Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
« Privacy Shield », « Data Privacy », DPO officiellement traduits en français

La Commission d’enrichissement de la langue française a publié une nouvelle salve de traductions officielles s’imposant à toutes les administrations. La cuvée publiée la semaine dernière au Journal officiel se penche spécialement sur la question des données personnelles.

Ainsi, les accords internationaux de coopération pénale qui permettent « de protéger les données personnelles en encadrant leur exportation et leur exploitation » ne s’appelleront plus « umbrella agreement », mais « accord parapluie ».

Le « privacy shield », accord visant à considérer des entreprises installées hors UE comme étant dignes de confiance, sera à l’avenir le « bouclier de protection des données personnelles ».

La « data privacy » devient « la confidentialité des données personnelles », le « privacy by default », « la confidentialité par défaut » et le « privacy by design », la « confidentialité programmée ». 

Sans surprise, le DPO ou « data protection officier » est consacré dans son acception usuelle : « le délégué à la protection des données personnelles ». 

Le « cash trapping », à savoir ce « mécanisme, installé subrepticement sur un distributeur automatique, qui empêche la sortie des billets et permet leur récupération par un voleur après le départ du client », est traduit par « piège à billets ». 

Enfin, relevons le « cryptocurrency mining » qui devient « minage pirate », ou « prise de contrôle, au moyen d’un logiciel malveillant, de la capacité de calcul de terminaux ou de serveurs informatiques aux fins du minage d’une cybermonnaie ».

10 commentaires
Avatar de Anony Abonné
Avatar de AnonyAnony- 05/09/19 à 08:55:47

"(...) « privacy by design », la « confidentialité programmée ».  (...)"

Je trouve qu'on perd un peu le sens du terme anglais qui signifie que l'éditeur de la solution logicielle a conçu son produit de telle manière à ce qu'il respecte la vie privée (pas d'histoires de plug-in, de mode additionnels voire payants).
Le "programmé" en français fait un peu penser à l'obsolescence programmée, comme si la protection de la vie privée était temporaire...

Avatar de Lerian Abonné
Avatar de LerianLerian- 05/09/19 à 09:08:35

yope7 a écrit :

"(...) « privacy by design », la « confidentialité programmée ».  (...)"

Je trouve qu'on perd un peu le sens du terme anglais qui signifie que l'éditeur de la solution logicielle a conçu son produit de telle manière à ce qu'il respecte la vie privée (pas d'histoires de plug-in, de mode additionnels voire payants).
Le "programmé" en français fait un peu penser à l'obsolescence programmée, comme si la protection de la vie privée était temporaire...

+1 pour la différence de sens entre les deux langues.

Par contre, dans "obsolescence programmée", c'est "obsolescence" qui évoque ce côté temporaire, pas "programmé"

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 05/09/19 à 09:15:12

Ok donc la traduction officièle pour la plus part c'est de la traduction classique...

Par contre:

le « privacy by design », la « confidentialité programmée ».

On perd effectivement le sens. Bravo :dd:

Enfin, relevons le « cryptocurrency mining » qui devient « minage pirate », ou « prise de contrôle, au moyen d’un logiciel malveillant, de la capacité de calcul de terminaux ou de serveurs informatiques aux fins du minage d’une cybermonnaie ».

Bah voyons :roule:

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 05/09/19 à 09:32:52

Meh, c'était le seul que je trouvais bien, mais après avoir lu ton commentaire, c'est vrai que c'est un peu bancal : le « privacy by design » ça va au-delà des programmes ou de la programmation.
 
Encore plus flagrant selon moi : « cryptocurrency mining » qui devient « minage pirate » > du coup, si je fais miner mon ordi pour gagner qq bitcions (ou autre), je fais du minage pirate ? C'est n'importe quoi, les  expressions ont un sens complètement différent ... sans compter qu'on perd tout le sens du mot "cryptocurrency".  D'après Wikipédia "In cryptocurrency networks, mining is a validation of transactions".

 :reflechis:

À chaque nouveau lot de traduction, j'ai de sérieuses raisons de douter des connaissances numériques de cette Commission ... je trouve l'idée louable, mais proposer des traductions foireuses, je trouve ça contre-productif.

Édité par Arkeen le 05/09/2019 à 09:37
Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 05/09/19 à 10:16:07

Enfin, relevons le « cryptocurrency mining » qui devient « minage pirate », ou « prise de contrôle, au moyen d’un logiciel malveillant, de la capacité de calcul de terminaux ou de serveurs informatiques aux fins du minage d’une cybermonnaie ».

Ben non. cryptocurrency mining = minage de cryptomonnaie. Cette histoire de pirate ou de prise de contrôle est  une invention de la commission, qui n'a pas compris qu'on peut miner volontairement sur ses propres machines.

Avatar de Overnumerousness INpactien
Avatar de OvernumerousnessOvernumerousness- 05/09/19 à 10:38:15

Il y avait pourtant eu de bons crus récemment… mais la série se termine là.

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 05/09/19 à 11:52:04

minage pirate

C'est un pirate avec un sabre dans une main, et une pioche dans l'autre? :transpi:

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 05/09/19 à 15:03:12

Macron > Granny hunter :censored:

Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 05/09/19 à 18:09:39

yope7 a écrit :

"(...) « privacy by design », la « confidentialité programmée ».  (...)"

Je trouve qu'on perd un peu le sens du terme anglais qui signifie que l'éditeur de la solution logicielle a conçu son produit de telle manière à ce qu'il respecte la vie privée (pas d'histoires de plug-in, de mode additionnels voire payants).
Le "programmé" en français fait un peu penser à l'obsolescence programmée, comme si la protection de la vie privée était temporaire...

Il ne savent manifestement pas parler correctement l'anglais.
C'était super facile pour le coup: "confidentialité par conception" tout simplement.

Avatar de PercevalIO INpactien
Avatar de PercevalIOPercevalIO- 05/09/19 à 18:49:14

Non seulement ils ne savent pas parler anglais, mais ils ne savent même pas ce qu'ils traduisent vu leur niveau informatique. Leur définition du "terminal" est un régal, grâce à cette traduction maintenant je sais qu'on peut miner sur un Minitel 😂

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.