Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
CNRS : « la canicule de juillet aurait été quasi-improbable dans un climat non modifié par l’homme »

Des scientifiques de divers horizons (CNRS, CEA, Météo-France…) se sont retrouvés dans un groupe de recherche baptisé World Weather Attribution.

Leur conclusion est sans appel : « Le changement climatique d'origine anthropique a augmenté de manière significative l'intensité et la probabilité d'occurrence de l'épisode caniculaire extrême que la France et l'Europe de l'Ouest ont connu fin juillet ».

76 commentaires
Avatar de RévolutioN INpactien
Avatar de RévolutioNRévolutioN- 02/09/19 à 10:53:04
Édité par Vincent_H le 08/11/2019 à 12:44
Avatar de j34n-r0x0r INpactien
Avatar de j34n-r0x0rj34n-r0x0r- 02/09/19 à 11:12:59

RévolutioN a écrit :

 Foutaises.

Fournaises

 
:cap: :D

Allez, c'est la rentré, on avance l'idée d'un petit fond de solidarité pour équiper les vieux de clims (aussitôt absorbé par quelques entreprises "agréés") comme d'hab.
Édité par j34n-r0x0r le 02/09/2019 à 11:17
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 02/09/19 à 11:18:11

Quand on sait que lors de la dernière glaciation il ne faisait que 5 °C de moyenne en moins (avec un glacier jusqu'en Belgique), et qu'il a fallu environ 20 000 ans pour que ça remonte de 5 degrés... C'est dire si là prendre 2 degrés en un siècle ça va faire mal.

cf par exemple :https://jancovici.com/changement-climatique/predire-lavenir/ou-nous-situons-nous... .

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 02/09/19 à 11:19:33

RévolutioN a écrit :

Foutaises.

Explique

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 02/09/19 à 11:21:43

Ou le xkcd qui est encore plus parlant visuellement :https://xkcd.com/1732/

Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 02/09/19 à 15:14:29

misterB a écrit :

Explique

Il veut dire que le CNRS soutient implicitement qu'il n'y jamais eu de canicule aussi forte avant (1950, l'année retenue par le GIEC pour ce qui concerne les supposés effets du CO2), ce qui est en soi juste ridicule, et que la probabilité de survenue a augmenté, ce qui est non seulement impossible à déterminer mais va à l'opposé des conséquences (scientifiquement) attendues d'un réchauffement (quelles que soient les causes), c'est à dire la relative homogénéisation des températures (plus chaud où et quand il fait plus plus froid, en gros aux pôles en hiver de nuit), d'où diminution des différentiels (spatiaux et temporels) de température et donc des intensités et probabilité de survenue des évènements météo qui en dépendent.

De manière peu étonnante, c'est ce qu'on observe globalement (stabilité ou légère diminution selon les cas).

Bref ce ne sont que des élucubrations de personnes surfant sur l'escroquerie réchauffiste pour gagner en image, visibilité, prestige et donc finances, et non des résultats de recherche.

Prochainement, 3 jours de pluie de suite seront attribués aux effets dévastateurs du CO2 sur la météo, pour le climat c'est trop tard de toute façon. :roll:

Des foutaises donc.

Édité par tmtisfree le 02/09/2019 à 15:19
Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 02/09/19 à 15:24:12

tmtisfree a écrit :

Il veut dire que le CNRS soutient implicitement qu'il n'y jamais eu de canicule aussi forte avant (1950, l'année retenue par le GIEC pour ce qui concerne les supposés effets du CO2), ce qui est en soi juste ridicule, et que la probabilité de survenue a augmenté, ce qui est non seulement impossible à déterminer mais va à l'opposé des conséquences (scientifiquement) attendues d'un réchauffement (quelles que soient les causes), c'est à dire la relative homogénéisation des températures (plus chaud où et quand il fait plus plus froid, en gros aux pôles en hiver de nuit), d'où diminution des différentiels (spatiaux et temporels) de température et donc des intensités et probabilité de survenue des évènements météo qui en dépendent.

De manière peu étonnante, c'est ce qu'on observe globalement (stabilité ou légère diminution selon les cas).

Bref ce ne sont que des élucubrations de personnes surfant sur l'escroquerie réchauffiste pour gagner en image, visibilité, prestige et donc finances, et non des résultats de recherche.

Prochainement, 3 jours de pluie de suite seront attribués aux effets dévastateurs du CO2 sur la météo, pour le climat c'est trop tard de toute façon. :roll:

Des foutaises donc.

Ok donc pas de réchauffement :bravo::bravo::bravo:

Cool on est sauvé :yes:

Avatar de Cqoicebordel Abonné
Avatar de CqoicebordelCqoicebordel- 02/09/19 à 15:34:42

La vache. Entre ça et le Linky, c'est la fête dans les commentaires aujourd'hui sur NI…

Oh, et pensez à appliquer le rasoir d'Occam : y'a une hausse de CO², et ça réchauffe la Terre, ou, y'a une vaste conspiration mondiale dans tous les milieux politiques et scientifiques qui font croire que la température monte, pour se faire du blé, et personne ne crache la vérité.

Édité par Cqoicebordel le 02/09/2019 à 15:37
Avatar de wagaf Abonné
Avatar de wagafwagaf- 02/09/19 à 15:43:35

que veux tu dire par "l'escroquerie réchauffiste" ? 

tmtisfree a écrit :

Il veut dire que le CNRS soutient implicitement qu'il n'y jamais eu de canicule aussi forte avant

:mad2: justement pas du tout, ils disent juste que c'était moins probable... ce qui est bien le cas.

tmtisfree a écrit :

 la probabilité de survenue a augmenté, ce qui est non seulement impossible à déterminer mais va à l'opposé des conséquences (scientifiquement) attendues d'un réchauffement

C'est plutôt simple à déterminer (statistiquement bien sûr)..     De plus une augmentation de la température implique bien plus d'épisodes caniculaires en moyenne, et c'est bien ce qu'on observe..

http://www.meteofrance.fr/documents/10192/26134040/Anomalie_temperature_France.jpg

Voici l'étude:

https://www.worldweatherattribution.org/wp-content/uploads/July2019heatwave.pdf

 Ils font de l'attribution statistique plutôt classique et basée sur des données, je pense qu'elle est bien plus fondée que ton analyse au doigt mouillé et ta réfutation fondée sur tes attentes et ta conviction d'une grande arnaque scientifique mondiale.
Édité par wagaf le 02/09/2019 à 15:47
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 02/09/19 à 16:04:25

Je n'ai pas écris cela.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 8