Une monnaie n'a d'autre fin que de servir de support de payement.

alex.d. a écrit :

C'est facile de dire que l'état fait chier, mais il n'empêche, sur le fond ils ont raison. Qui aura des comptes à rendre quand il y aura des problèmes de protection des consommateurs, à la vie privée, à la fiscalité, à la cybersécurité et à la résilience opérationnelle, au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme, à l’intégrité du marché, à la gouvernance et à la sécurité juridique s'ils autorisent la Libra ? Bah c'est l'état. Et tous ces cas vont engorger les tribunaux, payés par tes impôts.

Les tribunaux sont justement là pour être l'arbitre indépendant et rectifier la conduite. Quand il n'y pas de contre-pouvoir, comme en situation de monopole monétaire, on voit à quoi cela conduit : à des crises récurrentes parce que les mêmes politiques foireuses conduisent systématiquement aux mêmes maux. Et donc quand un acteur du marché propose une solution (très limitée en plus) pour essayer d'améliorer le système, la solution de nos étatistes qui foirent tout depuis 1800 est bien entendu de privilégier leur monnaie et leur politique de total désastre.

Le seul marché (monétaire) qui fonctionne est un marché (de banque) libre.

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 06/12/19 à 12:08:50

Quels avantages vois-tu à l'utilisation du bitcoin dans cet exemple ?

Avatar de aureus Abonné
Avatar de aureusaureus- 06/12/19 à 12:30:31
Avatar de choukky INpactien
Avatar de choukkychoukky- 06/12/19 à 13:09:00

fred42 a écrit :

Quels avantages vois-tu à l'utilisation du bitcoin dans cet exemple ?

Bitcoin a un seul avantage par rapport à Libra : la protection de la vie privée.
Pour le reste, à mes yeux, c'est du pareil au même. :transpi:

Et pour ceux qui sont sensibles à leur vie privée, libre à eux de commencer par clôturer leur compte Facebook avant de crier au loup face à Libra. :D

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 06/12/19 à 13:15:49

Alors, avec cette solution, il n'y a pas de protection de la vie privée puisque l'article que tu as mis en lien parle de la loi Pacte et que celle-ci impose l’existence et la mise en place de procédures de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme aux prestataires de ce type.

Donc, la vie privée, on peut s’asseoir dessus puisque cela nécessite que le prestataire connaisse ton identité.

Sinon, je ne peux pas fermer mon compte Facebook puisque je n'en ai pas.

Edit : ajout de lien vers site de l'AMF.

Édité par fred42 le 06/12/2019 à 13:17
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2