Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
60 millions de consommateurs : la promesse du « plafonnement des frais » pour les plus fragiles n'est pas tenueCrédits : AntonioGuillem/iStock

Nos confrères rappellent que le 11 décembre, un communiqué de l'Élysée expliquait que le Président avait demandé aux banques de ne pas augmenter les tarifs bancaires pour les particuliers en 2019 et de mettre en place un « plafonnement des frais à 25 € par mois pour les plus fragiles ».

La première partie semble avoir été respectée, mais « attention au rattrapage en 2020 en revanche », ajoutent nos confrères. Par contre, ce n'est visiblement pas le cas de la seconde partie. 

Avec l'Union nationale des associations familiales (UNAF), 60 millions de consommateurs a demandé à 104 clients en grande difficulté de prendre contact avec leur conseiller : « Le bilan est cruel pour les banquiers… mais surtout pour leurs clients en galère ! Ainsi, parmi les interdits bancaires et les surendettés qui ont participé à notre étude, 78 % ne bénéficient d’aucun plafonnement ».

 « Quant aux autres clients qui devraient, selon nous, être éligibles au plafonnement (moins de 1 800 € de revenus et plus de 40 € de frais pour incidents par mois), 91 % n’ont pas non plus de limite à leurs frais pour incidents », ajoutent nos confrères. 

Après le rendez-vous, 27 % des personnes ont eu droit à un remboursement d'une partie de leurs frais. « Simple geste commercial ou l’application détournée du « plafonnement Macron » ? On l’ignore », précise 60 millions de consommateurs.

Les deux associations militent pour que cette promesse soit inscrite dans la loi : « Il est illusoire de compter sur la seule bonne volonté des banques pour rendre effectif ce plafonnement », affirme la présidente de l’UNAF

68 commentaires
Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 24/10/19 à 08:27:10

Je ne comprends pas que ce soit légal ce genre de truc.

T'as un refus de prélèvement parce que tu as pas de sous, les mecs te prennent 15-20€ pour un refus.
Quand tu en enchaine 4 ou 5, t'es à découvert non-autorisé et donc te retrouves avec des frais découverts exorbitants. :D

 C'est criminel.

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 24/10/19 à 08:40:48

dylem29 a écrit :

C'est criminel.

C'est pour ça que les banques doivent crever. :yes:

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 24/10/19 à 08:50:04

:nimp:

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 24/10/19 à 09:07:41

C'est pour ça que Facebook et ses partenaires veulent créer une alternative. Ils sont sympas quand même !

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 24/10/19 à 09:31:29

le Président avait demandé aux banques de ne pas augmenter les tarifs bancaires pour les particuliers en 2019 et de mettre en place un « plafonnement des frais à 25 € par mois pour les plus fragiles ».

Et ça s'était traduit par un objet législatif quelconque ? (loi, décret, ordonnance, règlement, etc.)

Parce que sinon, il peut demander tout ce qu'il veut et les gens en face (ici les banques) peuvent "s'engager" (notez les guillemets et l'italique) à ce qu'ils veulent, ça vaudra que dalle...

edit :
Les deux associations militent pour que cette promesse soit inscrite dans la loi : « Il est illusoire de compter sur la seule bonne volonté des banques pour rendre effectif ce plafonnement », affirme la présidente de l’UNAF

bon bah c'est la réponse (ça m'apprendra à tout bien lire :transpi:)

Édité par WereWindle le 24/10/2019 à 09:32
Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 24/10/19 à 09:41:51

Et sans frais de refus de paiement.
Les règles seront simple : si tu essaie d'acheter et que tu n'a pas de quoi payer, tu enfreins le règlement et tu sera banni ... a vie
:troll: (ou pas ?)

Avatar de letter Abonné
Avatar de letterletter- 24/10/19 à 09:42:25

Ce qui est criminel c'est de payer sans avoir l'argent sur son compte.

Avatar de Zerdligham INpactien
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 24/10/19 à 09:42:27

J'ai demandé à mon banquier de verser 600M€ sur mon compte. A ce jour, toujours rien.
Je ne comprends pas, je l'avais pourtant demandé gentiment.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 24/10/19 à 09:46:49

Ah oui, et si t'es prélèvement ne passent pas parce que tu n'as pas encore eu ta paye et que du coup les frais de prélèvement te font descendre en dessous du 0 et que tu te retrouves à -150€ en début de mois?

Gros malin.
Ça me met hors-de-moi ce genre de commentaires, encore un mec qui n'a pas connu la pauvreté et qui se permet de donner des leçons à ceux qui la connaissent tous les jours.

Édité par dylem29 le 24/10/2019 à 09:48
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 24/10/19 à 09:52:50

dylem29 a écrit :

Je ne comprends pas que ce soit légal ce genre de truc.

T'as un refus de prélèvement parce que tu as pas de sous, les mecs te prennent 15-20€ pour un refus.
Quand tu en enchaine 4 ou 5, t'es à découvert non-autorisé et donc te retrouves avec des frais découverts exorbitants. :D

C'est criminel.

Faut pas pousser quand même (ta dernière phrase).
C'est clair que le montant prélevé en cas de refus est élevé, mais c'est en partie dû au coût humain de gestion d'incident. On peut négocier dans certains cas des remises sur ces frais en allant râler auprès de sa banque.
(NB : ça m'arrive aussi d'avoir des frais de ce genre)
Après, ce sont les conditions d'utilisation de sa banque ; certaines font payer moins de frais que d'autres, Que Choisir fait des comparatifs.

Ricard a écrit :

C'est pour ça que les banques doivent crever. :yes:

:mad2:
Super, et ensuite on fait comment ?
Ce qu'il ne faut pas lire, quand même...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7