Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Intel embauche John Sell, qui travaillait auparavant sur les Xbox et... chez AMD

Selon son profil LinkedIn il est arrivé chez Intel en mai. Le fondeur a confirmé à plusieurs de nos confrères qu'il l'avait bien embauché.

Toujours selon son profil, il était auparavant responsable des SoC des Xbox One, Xbox X et Scarlett chez Microsoft. Il était arrivé en 2005. Auparavant, il s'occupait de l'architecture des CPU et des GPU chez AMD de 1997 à 2005. Il a donc croisé le chemin de Raja Koduri chez Intel depuis fin 2017.

« Je ne pourrais être plus enthousiaste à l'idée que John Sell et Manisha Pandya rejoignent notre équipe », indique ce dernier dans un communiqué repris par VentureBeat.  Manisha Pandya est arrivé chez Intel en mars, après avoir passé dix ans chez Apple et cinq ans chez Broadcom.

14 commentaires
Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 14/06/19 à 08:30:48

Faudrait renommer "Intel" en "AMD". :D

C'est cohérent avec la catastrophe technique et commercial qu'est Intel en ce moment. :D

Avatar de Platinüm INpactien
Avatar de PlatinümPlatinüm- 14/06/19 à 08:40:22

Vraiment curieux de ce que pourra proposer Intel dans le futur au niveau des solutions GPU, si cela pouvait aussi permettre une concurrence un peu plus féroce et donc une baisse des prix...

Avatar de Br31zh Abonné
Avatar de Br31zhBr31zh- 14/06/19 à 09:50:02

J'suis pas d'accord. AMD n'est pas synonyme de catastrophe technique et commercial. Ils ont longtemps surpassé Intel, puis se sont vautrés, et là ils sont revenus à la charge…

Au final, tant qu'entre ces deux là ça reste comme ça (un coup l'un, un coup l'autre), c'est pas plus mal.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 14/06/19 à 09:52:38

Niveau CPU, c'est pas top depuis les Bulldozer environs, et pour les CG c'est depuis la  R9 290. :D
Ça commence à faire longtemps, mais oui c'est passé (niveau CPU du moins), mais du coup c'est Intel qui se retrouve dans la mouise alors qu'ils récupèrent toutes les têtes d'AMD, bizarre.

Avatar de Plastivore Abonné
Avatar de PlastivorePlastivore- 14/06/19 à 10:18:19

Il faut voir 2 choses quand même : John Sell était chez AMD il-y-a 15-20 ans, la belle époque avec les Athlon XP qui surpassaient les P4, et la machine de guerre qu'était l'Athlon 64. À partir du moment où Intel a sorti l'architecture Core, ça a commencé à sentir le roussi, et l'écart s'est ensuite creusé avec les Core 2 et Core i.

AMD a quand même eu de bonnes idées, je pense notamment au Phenom (premier vrai quad-core, les Core 2 Quad étaient en fait 2 Core 2 Duo relativement isolés, mais sur la même puce), mais bon, y'avait rien à faire Intel avait une archi bien plus efficace aussi bien en vitesse de calcul que thermiquement.

Néanmoins, AMD est vraiment revenue sur le devant de la scène depuis Ryzen. Ils sont un chouia en dessous des Intel équivalent pour le jeu, mais ont un bien meilleur rapport qualité prix, et j'ai cru lire qu'ils sont meilleurs pour du calcul intensif hors jeu.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 14/06/19 à 10:37:42

T'es sur que c'est lié au design des puces? Pour moi intel avait toujours une longueur d'avance parce qu'ils avaient toujours une finesse de gravure d'avance surtout donc des puces qui chauffent moins à fréquence égale.

Là ce qui met Intel dans l'incertitude c'est l'activité fonderie j'ai l'impression puisque TSMC est au même niveau qu'eux voire même un peu en avance.

Avatar de Plastivore Abonné
Avatar de PlastivorePlastivore- 14/06/19 à 10:59:12

À l'époque des P4, c'était clairement un problème de design de puces. Les P4 étaient tellement mauvais qu'Intel a fait machine arrière et les Core étaient basés sur une évolution du design des P3 (qu'Intel avait continué de développer pour les portables). Après, c'est clair que la finesse de gravure aide beaucoup, et les Athlon XP chauffaient très vite (SVM avait fait un test foireux : au boot, un P4 tournait 2 ou 3 minutes sans ventirad, là où un Athlon XP claquait en 3 secondes).

