Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Transition vers IPv6 : la France se tourne vers le Conseil de l’Union européenne

L'Association des opérateurs télécoms alternatifs (AOTA) avait demandé début juin au gouvernement de « se saisir de la transition vers IPv6 et de la préservation de l’équilibre concurrentiel ».

L'AOTA vient d'avoir une réponse de la Direction générale des entreprises (DGE), qui partage les « préoccupations » de l'Association, en ajoutant que « la transition vers ce nouveau [vieux de déjà 20 ans, ndlr] protocole de communication apparaît aujourd’hui comme un enjeu majeur de compétitivité et d’innovation ».

La DGE affirme par contre que « les capacités d’action du gouvernement en la matière sont cependant limitées par l’absence de base législative l’autorisant à réglementer ce type de ressources, du fait que les adresses IP sont gérées au niveau international par l’ICANN et attribuées directement au niveau européen par le registre Internet européen, le RIPE NCC basé à Amsterdam ».

Pour apporter une réponse, « les autorités françaises vont proposer à la présidence du Conseil de l’Union européenne qu’elle mette à l’agenda d’un groupe de travail du Conseil "Télécommunications et société de l’information" la question de la transition vers l’IPv6 et qu’elle se saisisse de l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE) pour avis sur ce dossier ».

L'AOTA se félicite que le gouvernement prenne la question au sérieux, malgré une « – très – timide réponse ». Enfin, la DGE rappelle que l'Arcep peut jouer un rôle d'appui pour faciliter la transition vers IPv6, et qu'une « "task force" sera prochainement mise en place par l’ARCEP sur ce sujet ».

61 commentaires
Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 23/10/19 à 08:08:02

L'IPV6 personne n'en veut... il serait peut-être temps de s'en rendre compte et de développer une autre solution.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 23/10/19 à 08:20:20

Je vois pas pourquoi, c'est tellement clair une adresse IPv6...:mad2:

Avatar de esver Abonné
Avatar de esveresver- 23/10/19 à 08:42:23

Ça s’accélérera sans doute quand Google fera en sorte que l'IPv6 entre en compte dans son algorithme comme il l'a fait pour HTTPS.

En tout cas depuis que je me suis mis à l'IPv6, c'est beaucoup plus simple pour accéder à mes différents serveurs chez moi, plus de pb avec ce foutu NAT et la gestion des ports.

Avatar de SirGallahad INpactien
Avatar de SirGallahadSirGallahad- 23/10/19 à 08:42:47

Mais pourquoi personne n'en veut ??
C'est quand même pas uniquement pour une histoire de lecture humaine ?

C'est pas les 10 fois par an, ou elles sont lus...
En encore, il est possible d'avoir : Internet -> IP v6 -> Modem -> IP v4  -> Réseau Local.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 23/10/19 à 08:45:16

C'est pas que personne n'en veut, c'est que tout le monde s'en f****, et qu'en informatique « tant que ça marche on ne touche pas » (hélas), du coup personne ne se bouge pour faire la transition

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 23/10/19 à 08:50:13

Parce-que ! :)

C'est du taf pour mettre à niveau les infras. Taf et investissements qu'il faudraient faire alors que tout fonctionne parfaitement en IP v4...

De plus la pénurie annoncée y a 20 ans n'est toujours pas là.

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 23/10/19 à 08:51:15

Et que le coût de transition est difficile à argumenter, sachant que cela n'apporte rien de concret (pour la direction)...
Donc on va rester longtemps en IPv4 je pense :transpi:

 

Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 23/10/19 à 08:54:31

Bien au contraire elle est bien là et génère un juteux marché de l'ipv4 en plus de bricolage techniques qui ne sont pas forcément souhaitable.

Dans tous les cas qu'on passe à l'IPv6 ou une autre solution, il est important de sortir de l'IPv4 qui à fait son temps.

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 23/10/19 à 08:57:53

Bien au contraire elle est bien là et génère un juteux marché de l'ipv4

 Bof une spéculation sur l'IP v4 que les hébergeurs vendent 1€ (OVH, soYouStart). C'est pas une location hein. 1€ et tu as une IPV4 sans limite de durée.

Édité par gg40 le 23/10/2019 à 09:00
Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 23/10/19 à 09:04:25

Donc la pénurie est bien là :chinois:
(c'est beau de parvenir à se contredire soit même)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7