Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
 Le documentaire sur Tiananmen d’Arte inaccessible sur YouTube à la demande d’un ayant droit

La chaîne YouTube d’Arte diffusait depuis quelques heures son documentaire « Tiananmen : le peuple contre le parti » (partie 1, partie 2). Il portait sur les 30 ans de l'évènement. « Il y a 30 ans, un mouvement chinois non-violent, lancé par des étudiants, se faisait réduire au silence dans le sang »  

La vidéo a elle-même été « réduite au silence » à la demande de PBS. « Cette vidéo inclut du contenu de PBS, qui l'a bloquée dans votre pays pour des raisons de droits d'auteur » placarde YouTube lorsqu’on tente de la regarder. L’antenne de Google ne joue ici le rôle que d’intermédiaire entre ceux qui se prétendent ayants droit et ceux qui diffusent des contenus chez cet hébergeur.

Il suffit d’un bout de vidéo, de son ou d’une image dans un flux dont le titulaire a interdit l’exploitation en ligne, pour que les algorithmes jouent leur funeste mission.

PBS (Public Broadcasting Service) est un réseau public américain de télévision, fort de 330 stations, qui veut offrir « à tous les Américains l’occasion d’explorer de nouvelles idées et de nouveaux mondes grâce à la télévision et aux contenus numériques ». Heureusement le documentaire peut être vu sur le site officiel de la chaîne

Rappelons que l’article 17 de la directive sur le droit d’auteur va industrialiser ces mesures de retrait, avec des conséquences juridiques très lourdes pour les plateformes contrevenantes. 

Le 25 avril dernier, le gouvernement a applaudi cette disposition notamment parce que « les plateformes de diffusion en ligne devront filtrer les publications mises en ligne pour s’assurer qu’elles ne contiennent pas des œuvres protégées ».

Il n’y aura pas de blocage, mais « une forme de filtrage » a essayé de préciser Emmanuel Macron. Sur YouTube.

40 commentaires
Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 05/06/19 à 09:02:03

On commence déjà à voir les méfaits et dommages collatéraux de la directive. C'est pitoyable... :)
Mais ça réveillera peut-être certaines consciences et mobilisera un peu plus à l'avenir.

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 05/06/19 à 09:17:58

donc retirée ou juste bloquée par localisation ? parce qu'un coup de VPN et zou :francais:

Avatar de Buffort Abonné
Avatar de BuffortBuffort- 05/06/19 à 09:22:17

Arte est pas en affaire avec PBS pour la réalisation de documentaire ?

Avatar de Zerdligham INpactien
Avatar de ZerdlighamZerdligham- 05/06/19 à 09:32:42

Je ne comprends pas le rapport avec l'article 17.

Youtube fonctionne comme ça depuis longtemps, les ayants droits peuvent réclamer le blocage des vidéos lorsqu'ils estiment qu'elles les lèsent.
J'avais compris que la nouveauté (et le danger) de l'article 17 était la responsabilité de l'hébergeur, et en cascade filtrage a priori de ce qui pouvait vaguement sembler contrefaisant, or ce n'est pas ce qui s'est produit ici.
Il me semble qu'on est soit dans une situation normale (si PBS détient effectivement les droits), soit dans un biais bien connu du système de signalement de Youtube (bénéfice du doute accordé au blocage et réclamations difficiles), qui existait longtemps avant l'article 17 et continuerait d'exister même si celui-ci disparaissait.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 05/06/19 à 09:33:49

ça serait bien... mais c'est pas gagné.
Je crois plutôt que quand ça deviendra vraiment insupportable, ou quand par exemple une vidéo officielle sera retirée suite à la détection par l'algo des notes de la Marseillaise (exemple au hasard) les politiques monteront au créneau pour taper sur "les plate-formes qui abusent et surinterprètent le droit".

Avatar de Pseudooo Abonné
Avatar de PseudoooPseudooo- 05/06/19 à 09:38:02

Je crois surtout qu'ils s'arrangeront pour obtenir des comptes avec des autorisations spéciales...

Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 05/06/19 à 09:43:23

jb18v a écrit :

donc retirée ou juste bloquée par localisation ? parce qu'un coup de VPN et zou :francais:

Sinon : Captvty :8

Zerdligham a écrit :

...

Le rapport c'est que la directive accentue les mesures prises pour protéger les droits d'auteur (enfin, protéger le parasitage d'une minorité sous couvert de droit d'auteur) et alourdit les sanctions.
Là où ce type de filtrage existait certes déjà, ils seront maintenant bien plus nombreux vu que le périmètre d'application a été élargi par la directive, augmentant le risque d'avoir du filtrage abusif et contre lesquels les recours sont encore plus difficiles.
Du moins c'est ce que j'ai compris de cette usine à gaz...

anagrys a écrit :

...

Il y a de grandes chances en effet que ça se passe de la sorte.
Mais je préfère rester optimiste :transpi:

Avatar de anonyme_f6b62d162990fde261db0e0ba2db118e Abonné

Présenté comme ça je vois pas trop le problème...?
Si Arte utilise du contenu copyrithé ça ne lui donne pas les droits pour le rediffuser ailleurs.

La meilleure résistance au copyright c'est d'utiliser ses propres sources ou du libre...

Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 05/06/19 à 09:46:39

Furanku a écrit :

Sinon : Captvty :8

exact :yes:

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 05/06/19 à 10:00:31

recoding a écrit :

La meilleure résistance au copyright c'est d'utiliser ses propres sources ou du libre...

Utiliser ses propres sources, c'est bien, mais Arte n'existait pas en 1989, donc je ne vois pas comment ils pourraient avoir leurs propres sources sur Tiananmen.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4