Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
La CNIL étrille la reconnaissance faciale à l’entrée de deux lycées niçois et marseillaisCrédits : Google Street View

« Les dispositifs de reconnaissance faciale envisagés, quand bien même ceux-ci seraient mis en œuvre à titre expérimental et reposeraient sur le consentement des élèves, pour contrôler l’accès à deux lycées de votre région, ne sont pas conformes aux principes de proportionnalité ».

Dans un avis révélé par Médiapart, la CNIL voit d’un très mauvais œil le système de reconnaissance faciale testé à l’entrée des lycées Les Eucalyptus à Nice et Ampère à Marseille.

Et pour cause, les objectifs de ce portique virtuel, fluidifier et sécuriser les accès, peuvent être atteints par d’autres moyens, notamment en plaçant des « surveillants à l’entrée des lycées ». Conclusion de l’autorité, qui fut consultée par la Région : ce système « ne saurait être légalement mis en œuvre ».

Ce n’est qu’un avis simple, mais il intervient alors que la Quadrature du Net, la Ligue des droits de l’Homme, CGT Educ’Action des Alpes-Maritimes et la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves des écoles publiques des Alpes-Maritimes ont attaqué la décision du conseil régional devant la justice administrative.

« Cette décision est suffisamment ferme pour stopper les velléités de recourir à la reconnaissance faciale et pour contraindre l’État à légiférer s’il veut poursuivre sa stratégie » estime d’ailleurs LQDN (notre long format sur la reconnaissance faciale). 

36 commentaires
Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 29/10/19 à 09:06:39

C'est pas ça qui va arrêter Estrosi.
Le mec ne doute de rien.

Avatar de typhoon006 INpactien
Avatar de typhoon006typhoon006- 29/10/19 à 09:42:53

Mon ancien lycée :8

Avatar de kiwi35 Abonné
Avatar de kiwi35kiwi35- 29/10/19 à 09:49:29

C'est pas juste la CNIL qui vas faire changer la done actuelle d'habituer toute la population a être fichée, archivée, profilée dans tous les sens pour en faire des citoyens "modèles".
Quand on voit que certains fichiers pour les élèves gardent les données jusqu'à 30 ans (j'ai eu ça a signer pour mes gamins de ~3 ans, que j'ai bien évidement refusé)...

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 29/10/19 à 10:40:09

dylem29 a écrit :

C'est pas ça qui va arrêter Estrosi.
Le mec ne doute de rien.

Et pourtant, il n'arrête pas de se prendre des vents sur l'efficacité de ses merdes inutiles...

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 29/10/19 à 10:48:13

C'est dommage que la droite historique (hors LREM) soit représentée par des gens aussi ridicules (Estrosi, Ciotti, Morano, etc...)

Avatar de Pseudooo Abonné
Avatar de PseudoooPseudooo- 29/10/19 à 11:06:55

kiwi35 a écrit :

Quand on voit que certains fichiers pour les élèves gardent les données jusqu'à 30 ans (j'ai eu ça a signer pour mes gamins de ~3 ans, que j'ai bien évidement refusé)...

Sans rire, 30 ans ? Il faut que je me prépare à refuser de signer ce genre d'accord !

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 29/10/19 à 11:17:58

En quoi la reconnaissance faciale à l'entrée d'un établissement va empêcher des personnes non autorisées de entrer ?

Avatar de neibaf69 Abonné
Avatar de neibaf69neibaf69- 29/10/19 à 11:23:31

Sans être pour ou contre le dispositif, arguer du fait que "placer des surveillants à l'entrée des lycées" peut apporter la même réponse est complètement stupide.
On pourrait dire exactement la même chose de tout système de vidéo surveillance : mettre un policier permettra d'empêcher les gens de se garer en double file, mettre un agent des douanes ou de la police aux frontières permet de vérifier le passeport etc.
De plus, je ne connais pas de lycée avec un surveillant en permanence au portail.

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 29/10/19 à 11:37:15

Rien que pour la déshumanisation que ça provoque, en plus sur des enfants, ça devrait être interdit :cartonrouge:

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 29/10/19 à 11:44:44

"ceux-ci seraient mis en œuvre à titre expérimental et reposeraient sur le consentement des élèves"Et si l'élève ne consent pas il se passe quoi ? Il ne peut pas rentrer dans le lycée ? On lui fournit une cagoule ? Non parce que par définition pour lui appliquer un traitement différencié de non reconnaissance faciale il faut par définition qu'il soit reconnu...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4