Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le CEA et le Japon main dans la main pour le développement de réacteurs à neutrons rapides

Le 3 décembre, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives a signé un accord partenariat avec l'entreprise française Framatome (anciennement Areva NP, concepteur de centrales nucléaires) et les organismes japonais JAEA, MHI et MFBR.

Cet accord « vise à approfondir les recherches sur des thématiques à forts enjeux pour cette technologie de réacteurs. Cela concerne les thématiques des accidents graves, de la validation des outils de calcul, de la justification des performances et de la durabilité des matériaux, de l’inspection sous sodium et l’instrumentation », explique le CEA.

Pour rappel, quelques réacteurs à neutrons rapides sont déjà en service à travers le monde. Ils présentent trois avantages majeurs selon le CEA

  1. « Ils peuvent utiliser sans limitation tout le plutonium produit par le parc actuel des réacteurs à eau légère, ce qui permet d’assurer une gestion rationnelle et pérenne du plutonium.
  2. Ils peuvent brûler tout type d’uranium, alors que dans les systèmes actuels, seul l’uranium 235 (un isotope minoritaire) est utilisé [...].
  3. Ils pourraient offrir la possibilité de transformer les actinides mineurs tels que l’américium, déchets de haute activité à vie longue, en éléments à vie plus courte. » 
44 commentaires
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 05/12/19 à 09:45:26

C'est intéressant, si en plus ça permet de transformer les déchets !

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 05/12/19 à 10:08:09

… e que s'apelerio Superphénix !

Avatar de Leum Abonné
Avatar de LeumLeum- 05/12/19 à 10:14:02

Un classique, les ingénieurs français ont de super projets que les politiques ne savent pas/veulent pas mettre en valeur et au final on se retrouve suiveurs au lieu de précurseurs...

Avatar de Faith INpactien
Avatar de FaithFaith- 05/12/19 à 10:33:38

Leum a écrit :

Un classique, les ingénieurs français ont de super projets que les politiques ne savent pas/veulent pas mettre en valeur et au final on se retrouve suiveurs au lieu de précurseurs...

En cette journée symbolique de la mentalité française, j'éviterais de trop jeter la pierre aux politiques dans cet échec (et dans bien d'autres cas)
 

Avatar de Leum Abonné
Avatar de LeumLeum- 05/12/19 à 10:36:12

Souvent ils pourraient s'éviter bien des emmerdes en communiquant mieux....

Mais il est vrai que les grévistes ont l'habitude de (se) manifester plusieurs années après que la connerie ai été faite rendant toute tentative d'amélioration de la situation (dont l'efficacité ne peut être évaluée qu'a postériori) impossible

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 05/12/19 à 10:37:57

Mais avec la quantité de retournement de vestes, les moulins à vent paraissent bien plus viable.

Avatar de Quiproquo Abonné
Avatar de QuiproquoQuiproquo- 05/12/19 à 10:39:54

Pour le coup, pas vraiment, la filière neutron rapide n'est pas une innovation, elle existait bien avant les projets français. C'est super intéressant sur le papier (moins de déchets, combustible plus abondant), mais la sécurité est complexe, le coût élevé, et les mises en œuvres françaises ne semblaient pas meilleures que les autres sur ces points. Le CEA vient d'ailleurs d'abandonner un énième prototype RNR-Na.

Il faut démystifier l'excellence française en matière de nucléaire : les réacteurs industriels français fonctionnent sur une technologie américaine. On a fait de beaux projets de recherche, qui n'ont pas aboutit à une exploitation industrielle.

Avatar de Mimoza Abonné
Avatar de MimozaMimoza- 05/12/19 à 10:44:11
Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 05/12/19 à 10:48:32

il y a aussi un énorme facteur politique et populaire sur le faible développement de ces techno en France en plus des éléments évoqué

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 05/12/19 à 11:14:54

AltreX a écrit :

il y a aussi un énorme facteur politique et populaire sur le faible développement de ces techno en France en plus des éléments évoqué

Oui c'est très dommage! Quand on voit que 80% des français pensent que les centrales nucléaires émettent du CO2, on se dit que les média sont fautifs et devraient prendre leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5