Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
YouTube peut supprimer votre accès si le service n’est plus « commercialement viable »

« YouTube peut clôturer votre accès ou l'accès de votre compte Google à tout ou partie du Service si nous avons des motifs raisonnables de croire que la mise à disposition du Service n'est plus commercialement viable ». 

Outre-Atlantique, la mesure qui doit entrer en application le 10 décembre prochain, suscite des critiques au regard des largesses apparentes qu’ouvre une telle clause. 

Google, propriétaire de la plateforme, assure ne pas avoir modifié « le fonctionnement de nos services, ni la façon dont nous recueillons ou traitons les données, ni aucun de vos paramètres ». 

Sur Twitter, le compte officiel insiste : « il n’y a pas de nouveau droit dans nos conditions nous permettant de résilier un compte au motif qu’il ne gagnerait pas d’argent. Comme préalablement, nous pouvons interrompre certaines fonctionnalités ou parties du service YouTube, par exemple, si elles sont obsolètes ou peu utilisées. Cela n'a aucune incidence pour les créateurs ou les internautes ». 

De fait, la plateforme commerciale s’offre la possibilité de résilier un service s’il ne lui rapporte plus assez, non de supprimer telle ou telle vidéo qui ne serait pas financièrement intéressante… même si la clause épinglée ne semble pas interdire une telle latitude. 

Remarquons que cette disposition est intégrée dans la section intitulée « clôture de compte par YouTube pour modification du Service ».

En Europe, cette disposition se retrouve depuis le 22 juillet dernier dans les conditions générales d’utilisation en vigueur. Dans la version précédente, en vigueur depuis le 22 janvier 2019, il était déjà précisé que « YouTube peut résilier votre contrat si (…) le Service que YouTube met à votre disposition n'est plus commercialement viable du point de vue de YouTube ».

39 commentaires
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 12/11/19 à 09:21:40

Ce qui est ironique c'est que youtube à désactivé les pubs pour ceux qui ont moins de 1000 abonnés...

Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 12/11/19 à 09:45:58

De ce que j’en sais et qu’on m’a dit, c’est une clause présente dans les CGU depuis au moins deux ans, a priori. Et personne n’a relevé depuis ce moment de fermetures en masse de comptes de gens qui ne font que regarder des vidéos ou s’abonner à des chaînes sans produire eux-mêmes de vidéos (a fortiori monétisées). Donc, déjà, ça me fait dire que la panique actuelle semble bien exagérée.

Ensuite, YouTube, comme tous les autres sites fondés sur le principe de communauté, fait la course à « qui a le plus grand nombre d’inscrits » pour se mesurer aux autres sites du même type (parce que tout n’est qu’un concours de b×te bien freudien, au final). Quel intérêt aurait Google à soudainement vouloir fermer potentiellement des centaines de millions (voire des milliards) de comptes du jour au lendemain ? C’est totalement absurde. Et maintenant que la vague de panique est née et est en train de faire son chemin, nul doute que Google va passer en mode « damage control » et revenir sur toute éventuelle décision en ce sens.

Bref, tout ça me semble n’être qu’un vent de panique soudain, apparu seulement parce que, pour une fois, quelqu’un a pris la peine de lire les CGU jusqu’au bout (ce que personne ne fait, sinon ça aurait été repéré depuis des années) et s’est imaginé que ça allait être l’Armageddon d’ici un mois (alors que les éventuelles modifications de CGU ne concernaient pas ce point-là, en vigueur depuis longtemps).
Un ouragan dans un verre d’eau, donc.

Édité par Trit’ le 12/11/2019 à 09:46
Avatar de Darkmatou Abonné
Avatar de DarkmatouDarkmatou- 12/11/19 à 10:13:14

Concrètement, ça veut dire quoi ? Que Youtube peut se passer des inscrits non monétisés et ne produisant pas de contenus, juste des viewers ? Et se priver de milliards d'interactions sur les vidéos, les likes, les commentaires... leurs servants à collecter des data, ce qui est leur fonds de commerce principal ? Idem pour les Youtubeurs, les marques, les marchands via les liens d'affiliations, qui font leurs beurre grâce à tous ces viewers "passifs" ?
J'avoue que j'ai du mal à cerner cette clause...

