Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Une sénatrice propose de créer une « autorité de régulation des algorithmes »

Au travers d’une question écrite à l’attention du secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, la sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam (LR) regrette que « contrairement au domaine des biotechnologies avec le haut conseil des biotechnologies », aucune autorité n'existe en matière d’algorithmes.

« Omniprésents et invisibles, [les algorithmes] produisent des normes et font la loi en dehors du champ législatif parlementaire », s’inquiète l’élue. Ajoutant : « Les algorithmes – nouvelles formes de technocratie  sont conçus pour être impénétrables et s'abritent derrière le besoin de préserver des secrets industriels et technologiques, ainsi que le secret des affaires. »

Au regard des obligations de transparence en vigueur en France au sujet des algorithmes (notamment ceux des plateformes, de type moteur de recherche), Joëlle Garriaud-Maylam demande si « la création d'une autorité de régulation des algorithmes est prévue » par le gouvernement.

34 commentaires
Avatar de barthous Abonné
Avatar de barthousbarthous- 01/07/19 à 08:50:38

je ne comprends pas.
Je croyais qu'un algo servait justement à mettre en oeuvre une règle et non l'inverse.

Édité par barthous le 01/07/2019 à 08:50
Avatar de anonyme_f6b62d162990fde261db0e0ba2db118e Abonné

Bordel ça m'énerve cette utilisation du mot "algorithme". C'est très noble à la base, et on le réduit à ce qu'en font, dans certaines cas, certains acteurs.

Comme si on voulait limiter ou réguler les équations, sous prétexte qu'elles sont capables de décrire la trajectoire d'un obus.

Et dire que "les algorithmes sont conçus pour être impénétrables..." :craint:

Avatar de boogieplayer Abonné
Avatar de boogieplayerboogieplayer- 01/07/19 à 09:09:17

C'est dommage qu'elle fasse montre d'une méconnaissance de ce qu'est un algorithme, parce que je trouve l'idée pas idiote et a creuser.

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 01/07/19 à 09:13:12

Le but serait de faire en sorte que les algos respectent la règle, justement.

J'sais pas du tout comment ça pourrait se concrétiser... parce que pognon > secret industriel > le reste.
On va remettre en question notre culture économique ? Naaaaaaaaaaaaaaan ?!

EDIT : Bon moi j'ai compris que par abus de langage la nana parle aussi du code qui concrétise les algos... Ou alors elle est effectivement à la ramasse.

Édité par Kevsler le 01/07/2019 à 09:14
Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 01/07/19 à 09:15:37

J'ai l'impression de revoir le film Babar. Un problème ? Vite, créons une commission!

Avatar de barthous Abonné
Avatar de barthousbarthous- 01/07/19 à 09:17:18

Ça s'appelle faire une recette.
Pas besoin d'une quelconque haute autorité.

Avatar de JoePike INpactien
Avatar de JoePikeJoePike- 01/07/19 à 09:23:19

En fait il faudrait créer un algorithme pour réguler les algorithmes épicétou

Avatar de skan INpactien
Avatar de skanskan- 01/07/19 à 09:26:14

Comme mon banquier qui me dit "je peux pas, c'est l'informatique mais promis je voudrais vous aider".

recoding a écrit :
Comme si on voulait limiter ou réguler les équations, sous prétexte qu'elles sont capables de décrire la trajectoire d'un obus.

Bah, par idéologie on est capable de tout!

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 01/07/19 à 09:26:37

On parle de respecter les lois, là. Pas n'importe quel cahier des charges.

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 01/07/19 à 09:29:19

barthous a écrit :

je ne comprends pas.
Je croyais qu'un algo servait justement à mettre en oeuvre une règle et non l'inverse.

Techniquement, l'algorithme est l'endroit où tu définis les "règles": tu décris de manière générique comment résoudre un problème. La mise en œuvre ("l'implémentation", mais ce dernier est un anglicisme) est le moment où tu prends ton algo et que tu l'écris dans une quelconque langage exécutable.

En France, tu ne peux pas protéger un algo, il n'y a aucun brevet, droit d'auteur ni rien d'autre qui puissent protéger un algo. Cependant, tu peux protéger un logiciel qui met en oeuvre un algo.

Mais je t'avoue que dans l'article, je ne comprend pas du tout de quoi ils parlent ici. J'ai l'impression d'entendre un mec qui n'y pige quedale, mais il a entendu ce mot là aux infos.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4