Premier référendum d’initiative partagée : les internautes entrent dans la danse

Validée le mois dernier par le Conseil constitutionnel, la proposition de loi visant à empêcher la privatisation du groupe Aéroports de Paris pourra être « soutenue » dès demain, sur Internet. Les plus pressés seront même en mesure d’apporter leur signature à compter de « zéro heure », dixit le décret publié ce matin au Journal officiel.

Pour cela, il faudra se rendre sur le site « www.referendum.interieur.gouv.fr » (qui n’avait encore jamais servi depuis son ouverture, en 2015). Seuls les citoyens inscrits sur les listes électorales peuvent participer, après avoir renseigné leurs nom, prénoms, sexe, date et lieu de naissance, lieu d'inscription sur les listes électorales, numéro, date et lieu de délivrance de la carte d'identité ou du passeport, et enfin adresse électronique ou postale (nous y reviendrons).

L’objectif n’est pas de permettre aux citoyens de voter « pour » ou « contre » le texte en question, mais de demander à ce que celui-ci soit examiné par le Parlement, faute de quoi l’organisation d’un référendum deviendra obligatoire. Il faudra désormais qu’au moins 4,7 millions d’électeurs le soutiennent d’ici au 13 mars 2020.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !