Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
La DGSI renouvelle son contrat avec l’Américain PalantirCrédits : BlackJack3D/iStock

Faute de solution 100 % française, la Direction Générale de la Sécurité Intérieure a renouvelé son contrat avec la société américaine à la réputation sulfureuse.

Elle a pour rappel été fondée après les attentats du 11 septembre et a notamment été financée par CIA, à hauteur de 2 millions de dollars. Elle est spécialisée dans l’analyse de données et aurait joué un rôle de premier plan dans la traque d’Oussama Ben-Laden. Le nom provient des fameuses Pierres de vision que l’on trouve dans l’œuvre de JRR Tolkien.

Nicolas Lerner, directeur de la DGSI, a pris le contrepied des questions liées à la dépendance, au cours d’une conférence de presse rapportée par Reuters : « Palantir nous aide, c’est-à-dire qu’on ne dépend pas de Palantir ».

Il insiste : « La ligne rouge qu’on s’est fixée depuis le début, c’est que toutes les données qui sont traitées par ce système-là sont sur notre réseau interne, qui est un réseau confidentiel-défense, qui est fermé ».

Il a également confirmé que ce contrat était une « solution transitoire », dans l’attente d’une solution franco-française, citant Thales, Sopra Steria et Dassault Systèmes comme candidats potentiels. Les entreprises ne se sont pas exprimées à ce sujet.

Palantir est régulièrement pointée du doigt à cause du flou qui l’entoure. « Il va de soi qu’il faut par exemple déconnecter les logiciels Palantir, qui permettent d’effectuer des recherches dans les données, car il est hors de question que l’éditeur de Palantir ait accès aux données opérationnelles traitées par le logiciel », indiquait Guillaume Poupard dans un rapport parlementaire de mars 2018 (page 17).

« Or, c’est de plus en plus compliqué, ajoutait-il : de nombreux éditeurs logiciels, en effet, dégagent leur plus-value en fournissant non plus un simple CD-ROM comme autrefois mais un système à distance, en cloud, qui, pour fonctionner, ne doit plus se trouver chez le client mais chez l’éditeur, ce qui soulève de nombreuses questions ».

Sur ce point, Nicolas Lerner ne semble donc pas inquiet.

28 commentaires
Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 28/11/19 à 09:21:55

Rien compris.

Avatar de anonyme_f6b62d162990fde261db0e0ba2db118e Abonné

Je trouve ça vraiment marrant depuis le début qu'ils appellent ça Palantir et ça ne dérange personne.

Les mecs se protègent de tout scandale: ils avaient prévenu :D
C'est d'un cynisme assez révélateur.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 28/11/19 à 09:42:41

N'ayant pas les ressources en interne, la DGSI utilise le système US Palantir pour l'analyse des données.

De source DGSI, tout le traitement des données est fait en interne à la DGSI et n'est donc pas extradé vers les US.

On essaie de développer une solution analogue en interne pour remplacer Palantir mais pas plus d'info que cela sur ce point.

La tendance générale des éditeurs est de remplacer leur distributions de logiciel et leur fonctionnement d'un mode autonome (CD-Rom par exemple) vers des solutions SaaS (donc hébergées ailleurs avec moins de contrôle) ce qui inquiète Guillaume Poupard (ANSSI)

La DGSI ne semble pas s'en inquiéter (soit M. Lerner a des infos comme quoi ça restera cloisonné au réseau de la DGSI - qui est fermé -, soit il écarte tout bonnement la possibilité en mode YOLO - ce qui serait douteux)

c'est plus clair ?

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 28/11/19 à 09:45:25

recoding a écrit :

Je trouve ça vraiment marrant depuis le début qu'ils appellent ça Palantir et ça ne dérange personne.

Les mecs se protègent de tout scandale: ils avaient prévenu :D
C'est d'un cynisme assez révélateur.

Tu parles pour le côté corruption de Saruman par ladite pierre ?

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 28/11/19 à 09:50:11

Oui merci.
C'est un outil d'analyse de big data en fait.

C'est quoi le mode YOLO ? Désolé suis pas en forme ce matin.
 

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 28/11/19 à 09:50:13

« On ne dépend pas de Palantir, ils nous aident » ... « C'est une solution transitoire, en attendant une solutioon 100% française »

J'espère qu'ils sont pas aussi stupides à la DGSI que l'idée qu'ils se font des gens... Ou alors faut qu'ils s'améliorent en com'.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 28/11/19 à 09:52:53

gg40 a écrit :

C'est quoi le mode YOLO ? Désolé suis pas en forme ce matin.

en gros, qu'il ne sait pas du tout si ça va passer en cloud ou pas, qu'il n'a pas cherché à se renseigner (ce serait un comble pour le bonhomme) ou qu'il s'en fout et qu'il espère que ça restera comme c'est actuellement ^^

Avatar de Uther Abonné
Avatar de UtherUther- 28/11/19 à 09:53:43

YOLO (You Only Live Once), est une expression utilisée habituellement dans le sens, "pas le temps de se poser de question, on fonce".

Avatar de Urtok INpactien
Avatar de UrtokUrtok- 28/11/19 à 09:57:15

A la base un palantir il y en avait plusieurs en terre du milieu pour communiquer à longue distance d'une cité à l'autre, ensuite dans le seigneur des anneaux il n'y a que Saroumane et Sauron qui en ont un.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 28/11/19 à 09:57:18

Jack Black avait dit "c'est Carpe Diem pour les incultes" :transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3