Malgré l'embargo américain, ARM continuera à fournir des licences à Huawei

En mai dernier, après la signature d'un décret plaçant Huawei sur liste noire, les partenaires américains du Chinois coupaient les ponts. Il en était de même pour ARM, une société anglaise. Selon un mémo interne, ses produits contiendraient « une technologie d'origine américaine ».

Ce ne serait finalement pas le cas : « Les architectures ARM V8 et V9 sont des technologies d’origine britannique », affirme un porte-parole à Reuters. La société ajoute avoir procédé à un examen approfondi avant d'arriver à cette conclusion. 

Une bonne nouvelle pour ARM, qui peut donc continuer à développer de nouveaux SoC Kirin pour les terminaux mobiles. Tous les problèmes de Huawei ne sont pour autant pas réglés : l'embargo est toujours en place, notamment avec Google. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !