Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Contre les « publications illicites », M.Castaner propose « l’identité numérique »

Le ministère de l’Intérieur a publié l’édition 2019 de « l'état de la menace liée au numérique ».  Ce document dresse « un panorama complet des enjeux, des menaces et des réponses apportées » par la place Beauvau.

À cette occasion, Christophe Castaner a soulevé la question de l’identité numérique.

« La liberté, justement, voilà tout le paradoxe d’internet. L’anonymat protège tous ceux qui répandent des contenus haineux et permet à des faux comptes de se multiplier pour propager toutes sortes de contenus » expose-t-il. 

À ce « paradoxe », M.Castaner a cette réponse : « Nous ne pouvons pas laisser les publications illicites se multiplier. Nous devons donc relever le défi de l’identité numérique pour que chaque Français, dès 2020, puisse prouver son identité et savoir avec qui il correspond vraiment ».

Des propos qui semblent être un écho à ceux d’Emmanuel Macron qui, maintes fois, s’en est pris à « l’anonymat » sur Internet. En février 2019, interpellé dans le cadre du « grand débat » sur la thématique du harcèlement scolaire, le chef de l’État avait par exemple exposé : « Moi, je ne veux plus de l’anonymat sur les plateformes Internet ». 

Au Palais des congrès de Souillac dans le Lot, le même avait relevé, par « hygiène démocratique du statut de l’information », la nécessité d’ « aller vers une levée progressive de toute forme d'anonymat et (…) vers des processus où on sait distinguer le vrai du faux et où on doit savoir d’où les gens parlent et pourquoi ils disent les choses ».

En novembre dernier, cette fois lors de son discours pour l’« appel de Paris », il avait encore considéré que « nos gouvernements, nos populations ne vont pas pouvoir tolérer encore longtemps les torrents de haine que déversent en ligne des auteurs protégés par un anonymat devenu problématique ». 

Le document du ministère n’explicite pas en quoi l’identité numérique sera utilisée pour lutter contre les contenus haineux. Il est surtout indiqué que « l’élaboration de solutions d’identité numérique permettra, à partir de 2020, la mise en oeuvre d’un parcours d’identification numérique sécurisée pour les personnes physiques ou morales ».

48 commentaires
Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 10/07/19 à 08:44:29

Je pense que personne n'a envie d'avoir son identité réelle affichée partout sur internet. Et que les personnes qui le font aujourd'hui, sur les réseau sociaux, n'ont pas besoin de loi pour le faire si elles en ont envie.
 
La politique:
Ne parlez pas de vidéo surveillance, mais de vidéo protection,
Ne parlez pas de censure pour nos opposants politique et expressions libres , mais de protection face au terrorisme et à la haine en ligne...
Des mesures de surveillances sont apparemment toujours justifiées si c'est c'est contrer la haine en ligne et le terrorisme ?

C'est pas un mal en soit la lute contre le terrorisme et haine en ligne, mais bon, comme toujours, ont dirait que les politiques le font de la mauvaise façon.

Après, le fait de valider une identité réelle poserait peut être des souci de surveillance gouvernementale ou autre, plus qu'aujourd'hui encore, et ferait peut être exploser l'usage des VPN pour se localiser dans d'autres pays ?

Édité par coco74 le 10/07/2019 à 08:47
Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 10/07/19 à 08:50:29

Bien sûr, sur Facebook, les gens avec nom + prénom + photo etc...sont parfaitement mesurés.
Je ne vois JAMAIS d'insultes racistes, homophobes, xénophobes , etc...jamais de jamais.

Ça prouve bien que  Macon et Castagnette ont bien raisons.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 10/07/19 à 08:51:02

99% du temps quand je vois des messages haineux, les gens ne cherchent même pas à cacher leur identité. Donc leur argument sur l'anonymat... :dors:

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 10/07/19 à 08:56:01

:fou: sont fous

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 10/07/19 à 09:05:35

dylem29 a écrit :

Bien sûr, sur Facebook, les gens avec nom + prénom + photo etc...sont parfaitement mesurés.
Je ne vois JAMAIS d'insultes racistes, homophobes, xénophobes , etc...jamais de jamais.

Ça prouve bien que  Macon et Castagnette ont bien raisons.

Patch a écrit :

99% du temps quand je vois des messages haineux, les gens ne cherchent même pas à cacher leur identité. Donc leur argument sur l'anonymat... :dors:

C'est peut être justement le problème. Personne n'a besoin de se cacher, personne ne risque rien, c'est peut être encore plus profond comme problème pour le coup... 
Mais du coup, hors sujet avec l'article, comment le gérer ?

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 10/07/19 à 09:08:00

dvr-x a écrit :

C'est peut être justement le problème. Personne n'a besoin de se cacher, personne ne risque rien, c'est peut être encore plus profond comme problème pour le coup... 
Mais du coup, hors sujet avec l'article, comment le gérer ?

Au hasard, en appliquant les lois déjà en place. Mais ca implique de donner de vrais moyens aux Forces de l'Ordre et à la Justice, ce qui coûte cher et passe inapercu. Donc totalement contraire à ce qu'il faut faire à leurs yeux.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 10/07/19 à 09:08:25

En faisant appliquer la loi qui existe déjà?
Condamner une personne qui dit des saloperies sur quelqu'un et donner des moyens financiers à la justice? :D

  edit : grilled :D (pour une fois que je dis un truc identique à Patch :mdr: )

Édité par dylem29 le 10/07/2019 à 09:09
Avatar de Dj Abonné
Avatar de DjDj- 10/07/19 à 09:13:39

dvr-x a écrit :

Mais du coup, hors sujet avec l'article, comment le gérer ?

Des vrais moyen pour la justice, et pour les services d'enquête.

C'est le gros problème, mais c'est plus compliqué de sortir de l'argent de que faire des lois doublon ou des grenelles contres les violences

En Belgique la section qui s'occupe de criminalité informatique fonctionne avec des bouts de ficelles, quand ils doivent travailler sur ordi sous scellées, ils doivent attendre la fin du délais d'appel d'une autre affaire  car ils n'ont pas suffisamment de disque dur libre pour cloner les données...    ils doivent donc attendre de pouvoir réutiliser les disque de l'ancienne affaire

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 10/07/19 à 09:21:34

dylem29 a écrit :

En faisant appliquer la loi qui existe déjà?
Condamner une personne qui dit des saloperies sur quelqu'un et donner des moyens financiers à la justice? :D

Patch a écrit :

Au hasard, en appliquant les lois déjà en place. Mais ca implique de donner de vrais moyens aux Forces de l'Ordre et à la Justice, ce qui coûte cher et passe inapercu. Donc totalement contraire à ce qu'il faut faire à leurs yeux.

Bah oui, mais surtout, c'est compliqué. C'est pas parce que un message a été envoyé par "Thomas Dupont" avec sont profil que ca prouve qu'il l'a envoyé. Les procédures sont longues et onéreuses. Si tu veux faire respecter la loi, il faudrait renforcer un paquet de services...

Donc comme vous dites, mettre les moyens. Oui mais voila, c'est comme l'éducation, les hôpitaux, les contrôleurs, etc... Il faudrait débourser de l'argent, sans augmenter d'impôt ou faire perdre d'avantage à qui que ce soit. C'est le problème de la France, on veut tout sans rien.

Ou il faudrait assouplir les procédure en créant un modèle un peu plus expéditif, mais c'est pareil, ça va gueuler parce que anticonstitutionnel toussatoussa...

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 10/07/19 à 09:21:45

dylem29 a écrit :

Bien sûr, sur Facebook, les gens avec nom + prénom + photo etc...sont parfaitement mesurés.
Je ne vois JAMAIS d'insultes racistes, homophobes, xénophobes , etc...jamais de jamais.

Ça prouve bien que  Macon et Castagnette ont bien raisons.

Merci de donner immédiatement tes noms et prénoms véritables.

 Histoire que je creuse un peu ton historique de messages sur NI.
Avec un peu de chance tu es un artisan et je pourrai te dénoncer aux différentes polices de pensée pro/anti ogm/avortement/corrida/israel/homéopathie... que tu as offensées et qui ne manqueront de lancer une fatwah contre ton établissement.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5