Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Samsung mis en examen en France pour pratiques commerciales trompeusesCrédits : stocknshares/iStock

Samsung Electronics France SAS, filiale du groupe coréen, a été mise en examen en avril dernier pour « pratiques commerciales trompeuses ». Un délit passible de deux ans de prison et d’une amende pouvant atteindre 10 % du chiffre d’affaires moyen annuel de l’entreprise.

L’AFP rapporte que « cette mise en examen a été ordonnée à l’issue de la convocation d’un représentant de la filiale française du leader mondial des smartphones le 17 avril par un juge parisien ».

En cause : le non-respect des engagements éthiques affichés par Samsung aux droits des salariés travaillant dans ses usines implantées en Chine, en Corée et au Vietnam. Deux ONG, Sherpa et ActionAid France, avaient déposé une plainte avec constitution de partie civile en juin 2018.

Sherpa et ActionAid expliquent dans un communiqué avoir dénoncé, « investigations à l’appui, des violations graves des droits fondamentaux : emploi d’enfants de moins de seize ans, horaires de travail abusifs, conditions de travail et d’hébergement incompatibles avec la dignité humaine et mise en danger des travailleurs ».

« C’est la première fois en France qu’il est reconnu par un magistrat instructeur que les engagements éthiques pris par une entreprise sont susceptibles de constituer des pratiques commerciales qui engagent, à ce titre, leur émetteur » se félicitent les deux ONG, dans l’attente que la justice tranche.

10 commentaires
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 04/07/19 à 08:38:02

Ils peuvent se la jouer à la Orange et plaider que c'était un hoax volontaire pour tester la crédulité de leurs clients :D

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 04/07/19 à 09:13:40

C'est pas rose pour Samsung en ce moment :
Galaxy Fold.
Baisse de la demande sur les semi-conducteurs.
Mesures de rétorsion du Japon envers les firmes coréennes.  

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 04/07/19 à 10:00:44

C'est scandaleux de faire bosser des enfants. Prison ferme !

Sent with my Galaxy A5

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 04/07/19 à 10:11:20

En cause : le non-respect des engagements éthiques affichés par Samsung

On leur reproche le non-respect de l'engagement éthique, ou les mauvais conditions de travail (en Asie qui plus est) ? :keskidit:
Il suffit de ne pas prendre d'engagement pour ne pas être dérangé alors ?

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 04/07/19 à 10:19:05

Mais quelle idée aussi, de prendre des engagements éthiques dont tout le monde se fout et auxquels personne ne croit?

Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 04/07/19 à 10:24:43

Jarodd a écrit :

On leur reproche le non-respect de l'engagement éthique, ou les mauvais conditions de travail (en Asie qui plus est) ? :keskidit:
Il suffit de ne pas prendre d'engagement pour ne pas être dérangé alors ?

Non.
T'auras bien quand meme des casse couilles de SJW pour venir nous empecher de consommer abondamment en paix...
Là, les engagements ethiques non respectés, ce n'est qu'un prétexte facile

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 04/07/19 à 10:25:53

Les conditions de travail à l'étranger ne sont pas du ressort de la loi française. Ce qui leur est reproché, c'est d'avoir menti (les "pratiques commerciales trompeuses").

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 04/07/19 à 10:42:43

Jarodd a écrit :

On leur reproche le non-respect de l'engagement éthique, ou les mauvais conditions de travail (en Asie qui plus est) ? :keskidit:
Il suffit de ne pas prendre d'engagement pour ne pas être dérangé alors ?

Les organisations dénoncent le travail d'enfants de moins de 16 ans mais au Vietnam l'âge légal est de 15 ans.
Il faudrait donc s'intéresser aux engagements pris par Samsung : se sont-il engagés contre le travail des enfants de moins de 16 ans ou contre le travail des enfants (du coup à quel âge cesse-t-on d'être un enfant) ?
 
    

Avatar de N.AS INpactien
Avatar de N.ASN.AS- 04/07/19 à 11:09:14

C'est une photo du Palais de Justice de Nice ? :D

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 04/07/19 à 11:12:08

Ils font référence pour l'âge des enfants à (dans ce document concernant la Chine, mais ça doit être général sur ce point) :
LO Convention No. 138, Minimum Age Convention, 1973 qui fixe l'âge à 15 ans (avec même 13 ans pour du light work) et la possibilité de descendre à 14 ans pour les pays en voie de développement s'ils le justifient
et à
ILO Recommendation No. 146, Minimum Age Recommendation, 1973 qui recommande d'évoluer vers 16 ans.

Sur ce point au moins, ils ont peu de risque d'être condamnés sauf s'il y a des preuves qu'ils emploient des enfants de moins de 13 ou 14 ans suivant les cas. Les ONG parlant de 16 ans ont l'air de mauvaise foi.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.