Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
5G : l'Arcep demande aux régulateurs européens de « réagir » à sa procédure d'attribution

Présenté en juillet, le projet était en consultation publique jusqu'au 4 septembre. Il y a quelques jours, Didier Casas (Bouygues Telecom) et Xavier Niel (Free) s'en sont ouvertement pris aux conditions d'attribution. 

Le premier évoque une position « incompréhensible de la part du régulateur », tandis que pour le second « le processus de l'Arcep a été conçu pour détruire Free ainsi que Bouygues Telecom ».

Vendredi (soit deux jours après la fermeture de la consultation publique), le régulateur a convié « les régulateurs européens des télécoms à réagir sur le projet français d’attribution des fréquences de la bande 3,5 GHz dans un format inédit de "revue par les pairs" ». 

Pour l'Arcep, cette manière de faire « préfigure ainsi la mise en œuvre de cette démarche de revue par les pairs ("Peer review ") prévue en application du "Code européen" adopté fin 2018 ». Des représentants de 15 pays européens et de la Commission européenne étaient présents.

4 commentaires
Avatar de Argonaute Abonné
Avatar de ArgonauteArgonaute- 09/09/19 à 12:17:57

Ca ne présage rien de bon cette consultation, car au niveau européen chacun tire un peu la couverture à soi et les intérêts de certains opérateurs nationaux peuvent être bien entendus par certains régulateurs de leurs pays respectifs où nos propres opérateurs opèrent. Je pense à l'Italie, à l'Irlande entres autres.

Et plus nos opérateurs auront à dépenser au niveau national, moins ils pourront être actifs sur ces marchés...

Édité par Argonaute le 09/09/2019 à 12:18
Avatar de pat98eraser Abonné
Avatar de pat98eraserpat98eraser- 09/09/19 à 12:30:08

Ca aurait vraiment été si compliqué de diviser les fréquences par 4 et de mettre un prix attractif pour permettre l'émergence rapide de la 5G ? Là on se dirige à nouveau vers un déploiemnt plusieurs années après le début des discussions...tristesse :(

Avatar de anonyme_7c080d0b57a30a99451672cfc228f71f INpactien

C'est tout vu, l'Arcep est favorable au retour des 3 larrons. Cela-dit, pas sûr que cette stratégie permette à la 5G de devenir un succès commercial. D'abord à cause de l'aspect écolo, ensuite parce qu'on ne sait toujours pas à quoi va servir la 5G (c'est un peu le Bi-bop des IoT, internet des objets, cette histoire de 5G).

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 10/09/19 à 10:16:00

Radithor a écrit :

ensuite parce qu'on ne sait toujours pas à quoi va servir la 5G

Mais si c'est pour les voitures autonomes on te dit, tu sais celles qu'ont verra en masse sur route ouverte... après les voitures volantes :langue:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.