Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le transfert de données personnelles vers les États-Unis à nouveau devant la justice européenneCrédits : iStock/ThinkStock

Après avoir fait tomber le Safe Harbour, qui ouvrait les vannes du transfert de données personnelles de l’Europe vers les États-Unis, Maximillian Schrems s’attaque aux opérations similaires entre Facebook Irlande et Facebook Inc.

« Selon M. Schrems, résument les services de la Cour de justice, il n’existe aucune possibilité pour le justiciable d’exercer des voies de droit afin de protéger ses données à caractère personnel ». Il demande à ce que ces transferts soient en conséquence interdits. 

Pour l’Autrichien, Facebook Ireland ne saurait se voir autoriser de telles opérations « dans le contexte factuel de « surveillance massive » et les lois américaines applicables qui violeraient les dispositions de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, ainsi que les protections offertes par la Constitution irlandaise ».

Onze questions ont été posées par le Data Protection Commissioner, homologue irlandais de la CNIL. Il s’agira de déterminer notamment les critères pour savoir si un transfert outre-Atlantique, « où ces données sont susceptibles d’être ensuite traitées à des fins de sécurité nationale, viole les droits d’un particulier ». 

L’affaire concerne aussi bien les clauses contractuelles types, modèles de contrats édités par la Commission européenne, que le « Safe Harbor », remplaçant du Privacy Shield.

4 commentaires
Avatar de crocodudule INpactien
Avatar de crocodudulecrocodudule- 08/07/19 à 08:39:04

Il est heureux que la CNIL irlandaise saisisse la CJUE d'une question préjudicielle, à l'inverse on aurait pu s'inquiéter si elle avait voulu conserver le bébé pour elle et répondre directement...

Avatar de bayartb Abonné
Avatar de bayartbbayartb- 08/07/19 à 10:04:47

Petite inversion dans la dernière phrase : le Safe Harbor est le texte ancien, invalidé par la CJUE, qui a été remplacé en catastrophe par le Privacy Shield, parce que la Commission Européenne voulait absolument que les échanges de données puissent continuer entre l'UE et les USA.

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 08/07/19 à 10:13:06

Quel pitbull ce Schrems !!
Ca fait plaisir a voir...

Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 08/07/19 à 19:52:09

Il me plait bien ce grain de sable. Tout petit mais dangereux pour les engrenages de la machine.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.