Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Dropbox déploie son nouveau client et s’éloigne de son simple rôle de stockage en ligne

Dropbox a des ambitions dépassant ce pour quoi le produit est connu aujourd’hui : synchroniser des données en ligne via un dossier particulier. Avoir été en avance sur bien des technologies (comme la synchronisation différentielle) ne lui suffit plus.

L’éditeur vient donc chasser sur les terres de Microsoft et de son Office 365 avec un nouveau client mettant en avant la collaboration. Les dossiers Dropbox deviennent des espaces de travail dans lesquels les utilisateurs peuvent ajouter des descriptions à tout et n’importe quoi, enregistrer et lier des fichiers pour des projets précis, créer des tâches avec étapes (à distribuer éventuellement à une équipe), etc.

En clair, tout ce qui touche au travail d’équipe, le machine learning venant en renfort pour pousser tout ce qui pourrait être utile dans l’interface principale : contenu récemment modifié, fichiers pouvant être utiles, derniers commentaires des membres de l’équipe, recherche par noms de fichier ou par contenu, et ainsi de suite.

De nombreuses intégrations sont possibles, dont Slack, Trello et Zoom.

Dropbox Transfer permet en outre d’envoyer des fichiers volumineux à n’importe qui, équipé d’un compte Dropbox ou non. La taille maximale dépend cependant du type de formule : d’à peine 100 Mo pour les membres Basic à 100 Go pour les abonnés Pro ou Business. Les utilisateurs gratuits se tourneront plus volontiers vers d’autres services, comme Firefox Send, qui propose une limite de 1 Go, voire 2,5 Go une fois connecté avec son compte.

Pour ceux qui souhaitaient simplement un dossier de synchronisation efficace des fichiers, il faudra faire son deuil : Dropbox s’oriente dans une autre direction. Même si la synchronisation des données reste le cœur de l’activité, l’ancien client a disparu.

5 commentaires
Avatar de Urtok INpactien
Avatar de UrtokUrtok- 26/09/19 à 08:47:46

On va enfin pouvoir utiliser une base de donnée Access en collaboration sans que ça crée des sauvegardes de conflit ?

Édité par Urtok le 26/09/2019 à 08:48
Avatar de dontkillkenny Abonné
Avatar de dontkillkennydontkillkenny- 26/09/19 à 09:29:11

Dropbox s'éloigne énormément des particuliers, ce qui est assez compliqué à accepter pour le client que je suis. Dropbox est très puissant, c'est pour cela que je reste chez eux, mais je sens que je ne suis plus du tout la cible visée.

Avatar de 33A20158-2813-4F0D-9D4A-FD05E2C42E48 INpactien

Il y a longtemps que j'ai fait mon deuil de Dropbox...

Et pour rejoindre Urtok, quand ces services vont-ils nous proposer le moyen de synchroniser les records individuels d'une base de données ? On est bien conscient qu'il ne suffira pas de mettre les datafiles d'Oracle 12 sur le volume DropBox, mais si le client fournissait une API compatible MySql ou ... oui ... Access ?

Avatar de bilbonsacquet Abonné
Avatar de bilbonsacquetbilbonsacquet- 26/09/19 à 13:21:21

Un Nextcloud auto-hébergé et j'ai viré Dropbox (et Google Drive)

Avatar de ForceRouge INpactien
Avatar de ForceRougeForceRouge- 26/09/19 à 15:47:45

bilbonsacquet a écrit :

Un Nextcloud auto-hébergé et j'ai viré Dropbox (et Google Drive)

Pareil, j'ai mon petit fichier docker-compose qui me spawn nextcloud, backend MySQL, traefik pour le TLS (let's encrypt) en auto hébergement. Ça juste marche.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.