Rémunération de BFM/RMC par Free et Orange : Alain Weill capitule, mais ce n'est pas finiCrédits : Andrew Rich/iStock

Hier matin, Orange a finalement décidé de couper le flux des chaînes du groupe Altice, son contrat étant arrivé à son terme. Le FAI ne voulait sans doute pas prendre de risque, surtout après les accusations de piratage dont Free avait fait l'objet.

Comme on pouvait s'y attendre, face à la baisse d'audience, et autant de recettes publicitaires à terme, Alain Weill a finalement changé son fusil d'épaule : il a concédé la gratuité de reprise de ses chaînes à Orange, Free devant suivre.

Désormais, c'est donc la question de la rémunération pour les services qui est ouverte. Altice France va devoir argumenter pour montrer l'intérêt du replay, de ses contenus et les éventuelles fonctionnalités complémentaires mises à disposition des FAI.

Alain Weill est confiant, convaincu de l'intérêt de son offre, déclarant que « dans l’information, les gens pensent que les services associés n’ont pas de valeur. Mais ils permettent de revoir les événements de l’histoire contemporaine, de revoir tous les débats organisés par Alain Duhamel par exemple » rapporte Libération.

Quoi qu'il en soit, si Free et Orange se décident à signer, la facture risque d'être bien moins élevée que cela ne leur était demandé au départ. C'était là tout leur objectif, pour éviter de voir toutes les chaînes de la TNT venir toquer à leur porte.

La suite, au prochain épisode.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !