Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Ondes gravitationnelles : KAGRA rejoint Virgo et LIGO pour affiner les détectionsCrédits : gmutlu/iStock

En février 2016, les premières détections directes d'ondes gravitationnelles étaient remontées par les laboratoires Virgo en Italie et LIGO aux États-Unis. Ils utilisent tous deux un interféromètre de Michelson pour rappel.

Un troisième larron vient s'ajouter : KAGRA. Un protocole d’accord a été signé avec le laboratoire japonais : « L’accord couvre les recherches communes d’ondes gravitationnelles ainsi que le partage des données scientifiques pour les prochaines années ; il prévoit également l’élargissement de la collaboration dans le futur, grâce à l’arrivée de nouveaux partenaires », explique le CNRS

« L’ajout d’un quatrième instrument [un pour Virgo, deux pour LIGO, ndlr] au réseau global existant de détecteurs interférométriques d’ondes gravitationnelles permettra d’améliorer la localisation des sources dans le ciel, ce qui aidera les observations astronomiques de suivi et permettra de mieux comprendre les caractéristiques des signaux détectés », promettent les scientifiques. 

« La différence principale de KAGRA par rapport à Virgo et LIGO est le fait que ses miroirs fonctionnent à une température cryogénique, afin de diminuer le bruit thermique – l’un des facteurs limitant la sensibilité des interféromètres. Ce nouveau détecteur est également installé sous terre, dans la mine de Kamioka, où il est protégé des vibrations sismiques et du vent », ajoute le CNRS. 

2 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 07/10/19 à 10:15:15

Depuis quand descendre dans une mine diminue l'activité sismique ? Je vois mal en quoi ça l'isole, les ondes traversent bien la terre pour atteindre la surface ?

Avatar de BlueTemplar Abonné
Avatar de BlueTemplarBlueTemplar- 07/10/19 à 15:25:33

Tu n'as plus le problème que des camions passant sur la route d'à côté perturbent tes mesures... (une partie des ondes sismiques sont des ondes de surface).

Sinon, chouette, ils vont pouvoir faire de la bien meilleure triangulation, les deux LIGO n'étant distants "que" de 3000 km !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.