Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Apple reverrait intégralement ses contrôles qualité pour iOS 14

iOS 13 n’a pas eu une genèse facile. À peine disponible (voir notre dossier), une version 13.1 était attendue quelques jours plus tard. Une sortie rapprochée qui ne pouvait signifier qu’un nombre connu de problème sérieux et de correctifs qui n’étaient pas prêts à temps.

Apple semblait s’être précipité. L’éditeur l’a d’ailleurs confirmé depuis, puisqu’en environ deux mois, les moutures se sont enchainées : iOS 13.1.1, 13.1.2, 13.1.3, 13.2, 13.2.1, 13.2.2 et enfin la dernière en date, iOS 13.2.3. En tout, huit mises à jour sur un temps très court, loin des habitudes de l’entreprise.

Une série d’autant plus remarquée qu’une mise à jour du système entraine nécessairement un redémarrage de l’appareil et un temps d’installation, donc des interruptions répétées dans l’utilisation. Le contenu surprend aussi, puisque la dernière mise à jour corrigeait encore de sérieux problèmes dans Mail, dont l’impossibilité de récupérer le contenu des courriers en arrière-plan.

Selon Bloomberg, Apple est parfaitement au courant que les choses ont été mal faites. Pour iOS 14, l’éditeur préparerait donc une révision complète de son processus qualité, en changeant la manière dont les ingénieurs génèrent les daily builds.

Ces moutures sont compilées chaque jour en fonction de ce que les développeurs y ajoutent. Problème selon Bloomberg, il n’y a pas assez de contrôle sur ce qui était ajouté, aboutissant à des versions plus instables qu’habituellement.

« Les daily builds étaient comme une recette où de nombreux cuisiniers ajoutaient des ingrédients », indique une source familière du processus. Conséquence, « des testeurs se retrouvaient pendant des jours sans build vivable, et ne pouvaient pas vraiment comprendre ce qui fonctionnait ou pas ».

Apple mesurerait de 1 à 100 la stabilité des logiciels, via un test nommé « gant blanc ». Le code de qualité dépasse les 80, tandis que les versions boguées tombent dans les 60. iOS 13 aurait été moins bien noté en interne, ce qui ne surprendra personne.

Craig Federighi, responsable de l'ingénierie logicielle, aurait donc présenté une nouvelle approche, pour isoler davantage les fonctions expérimentales. Toutes les fonctions non finalisées ou jugées dans un état trop instable seraient désactivées par défaut, avec un système de « flags » permettant aux testeurs de choisir quoi activer. Exactement comme dans les navigateurs. 

Apple aurait également déjà décidé de retarder une partie des nouveautés d’iOS 14 – qui porterait le nom de code Azul – dans la version majeure suivante, pour mieux se consacrer à la fiabilité et aux performances. 

Par ailleurs, le nouveau processus qualité serait utilisé pour toutes les prochaines versions des systèmes d’exploitation.

6 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 22/11/19 à 11:06:04

Vraisemblablement ils avaient déjà "intégralement revu" leur process qualité pour la V13 ^^ avec une belle réussite (laissez moi devinez, moi que contrôle qualité pour plus de bénéfice ?)

En tout cas ça prouve que même chez Apple la qualité passe après le biz ...

L'équipe Dev comme les équipes qualités ont des KPI a rendre, et incroyable mais vrai ces KPI (la note qualité en fait parti) sont au vert et hop, une prime pour le chef... (oui faut pas rêver le travailleur lui il doit respecter les KPI mais sa récompense c'est de rester dans l'entreprise...)

Boeing a la même maladie, Crosoft a un peu corrigé le tir, Airbus est touché par endroit par ce soucis (certains sites) et toutes les boites de sous traitances on des KPI vert fluo... Et pourtant au final les problèmes sont légions, les employés et les clients mécontents mais les chefs ont leurs primes alors bon ça va quand même pas si mal ...

Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 22/11/19 à 15:52:54

secouss a écrit :

En tout cas ça prouve que même chez Apple la qualité passe après le biz ...

C'est pas comme si les antennea gate, bend gate, battery gate, et tous les autres *gate n'avaient jamais existé hein :transpi:
Apple est une entreprise commerciale comme les autres, la seule chose qui compte c'est de maximiser la rentabilité, il n'y a que les fanboys adorateurs de la marque pour arriver à se convaincre du contraire.

secouss a écrit :

... Crosoft a un peu corrigé le tir ...

D'ailleurs on peut le constater à chaque gros patch/saut de version de Win 10 : ça se passe toujours sans le moindre problème ... ou pas :D

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 22/11/19 à 19:05:08

L’œuvre d'art totale est difficilement tenable sans se poser les questions de qualité et de suivi... à l'époque Jobs s'était sans doute dit que le contrôle qualité serait opéré par les industriels, on a vu le résultat... alors il faut donner l'exemple maintenant.
C'est plutôt un bon point pour eux et leurs clients de se la jouer pro (bien qu'on puisse douter du prix de leur gamme pro). M'enfin, si la prophétie autoréalisatrice fonctionne il n'y a pas lieu de trop s'inquiéter.

Avatar de anonyme_f3cfc6423586ba6bed42154d795b2b3f INpactien

Une entreprise en perdition depuis la perte de son fondateur.
Rien ne pourra la sauver.

Avatar de ForceRouge INpactien
Avatar de ForceRougeForceRouge- 23/11/19 à 16:43:18

JeSuisGentil a écrit :

Une entreprise en perdition depuis la perte de son fondateur.
Rien ne pourra la sauver.

T'inquiete, Apple n'a pas besoin qu'on la sauve, y a assez de pognon à la banque pour tenir encore plusieurs vie sans rien gagner :)

Avatar de Tuttle7 Abonné
Avatar de Tuttle7Tuttle7- 23/11/19 à 22:00:19

secouss a écrit :

En tout cas ça prouve que même chez Apple la qualité passe après le biz ...

Ce n'est pas pour rien qu'un exploit Android se monnaye désormais un demi-million de dollars de plus que sous iOS. Cela se ressent sur la difficulté d'exploitation.

Édité par Tuttle7 le 23/11/2019 à 22:00
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.