Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Amazon renforce son offensive en France, la TNT inquiétée ?Crédits : AndreyPopov/iStock

Au départ présentés comme des sources de séries haut de gamme exclusives, avec un fond de catalogue de films en France, du fait de la chronologie des médias, les services de SVOD ont bien changé.

C'est notamment le cas de Netflix qui a progressivement renforcé son catalogue pour le faire ressembler à celui de nos bonnes vieilles chaînes de TV, et attirer leur public, à quelques détails près. 

Tout d'abord l'exhaustivité de l'offre, qui reste sans commune mesure, avec l'accès à des films, séries, documentaires, animés et spectacles profitant d'une diffusion mondiale. Mais aussi des secteurs encore assez tabous. 

Ainsi, si l'on trouve facilement toute la panoplie de films de Noël et autres téléfilms navets, il n'y a pas de compétitions sportives, de talk-shows ou même d'émissions très localisées (programmes de flux) hors des États-Unis par exemple.

Si des émissions de téléréalité ou des compétitions diverses (décoration, cuisine, etc.) sont présentes, elles ne sont pas produites ici, simplement traduites et le plus souvent issues d'une première diffusion par des chaînes de TV à l'étranger dont Netflix a acquis les droits pour le reste du monde.

Mais ce point pourrait changer, notamment chez Amazon. Comme l'évoque Variety, quatre nouveaux programmes sont développés en France. Deux fictions de 8x 52 minutes : « Operation Totem » et « Voltaire, mixte », mais surtout deux émissions.

Elles en rappelleront d'autres. Dans « The Missing One », des célébrités et sportifs tels que Tony Parker, Bigflo et Oli, Marie-Sophie Obama seront regroupés en quatre équipes faisant la course pour retrouver un de leurs membres en Australie.

Puis « Love Island », adaptation d'une émission de téléréalité interactive déjà diffusée à l'étranger. Autant dire que du côté de certaines chaînes de la TNT, où une bonne partie du contenu se résume à ce type de programme, les sueurs froides vont commencer si le succès est au rendez-vous.

Surtout que ce n'est sans doute qu'un début. Que se passera-t-il le jour où ces géants américains proposeront leur The Voice ou Vivement dimanche produit avec des équipes françaises, à coup de millions de dollars, pour s'attaquer au gros de l'audience des chaînes de TV ? 

Pour les émissions de pâtisserie, c'est déjà en train de se régler. Fremantle (RTL Group, maison mère de M6) produit la version française (et dans d'autres pays) de « C'est du gâteau » pour Netflix, mise en ligne le 25 octobre. 

Ce n'est pas encore Top Chef, loin de là, mais qui sait… 

58 commentaires
Avatar de anonyme_5af96fc0c6bcfcf63dedfe7bc68a4860 INpactien

Si je comprends bien Amazon n'invente rien mais s'approprie des secteurs en tuant tous ses concurrents grâce à une phénoménal force de frappe, une refonte complète de la manière de manager et une excellente maîtrise d'un système fiscal et juridique qui est à son avantage.
Amazon tue ou a tué les petits commerces, les librairies, les disquaires, les épiceries, les livraisons, et donc les chaînes de TV (et tout l'univers 'culturel'), etc...
Amazon est 'juste' un grand supermarché de produits palpables et numériques qui dévore tout sur son passage et qui devient une des entreprises les plus puissantes de l'Histoire.
Et on laisse faire.

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 08/11/19 à 10:11:05

je regarde pas déjà ce genre de trucs à la tv, c'est pas parce qu'Amazon s'y met que ça va changer :mdr:

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 08/11/19 à 10:20:40

Surtout que ce n'est sans doute qu'un début. Que se passera-t-il le jour où ces géants américains proposeront leur The Voice ou Vivement dimanche produit avec des équipes françaises, à coup de millions de dollars, pour s'attaquer au gros de l'audience des chaînes de TV ?

Heu.... on arrêtera de payer la redevance TV  ?

Après, alors oui c'est un peu glauque, mais si les gens veulent regarder The Voice et veulent payer 10€/mois (120€/an , moins que la redevance) , alors ce sera produit.

Le vrai souci serait que ce ne soit QUE ce type d'émission qui soit produit, sous prétexte qu'il n'y a "pas de marché" pour autre chose.
(Après, cet "autre chose" étant très nettement plus simple à diffuser, peut-être qu'il y aurait quand même un marché, à voir).

A mon avis c'est l'un des cas d'échec de la loi des marchés : Si il n'y a que peu de demande et peu de revenus possibles, aucun acteur n'investira, ils préféreront tous se mettre en concurence sur un segment où les stats montrent un grand nombre de spectateurs potentiels, même si cette concurrence provoque un nivellement par le bas de la qualité.

La TV publique aurait pu compenser ça à condition d'accepter que ce soit un "service public" non rentable. Mais vu que c'est une course à l'audimat, ça n'a pas de sens.
 

Avatar de Spezetois INpactien
Avatar de SpezetoisSpezetois- 08/11/19 à 10:27:45

C'est notamment le cas de Netflix qui a progressivement renforcé son catalogue pour le faire ressembler à celui de nos bonnes vieilles chaînes de TV, et attirer leur public, à quelques détails près.

