Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
.NET Core 3.0 : un lot d’API pour ajouter du WinRT dans les applications WPF et WinFormsCrédits : scyther5/iStock

Microsoft continue sur son « hybridation » des technologies. .NET Core 3.0, sorti récemment, autorise déjà l’utilisation de WPF et WinForms dans les projets Desktop Application. Désormais, les développeurs pourront y ajouter des fonctions jusqu’ici réservées à WinRT.

WinRT comprend pour rappel tout le socle fonctionnel classique d’une application sous Windows 10. On y retrouve par exemple la géolocalisation, les contrôles XAML, les fonctions de machine learning local, la WebView, la reconnaissance manuscrite, etc.

Conséquence, les développeurs de projets Win32 ont maintenant tous les outils pour moderniser leur code graduellement. C’est ce qu’espère Microsoft : une transition en douceur vers les technologies récentes, en les gardant par exemple pour les ajouts dans un premier temps, puis en migrant petit à petit l’ancien code vers un nouveau. 

L’utilisation des API WinRT devrait également résoudre un certain nombre de problèmes, puisque les développeurs feraient appel à des fonctions natives du système d’exploitation plutôt que de développer leur propre variante. Là encore, idéalement pour Microsoft.

Ce lot d’API est disponible sous forme de paquet NuGet et vise la version 1803 de Windows 10 au minimum. Les développeurs souhaitant l’utiliser devront d’abord l’ajouter à leurs références. Une application de démonstration est disponible depuis le Windows Store pour montrer les fonctions accessibles depuis les API.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.