Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le CNRS revient sur le réchauffement climatique : « de l’expertise scientifique à l’action politique »Crédits : Nastco/iStock

Dans son journal, le CNRS se pose des questions d'actualité : « Réchauffement climatique, érosion de la biodiversité, développement de l’intelligence artificielle... comment la communauté scientifique peut-elle s'organiser pour convaincre les décideurs d’œuvrer pour le bien de l’humanité et de la planète ? Quels sont les atouts des groupements internationaux tels que le Giec ? ».

Pour le Journal du CNRS, une chose est sûre : « l’échec relatif de la lutte contre le changement climatique ne résulte pas d’une insuffisance de connaissances scientifiques, désormais pléthoriques et solidement étayées ».

Les scientifiques ne désespèrent pas et citent un précédent couronné de succès : « Le protocole de Montréal reste, aujourd’hui encore, le seul traité environnemental à avoir atteint la ratification universelle, ce qui n’est pas le cas de l’accord de Paris sur le climat pour lequel plusieurs pays manquent encore à l’appel », comme l'explique Cathy Clerbaux, directrice de recherche CNRS.

« Malgré des rapports toujours plus étayés sur les conséquences à venir du réchauffement climatique, je reste persuadé que l’homme n’acceptera la réalité de ce phénomène qu’à partir du moment où il en subira lui-même les conséquences », explique Jean Jouzel, vice-président du groupe scientifique du Giec de 2002 à 2015.

Pour Sandra Lavorel, directrice de recherche au Laboratoire d’écologie alpine, l'écologie reste trop séparée des autres domaines sur le vieux continent : « Bien que la prise de conscience autour de la préservation de la biodiversité soit bien réelle en Europe, elle n’a pas été jusqu’ici suffisamment intégrée aux autres politiques de l’Union européenne (UE), l’environnement y étant le plus souvent traité en silo ».

112 commentaires
Avatar de INirvana Abonné
Avatar de INirvanaINirvana- 28/11/19 à 08:57:17

« Malgré des rapports toujours plus étayés sur les conséquences à venir du réchauffement climatique, je reste persuadé que l’homme n’acceptera la réalité de ce phénomène qu’à partir du moment où il en subira lui-même les conséquences », explique Jean Jouzel, vice-président du groupe scientifique du Giec de 2002 à 2015.

Je pense que l'homme accepte déjà le phénomène mais comme il est fondamentalement égoïste, aucun changements profonds, pourtant nécessaires, ne seront vraiment entrepris.

Édité par INirvana le 28/11/2019 à 08:57
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 28/11/19 à 09:03:36

Si l'ont veut vraiment lutter contre le réchauffement climatique dont la principale cause est la surconsommation il va falloir totalement revoir notre façon de vivre et surtout de travailler.  Et je ne pense pas que ça soit suffisant il va aussi falloir réduire les natalité et ce regrouper.

Regardez ce qui ce passe dans le var actuellement : T'a une nana qui est interviewé et qui couine parce que depuis 20 ans chaque année elle subit des inondation et chaque année les assurance mettent la main au porte monnaie. Quand ont lui pose la question "qui accorde le droit de construire la" le discours change de suite et elle t'explique qu'en fait c'est une inondation tout les ans car elle à surement comme consigne de ne pas balancer le maire.

A 10 km de la il y à un village identique au sien mais sur une petite montagnette avec un tier de maisons habitée et sans commerce. Pourquoi ne pas déplacer les inondés à faible cout dans les maisons de la montagnette ? Ça coutera moins cher sur le long terme et la partie inondable de l'ancien village pourra être dé bétonné et servir de batardeau.

 

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 28/11/19 à 09:05:36

Ils auraient du dire "Comment lutter contre la vision court termiste des politique pour sauver les générations futures"

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 28/11/19 à 09:18:36

J'ai regardé quelques conférence de jancovici et ça m'a foutu le moral à zéro.
Pour lui comme pour d'autre, c'est déjà trop tard, il faut maintenant se préparer au choc...

Avatar de Dyfchris Abonné
Avatar de DyfchrisDyfchris- 28/11/19 à 09:23:07

Quand je vois le nombre de trottinettes électrique ou de vélos électrique ou encore de voitures électrique et qu'ils pensent que tout ceci est écologique dans les 2 cas on ne nous parle pas de la pollution généré lors de la conception/assemblage puis de la dépollution...

 Les panneaux solaire sont une pollution aussi que se soit à la conception/assemblage ou la dépollution. Bref on arrange rien et on ne fait que contourner un problème en le remplaçant par un autre, tout ceci est de la mauvaise blague pour faire consommer !

 Ils me font rire avec leur 0 émission c'est vrai que la voiture n'est jamais recharger et les batteries on une durée de vie de 1millions d’années.

(une voiture électrique sans même avoir rouler à polluer autant qu'une berline diesel récente qui a roulé 150 000 KM)

Avatar de eureux Abonné
Avatar de eureuxeureux- 28/11/19 à 09:30:30

gg40 a écrit :

J'ai regardé quelques conférence de jancovici et ça m'a foutu le moral à zéro.
Pour lui comme pour d'autre, c'est déjà trop tard, il faut maintenant se préparer au choc...

Pour s'en sortir sans impact, avoir la civilisation durable, oui c'est hélas trop tard, il aurait fallu agir dès qu'on a su, dans les années 70 (voir le rapport Meadows).

Mais on peut toujours jouer sur la violence du  choc, car il y a une différence entre 500millions de morts, 1Milliard, 3Milliards ou l'anéantissement total.

Avatar de Ghimo Abonné
Avatar de GhimoGhimo- 28/11/19 à 09:37:30

So long and thanks for all the fish 🐟 🐬

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 28/11/19 à 09:44:43

J'ai du mal à envisager une disparition de l'humanité.
Notre espèce est hautement adaptative (même avec de la lowtech) en revanche la réduction drastique (sic) de la population je voie pas trop comment on pourrait l'empêcher :craint:

Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 28/11/19 à 09:52:20

gg40 a écrit :

J'ai regardé quelques conférence de jancovici et ça m'a foutu le moral à zéro.
Pour lui comme pour d'autre, c'est déjà trop tard, il faut maintenant se préparer au choc...

Très bon point de départ pour ceux qui veulent comprendre ce qu'il nous attend:https://www.youtube.com/watch?v=Vjkq8V5rVy0&t=6s

Au début ça fout forcément le moral à zéro, mais après ça permet de se trouver une place dans la société, et d'entreprendre des actions réellement utiles au problème en question.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 28/11/19 à 09:57:09

Mwais, je préfère un climatosceptique qui dit clairement et honnêtement qu'il en a rien à battre plutôt qu'un escrolo parisien qui va composter ses épluchures de pomme (et n'a pas de jardin, donc se débarrasse on ne sait comment de son terreau) mais prend tout le temps l'avion ; est persuadé que planter des éoliennes et des panneaux solaires va aider (sauf que non, bien au contraire) ; aime la biodiversité sauf quand ses douze chats non stérilisés vont écumer le voisinage ; ne mange pas d'huile de palme (pourquoi ? Il ne sait plus, mais c'est une bonne raison je crois ) mais va acheter en toute saison des produits bio qui viennent de l'autre bout du monde ; et beaucoup d'autres trucs du même acabit.

De toutes façons, si on est réalistes,on ne va jamais tenir les objectifs, il vaut mieux se préparer aux conséquences :/

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 12