Pour la génération actuelle, la finesse de gravure joue, c'est certain, mais les premiers Ryzen (archi Zen) n'avaient pas une finesse de gravure particulièrement plus fine (14nm), et sans mettre la pâtée aux Core i de 7è et 8è générations, ils leur faisaient une très bonne concurrence. Zen+ est en 12nm, et Zen2 par contre sera en 7nm, et là on verra une différence.

Après, il ne faut pas perdre de vue que la dernière salve de vulnérabilités hardware chez Intel impose des patchs qui impactent sensiblement les CPU Intel qui utilisent HT, là où les Ryzen ne sont pas touchés.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 14/06/19 à 11:03:10

J'ai commencé avec un Phenom II X4 955. :8

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 14/06/19 à 11:50:35

John Sell

Toujours selon son profil, il était auparavant responsable des SoC des Xbox One, Xbox X et Scarlett chez Microsoft

Mais le Cell, c'était pas une puce de chez Sony ? :mad2: :transpi:

 

dylem29 a écrit :

mais du coup c'est Intel qui se retrouve dans la mouise alors qu'ils récupèrent toutes les têtes d'AMD, bizarre.

Rome ne se fait pas en un jour, il s'écoule plusieurs années entre l'embauche et le fruit du travail des ingénieurs.
D'autant plus que le paquet a l'air mis sur les GPU, je suis très excité de voir ce qu'Intel va proposer à ce niveau.

 

yvan a écrit :

T'es sur que c'est lié au design des puces? Pour moi intel avait toujours une longueur d'avance parce qu'ils avaient toujours une finesse de gravure d'avance surtout donc des puces qui chauffent moins à fréquence égale.

C'est un tout. On l'a bien vu avec la stratégie "tick-tock" d'Intel : à chaque génération de puce, on améliorait soit la finesse, soit l'architecture. Et on avait des gains significatifs dans les deux cas.

Édité par Charly32 le 14/06/2019 à 11:50
Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 14/06/19 à 13:23:01

Plastivore a écrit :

 Après, c'est clair que la finesse de gravure aide beaucoup, et les Athlon XP chauffaient très vite

P4 vs Athlon quand on enlève le ventirad

Maintenant, un Duron 1100 pouvait être dans de très nombreux cas bien plus véloce qu'un P4 1600.

 

Charly32 a écrit :

C'est un tout. On l'a bien vu avec la stratégie "tick-tock" d'Intel : à chaque génération de puce, on améliorait soit la finesse, soit l'architecture. Et on avait des gains significatifs dans les deux cas.

C'est quoi significatif? Etant de la vieille génération, passer du 486DX33 au P100 puis au P233MMX puis au celeron 400, sur 6 ans, c'était significatif (50-100% de gain à chaque fois).

Quand je suis passé du Core Duo T2250 au i5 3570K (au bout de 6 ans), j'ai fait un énorme bon en avant.
 
Là, je ne vois pas pourquoi changer mon 3570K car même un Ryzen 5 2600 n'amène "que" 50% de perfs en plus 6 ans plus tard dans le meilleur des cas (hors overclock forcé). Un i5 9400F m'amène 25% de perfs en plus pour un prix équivalent à ce que j'ai payé en 2013.

Plastivore a écrit :

Après, il ne faut pas perdre de vue que la dernière salve de vulnérabilités hardware chez Intel impose des patchs qui impactent sensiblement les CPU Intel qui utilisent HT, là où les Ryzen ne sont pas touchés.

Remarque: c'est bien parce que l'architecture "stagne" depuis 10ans qu'il est à la fois possible de la connaître au point de trouver ces vulnérabilités et qu'il est intéressant de l'attaquer car elle est extrêmement répandue.
Ryzen 5 a aussi eu ses vulnérabilités. Patchables, nécessitant un accès physique à la machine mais peut-être qu'elle peuvent évoluer comme celles d'intel. Plus il y aura de Ryzen, plus il y aura de monde pour lui chercher des poux.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2