Tiens, on peut faire un parallèle avec une des dernières vidéos du JdG qui a l'impression que le format vers lequel tend Youtube est celui de la télévision :D

Non merci, honnêtement. Heureusement qu'ils (netflix&co) proposent encore des séries originales parce que là... :transpi:

Édité par Spezetois le 08/11/2019 à 10:28
Avatar de FunnyD INpactien
Avatar de FunnyDFunnyD- 08/11/19 à 10:38:19

OB a écrit :

Surtout que ce n'est sans doute qu'un début. Que se passera-t-il le jour où ces géants américains proposeront leur The Voice ou Vivement dimanche produit avec des équipes françaises, à coup de millions de dollars, pour s'attaquer au gros de l'audience des chaînes de TV ?

Heu.... on arrêtera de payer la redevance TV  ?

Après, alors oui c'est un peu glauque, mais si les gens veulent regarder The Voice et veulent payer 10€/mois (120€/an , moins que la redevance) , alors ce sera produit.

Le vrai souci serait que ce ne soit QUE ce type d'émission qui soit produit, sous prétexte qu'il n'y a "pas de marché" pour autre chose.
(Après, cet "autre chose" étant très nettement plus simple à diffuser, peut-être qu'il y aurait quand même un marché, à voir).

A mon avis c'est l'un des cas d'échec de la loi des marchés : Si il n'y a que peu de demande et peu de revenus possibles, aucun acteur n'investira, ils préféreront tous se mettre en concurence sur un segment où les stats montrent un grand nombre de spectateurs potentiels, même si cette concurrence provoque un nivellement par le bas de la qualité.

La TV publique aurait pu compenser ça à condition d'accepter que ce soit un "service public" non rentable. Mais vu que c'est une course à l'audimat, ça n'a pas de sens.

la redevance ne paie pas TF1

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 08/11/19 à 11:06:45

TF1 et les chaines privées perso. on s'en fout, il n'ont rien inventés et ne vient pas me dire que c'est du culturel.

gwado a écrit :

Amazon tue ou a tué les petits commerces, les librairies, les disquaires, les épiceries, ...
Et on laisse faire.

J'aime pas forcement Amazon mais lui reprocher tout ça vient d'une grosse méconnaissance de la situation.
Amazon est très récent en France mine de rien (ils ont commencé en 2000 je crois). Par contre depuis 40 ans la grosse distribution, les fnac, les hypermarchés, les zones commerciales (à l'entrée et à la sortie des villes) ont vraiment tués des commerces volontairement ou indirectement pendant toutes ces années. j'ai vu des villes ou des villages entiers avec leurs commerces fermés un peu partout en France (avec leur grosse zone commercial à l'entrée) et franchement ce n'est pas la faute d'Amazon.

Pire, maintenant qu'il n'y a plus rien dans des milliers de bleds en france, Amazon est la seule ressource des gens pour pouvoir avoir de la culture en dehors du supermarché et/ou à faire 50 bornes pour trouver une librairie. C'est quant même dingue.

Édité par refuznik le 08/11/2019 à 11:09
Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 08/11/19 à 11:49:23

A la base netflix pour seduire s'est attaqué à plein de marcher de niche qui etait pret a payer pour quelques films. Maintenant qu'ils ont une base d'abonnée large, ils s'attaquent avec des programmes plus classique qui n'ont pas besoin d'etre relayer par les critiques.

Avatar de Z-os INpactien
Avatar de Z-osZ-os- 08/11/19 à 12:31:02

refuznik a écrit :

j'ai vu des villes ou des villages entiers avec leurs commerces fermés un peu partout en France (avec leur grosse zone commercial à l'entrée) et franchement ce n'est pas la faute d'Amazon.

La faute aux maires qui ont vu dans cela une rentrée d'argent en taxes locales, non ?

Avatar de al_bebert INpactien
Avatar de al_bebertal_bebert- 08/11/19 à 12:34:16

alors j'ai installer amazon prime video sur ma mibox ce midi (tain sur le store ce n'est même pas compatible ! obliger de choper l'apk ... (ça à l'air pareil pour netflix) ...

mais le catalogue à bien l'air pauvre quand même !

j'utilise mycanal depuis plusieurs mois et le catalogue est pas trop mal je trouve.

mais bon je pense que je préfère toujours mes torrents ... j'ai plus de choix

Avatar de anonyme_5af96fc0c6bcfcf63dedfe7bc68a4860 INpactien

Oui, je suis d'accord.
Amazon se comporte comme les autres prédateurs, ni plus ni moins. C'est en ça que je dis qu'Amazon n'a rien inventé. Amazon fait juste plus gros et plus fort que ses concurrents locaux directs en les écrasant avec des prix ultra-bas.
Pour autant, si les hyper/supermarchés sont régulièrement critiqués par M. et Mme tout le monde, ce n'est pas le cas d'Amazon qui attire de plus en plus alors qu'il s'agit de la même chose et que les conséquences sont les mêmes à des niveaux encore plus élevés.

Concernant le fait qu'Amazon rende disponible des produits à des gens qui ne veulent pas se déplacer c'est une autre histoire. McDo rend aussi service puisqu'ouvert jusqu'à 2H alors que tous les restaurants sont fermés dans les alentours (sauf en centre-ville).
Ce sont ces faiblesses, en partie, sur lesquelles s'appuient les multinationales pour se rendre pratique.
Mais pratique (pour l'un) ne rime pas nécessairement avec fantastique (pour tous).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6