Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Paroles des chansons : Genius fait de nouveau preuve de malice et attaque Google en justiceCrédits : imaginima/iStock

L'affaire avait fait du bruit en juin de cette année : Genius accusait Google de lui voler les paroles de chansons. Pour arriver à cette conclusion, la société avait placé des apostrophes droites et courbes dans les textes, formant le mot REDHANDED en morse, signifiant « pris la main dans le sac ».

Le géant du Net s'était défendu en affirmant que les paroles proviennent de « diverses sources et [n'étaient] pas extraites de sites ». « Nous enquêtons sur ce problème avec nos partenaires. Si nous constatons qu'ils ne respectent pas les bons usages, nous mettrons fin aux accords », ajoutait Google.

Genius revient à la charge, mais devant le tribunal cette fois-ci, comme le rapporte The Verge. Dans sa plainte, la société explique qu'elle a de nouveau rusé pour prendre Google sur le fait. Elle a remplacé les 15e, 16e, 19e et 25e espace classique (U+0020) par des quarts de cadratin (U+2005), les deux se ressemblant comme deux gouttes d'eau. En morse, cela donne GENIUS.

Genius affirme que Google viole ses conditions d'utilisation et tire profit de « dix années et des dizaines de millions de dollars » dépensés pour développer son activité et sa base de données. La société demande 50 millions de dollars de dommage et intérêt à Google et LyricFind. 

Comme le notent nos confrères, le procès promet d'être intéressant puisque ni Google ni Genius ne disposent des droits d'auteur des paroles, les sociétés ont des licences des éditeurs leur permettant de les afficher. Une des questions sera donc de savoir comment Google et son partenaire ont récupéré les paroles. 

5 commentaires
Avatar de psikobare Abonné
Avatar de psikobarepsikobare- 04/12/19 à 10:16:19

D'ingéniosité plutôt que de malice.

Je pensais que Genius utiliserait les lois anti piratage pour attaquer le crawling de LyricFind.

Ils vont devoir prouver que le contenu (les retranscriptions de paroles) leurs appartient.

Avatar de grsbdl INpactien
Avatar de grsbdlgrsbdl- 04/12/19 à 12:02:00

Si c'est vrai, cela voudrait dire que le résultat du crawling n'est pas ou seulement partiellement nettoyé. Genius pourrait donc s'amuser à renvoyer des infos complètement erronées lorsqu'il détecte un crawler, voir même du code malicieux.

Je dis ça, c'est ce que nous faisions dans une boîte où je bossais. Nous savions très bien que nos concurrents crawlaient nos sites pour adapter leurs offres en quasi temps réel (bon, nous faisions de même hein). Puis vunt l'idée de faire mumuse (tout en restant subtil) en trafiquant les données affichées par nos sites lorsqu'une IP d'un bot concurrent était détectée.
Bien-sûr, ils peuvent utiliser tor ou des vpn, mais quand tu fais du commerce, de toute façon tu bloques ces trucs, c'est trop souvent réservé aux fraudeurs.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 04/12/19 à 14:46:21

Cette façon de faire est bien marrante en tous cas :)

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 04/12/19 à 19:15:23

:popcorn:

Avatar de MisterDams Abonné
Avatar de MisterDamsMisterDams- 04/12/19 à 19:44:10

C'est surtout rigolo de voir que ça continue malgré une première alerte, et ça donne une vraie chance d'aboutir. Après effectivement, qui est propriétaire des paroles d'un côté et du texte rédigé de l'autre, ça va être intéressant à suivre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.