Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
LibreOffice 6.3 permet de censurer les documentsCrédits : Paulojose (CC BY-SA 3.0)

Pas de vacances pour les développeurs de la suite bureautique, dont la version 6.3.0 « fresh » est sortie il y a environ deux semaines. Pour rappel, la branche fresh signale des versions ne bénéficiant pas du support longue durée.

On retrouve comme d’habitude des améliorations générales de performances et sur l’import/export des documents Office (Microsoft). Plusieurs ajouts importants sont présents, notamment FOURRIER() dans Calc pour les fonctions du même nom.

L’un des ajouts majeurs est clairement l’outil de censure, disponible depuis tous les éléments de la suite bureautique. Accessible depuis le menu Outils, il permet la sélection de texte pour y faire apparaître les fameuses barres noires.

Après quoi l’utilisateur exportera le document en PDF, qui pourra alors être distribué ou imprimé sans possibilité de lire le texte ainsi marqué. 

Mais attention, car l’outil propose deux manières d’exporter. Un bouton tout à droite de la nouvelle fenêtre permet de générer directement le fichier, mais avec un bémol : il reprend le degré de transparence choisi par l’utilisateur. Il est réglé par défaut à 50 % pour permettre la sélection du texte tout en continuant à voir sur quoi on travaille. Distribué ou imprimé ainsi, le texte restera donc lisible.

Le bouton à gauche déroule un menu faisant apparaitre deux options : export noir et export blanc. Cette fois, plus de transparence, les deux couleurs étant pleines. Un choix ergonomique étrange, et on peut supposer que l’on pourra à l’avenir changer le comportement par défaut du bouton d’export direct.

Notez également que plusieurs barres d’outils en préparation sont enfin prêtes et disponibles presque partout. C’est le cas des onglets compacts de la NotebookBar, accessible maintenant depuis Writer, Calc, Impress et Draw. Contextual Single UI est disponible quant à elle depuis Writer et Draw.

5 commentaires
Avatar de kampuchea Abonné
Avatar de kampucheakampuchea- 29/08/19 à 09:58:13

« faisant apparaître deux options : export blanc et export blanc »

Y’a comme une coquille, non ? :)

Avatar de Sonny_M INpactien
Avatar de Sonny_MSonny_M- 29/08/19 à 10:07:41

Non, car le deuxième export est lavé avec le nouvel Omo, il est plus blanc que blanc!

Avatar de corrigo Abonné
Avatar de corrigocorrigo- 29/08/19 à 11:20:34

La NotebookBar s'appelle Métabarre en français.

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 29/08/19 à 14:19:41

C'est pour censurer mais pour caviarder un document!!

Avatar de numerid Abonné
Avatar de numeridnumerid- 30/08/19 à 08:10:32

Absolument, l'idée est de permettre de le diffuser en éliminant de façon sûre les éléments qui n'ont pas à être communiqués, pas de réellement de censurer.

Sinon pour info parce que cet article est un peu léger, il n'y a pas de version support longue durée pour LibreOffice, pas assurée par la TDF en tout cas. La différence entre les deux versions est simple :

  • celle au plus grand numéro (ici la 6.3) est celle en cours de développement et qui bénéficie des nouvelles fonctionnalités outre les correctifs divers ;

  • celle au plus petit numéro (ici la 6.2) appelée autrefois "stable", bénéficie de correctifs divers, mais n'aura pas plus de fonctionnalités nouvelles.

    Il y a d’autres nouveautés intéressantes comme l’amélioration de la compatibilité avec OOXML, un travail sur l’interface de Calc pour la rendre plus lisible, la possibilité de personnaliser les couleurs par défaut des diagrammes (par exemple en utilisant la charte graphique de l'entreprise) ou encore l’amélioration de la prise en compte de KDE5, ou moins comme les astuces au démarrage. On peut l'installer à côté de laversion de sa distribution si on est sous GNU/Linux si on veut garder les deux.Si on préfère garder la version 6.2, il est, évidemment, très fortement suggéré de la mettre à jour aussi.

 Voir lesnotes de version pour avoir toutes les nouveautés de la 6.2.

Édité par numerid le 30/08/2019 à 08:13
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.