Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Twitter permet désormais de cacher certaines réponses à vos tweets

Pour le moment la fonctionnalité est activable uniquement de manière individuelle, faisant de vous une sorte de modérateur de votre propre compte. 

Pour chacun de vos tweets vous avez désormais la possibilité de « Masquer la réponse » d'un utilisateur qui ne vous plait pas, d'un clic. Vous serez ensuite invités à bloquer le compte concerné.

« Les réponses masquées sont déplacées sur une page indépendante, et tout le monde peut les voir en sélectionnant l'icône Réponse masquée » précise Twitter. Il suffit d'ajouter « /hidden » à la fin de l'URL.

Il y a fort à parier que certains tenteront d'exploiter cette possibilité pour nettoyer leurs publications de remarques dérangeantes, à tort ou à raison. Mais cela restera facilement détectable. On peut donc s'attendre à ce que certains cas fassent les gros titres dans les semaines à venir.

L'action est bien entendu réversible (sauf si le compte concerné vous a bloqué entre temps), mais ne semble pas notifier la personne. Un point qui pourrait faire débat. Pour le moment, seules les versions Android, iOS et web de Twitter sont concernées. Pas encore TweetDeck.

5 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 22/11/19 à 11:00:43

Trump aussi il va y avoir accès ? xD

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 22/11/19 à 13:15:17

Oh mais ça va faire plaisir aux comptes politiques ça ! En plus de ne jamais avoir à répondre de leurs conneries ils pourront présenter une belle réalité dans leurs tweets !

Génial ! Super génial !

Avatar de Dr. Klein INpactien
Avatar de Dr. KleinDr. Klein- 22/11/19 à 13:34:01

J'ai plutôt pensé aux comptes conspi/pseudo-sciences/"médecines" alternatives/ect... quand j'ai lu la news, mais effectivement les politiciens aussi font de la fiction qu'ils construisent un fond de commerce :D

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 22/11/19 à 15:13:45

Dr. Klein a écrit :

J'ai plutôt pensé aux comptes conspi/pseudo-sciences/"médecines" alternatives/ect... quand j'ai lu la news, mais effectivement les politiciens aussi font de la fiction qu'ils construisent un fond de commerce :D

Les conspis et dérivés seront les plus enclins à utiliser ca tout de même. Ainsi, ils pourront s'enfermer dans un monde où ils sont tous d'accord entre eux dans leur connerie :D

Avatar de Lesgalapagos Abonné
Avatar de LesgalapagosLesgalapagos- 23/11/19 à 17:17:14

C'est un tue twitter que cet possibilité.

Même si je peux comprendre que pour certaines personnes réellement harcelées cela peut sembler une bonne solution. Sauf que pour ces quelques personnes, elles vont malgré tout devoir lire les réponses harcelantes avant de les marquer. Et que rien n'empêche qu'elles soient vue par les harceleurs organisés. Et que l'on ait toujours le même niveau de harceleur. On peut même le voir comme un avantage, les harceleurs n'ayant plus à fouiller les messages vu que ceux qui les intéressent vont être simplement regroupé dans la partie masqué qui reste lisible.

Par contre, pour les comploteurs en tous genres, et ils sont nombreux. Ils vont pouvoir masquer tous ceux qui donnent des arguments gênants et les masquer. On va alors avoir deux publics, ceux qui sont contres, qui sont masqués et qui vont aller voir les réponses masquées qui correspondent à leurs avis et ceux qui sont pour et qui iront voir les réponses non masquées qui correspondent à leurs avis. On aura alors deux débats de personnes en accord les unes avec les autres.

Fin du débat.

Fin de tweeter ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.