Huawei vs États-Unis (S3E42) : le fabricant traîne la FCC au tribunal

« La FCC a voté à l’unanimité le mois dernier pour désigner Huawei ainsi qu’un autre groupe chinois, ZTE, comme des risques pour la sécurité nationale des États-Unis », explique Reuters

Les opérateurs télécoms ne peuvent donc plus utiliser leurs financements fédéraux pour acheter des équipements et services. La FCC a aussi voté en faveur du remplacement des équipements déjà acquis. 

Huawei contre-attaque et porte plainte au tribunal de la Nouvelle-Orléans pour contester la décision de la FCC. « Interdire une compagnie comme Huawei simplement parce qu’elle a démarré en Chine, cela ne résout pas les défis en matière de sécurité informatique », lâche Song Liuping, directeur juridique de l'équipementier. 

Cette nouvelle histoire puise encore ses racines dans le même point de discorde : les États-Unis accusent les fabricants chinois d'être à la solde de Pékin pour l'espionnage, sans avoir fourni de preuves pour l'instant. Des accusations toujours fermement réfutées par Huawei.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !