Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Pirate des Caraïbes et espionnage de câbles sous-marins

Yantar, que la marine russe présente comme un navire de recherche, mais soupçonné de servir à placer des systèmes d’écoute sur les câbles sous-marins, vient d’apparaître en Amérique du sud.

Parti il y a un mois de son port d’attache, une base sous-marine secrète située dans la ville fermée de Gadjievo, dans l’oblast de Mourmansk, il était resté invisible depuis, avant de rallumer son Système d'identification automatique (SIA) en arrivant à Trinité-et-Tobago, en mer des Caraïbes, au large du Vénézuéla. Six câbles sous-marins y convergent, dont Americas-II, reliant les États-Unis au Brésil, via la Guyane française. 

À son rythme de croisière, le voyage aurait normalement dû durer deux semaines environ. Il aura mis un mois. À défaut de savoir pourquoi, on notera que Yantar serait capable de déployer des sous-marins de plongée profonde, et qu’il possède deux systèmes de véhicules télécommandés (ROV) différents pouvant atteindre presque tous les câbles sous-marins de la planète, même en eau profonde.

Des médias affiliés au Kremlin s’étaient ainsi vantés du fait qu’Yantar pouvait non seulement se connecter à des câbles de communication top-secret, mais également les couper et « brouiller les capteurs sous-marins avec un système spécial ».

25 commentaires
Avatar de Malkomitch INpactien
Avatar de MalkomitchMalkomitch- 13/11/19 à 10:02:37

Heuu question pour les gens qui s'y connaissent :

Comment on fait pour se brancher sur un faisceau de fibres optiques au fond de l’océan et intercepter ce qui y passe?

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 13/11/19 à 10:08:23

Dans l'absolu le renseignement c'est de la recherche d'informations ^^ donc bien un navire de recherche ahah

Édité par secouss le 13/11/2019 à 10:08
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 13/11/19 à 10:14:09

hé béh, encore des histoires de « barbouzes »

Déjà mon prof de réseau nous expliquait que quand on posait un câble, puis on le récupérait des années plus tard, il y avait des « trucs bizarres » branchés dessus que personne ne reconnaissait.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 13/11/19 à 10:23:24

D'un point de vue technique, le plus basique est de faire une boucle avec la fibre, une partie de la lumière sort à partir d'un certain angle, cela permet donc de lire le signal. Cependant, c'est une « perte », il y a de l'atténuation dans le signal, il faut dénuder la fibre et ça se remarque au niveau de l'amplificateur suivant.

Mais les espions ont, j'imagine, du matériel efficace qu'ils sont capables de poser en quelques secondes et qui permet d'espionner la totalité du réseau de fibre. Il y avait un article de sciences et vie là-dessus.

En fait, la principale difficulté est souvent de plonger sous des dizaines (centaines ?) de mètres d'eau et de ne pas se faire repérer (apparemment c'est râpé pour Yantar ce coup-ci).

Avatar de Dj Abonné
Avatar de DjDj- 13/11/19 à 10:31:51

En plus de ce qu'explique tgep5Stan, il y a le fait que les cables sont équipés de répéteur (pour prolonger le signal, car même avec la fibre optique il y a une perte de vitesse/signal)

Il y a donc peut être moyen de se brancher à ses répéteurs et d'y choper des données.

Un autre article sur les fibres optiques sous marines https://arstechnica.com/information-technology/2016/05/how-the-internet-works-submarine-cables-data-centres-last-mile/

Avatar de Malkomitch INpactien
Avatar de MalkomitchMalkomitch- 13/11/19 à 10:42:54

Merci les gars. Je n'ose même pas imaginer le degré d'expertise requis pour se greffer à des dizaines? centaines de fibres dans le faisceau? Blindées à l'acier, au cuivre, au polyethylene? En profondeur? Avec en plus la capacité de traitement pour digérer la masse infâme de données qui y transite?

Ca donne le tournis

Édité par Malkomitch le 13/11/2019 à 10:44
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 13/11/19 à 11:00:28

si le Yantar a ne serait-ce que la moitié des capacités qu'on lui prête, c'est envisageable (en outre, la Russie n'est pas connue pour être radine sur les moyen qu'elle alloue à son renseignement :transpi:)

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 13/11/19 à 11:28:17

"Des médias affiliés au Kremlin s’étaient ainsi vantés" ... Mouais... pour un bateau secret...
 

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 13/11/19 à 11:29:44

S'il s'agit bien d'un navire de recherche, les Russes ne verront aucun inconvénient à ce que les US, le Brésil ou la France viennent contrôler ses activités, n'Est-ce pas? :lapin:

Avatar de Zerdligham INpactien
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 13/11/19 à 12:36:48

J'ai toujours été étonné de cette ambition de se brancher aux câbles sous-marins. Au delà de la difficulté technique du branchement, ce qui est sensible devrait de toute façon être chiffré de bout en bout, non?

Je comprendrais mieux l'aspect sabotage (miner les câbles principaux pour les faire sauter en cas de guerre)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3