Avatar de Kazer2.0 Abonné
Avatar de Kazer2.0Kazer2.0- 12/11/19 à 10:14:23

Tu oublies que YouTube avait bloqué la chaîne de la fondation Blender au US car ils ne voulaient pas monétiser leurs vidéos en 2018.

Sans doute parce que c'était pas "commercialement viable". Du coup la Blender fondation dispose maintenant d'une instance PeerTube et YouTube a fait machine arrière depuis.

Avatar de Jeanprofite Abonné
Avatar de JeanprofiteJeanprofite- 12/11/19 à 10:46:42

Voilà une bonne nouvelle pour PeerTube !

Rien de nouveau sous le soleil, mais comme Youtube (Google-Alphabet) est largement dominant sur le marché...

J'y vois aussi ne forme positive de la RGPD, les gens regardent un peu ce qu'ils accordent en droits (pour moi simplement l'inacceptable).

Édité par Jeanprofite le 12/11/2019 à 10:47
Avatar de kiwi35 Abonné
Avatar de kiwi35kiwi35- 12/11/19 à 10:53:39

Trit’ a écrit :

De ce que j’en sais et qu’on m’a dit, c’est une clause présente dans les CGU depuis au moins deux ans, a priori. Et personne n’a relevé depuis ce moment de fermetures en masse de comptes de gens qui ne font que regarder des vidéos ou s’abonner à des chaînes sans produire eux-mêmes de vidéos (a fortiori monétisées). Donc, déjà, ça me fait dire que la panique actuelle semble bien exagérée.

Donc en gros, d'après ce que tu dis, il veulent des gens qui upload mais s'en foutent du visionnage ? Alors pourquoi faire chier a vouloir que les gens s'inscrivent sur leur clicodrome si ce n'est de vouloir profiler ? (Chose que je refuse d'une manière générale).
Après si c'est justement le visionnement "anonyme" qu'ils refusent ou limite, là on peux dire qu'on ira voir ailleurs...

Avatar de Naneday INpactien
Avatar de NanedayNaneday- 12/11/19 à 10:59:16

logique

Avatar de Fabimaru Abonné
Avatar de FabimaruFabimaru- 12/11/19 à 11:52:45

J'interprête une clause aussi vague comme la possibilité de fermer les comptes qu'ils n'aiment pas (ex: concurrents, groupes politiques radicaux, ceux qui vont contre leurs intérêts financiers comme les anti-pub) de manière arbitraire et sans avoir à se justifier. Chez Google nombre de fermeture se font pour ne pas avoir respecter les termes sans plus de détail et sans recours. Avec eux il faut toujours préparer une porte de sortie.

Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 12/11/19 à 12:18:54

Tout d'abord, ce n'est pas au cas par cas, c'est dans la partie "modification du service".

En gros, c'est quand Youtube coupe un service particulier (genre youtube kids) car non intéressant financièrement.
Cette clause est nécessaire pour ajuster leur voilure. Je pense qu'ils sentent que leur apogée est actuelle ou passée, et que quand les concurrents vont se pointer, il va falloir jouer serré.
Ils doivent donc ajouter cette clause pour que personne ne râle si on leur coupe une partie ou l'autre du service youtube (youtube mode, youtube films et tv, ...)

Après, on ne paye pas pour être hébergé sur youtube, non?

C'est pas une oeuvre de charité ou un service public, c'est une entreprise. Ils font ce qu'ils sentent avoir besoin de faire. Si les utilisateurs n'aiment pas les CGU, qu'ils aillent ailleurs. C'est un marché libre.

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 12/11/19 à 14:36:05

brice.wernet a écrit :

Ils doivent donc ajouter cette clause pour que personne ne râle si on leur coupe une partie ou l'autre du service youtube (youtube mode, youtube films et tv, ...)

Ils n'ont pas eu besoin de cette clause pour fermer des services à la pelle par le passé...
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4