Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
« Revenu universel d’activité » : transparence et automatisation au programme de la concertationCrédits : Ismailciydem/iStock

Le ministère de la Santé a lancé hier la concertation préalable à la création du « revenu universel d’activité » promis par Emmanuel Macron, en septembre dernier, lors de la présentation du plan de lutte contre la pauvreté. L’idée : simplifier le système d’aides en « fusionnant le plus grand nombre de prestations (RSA, APL, Prime d’activité, ASPA, AAH, ASS...) ».

Ces travaux doivent conduire à la présentation d’un projet de loi, dans le courant de l’année 2020.

Plusieurs « impératifs » ont été fixés par l’exécutif : « toujours procurer un gain à la reprise d’emploi, pour encourager le retour à l’activité », « transparence pour permettre aux allocataires de prévoir l’évolution de leurs revenus et d’identifier clairement le gain monétaire qu’ils auront en travaillant », etc.

L’automatisation du versement sera également examinée, afin de lutter contre le non-recours aux aides. Ces « améliorations de la qualité de service aux usagers, notamment en matière de simplification des démarches voire d’automatisation de l’attribution des aides, s’accompagneront d’un maintien de l’accueil physique et des possibilités d’effectuer des démarches auprès d’un agent, en particulier pour les personnes rencontrant des difficultés dans l’utilisation des nouveaux outils numériques », souligne au passage la lettre de cadrage (PDF).

55 commentaires
Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 04/06/19 à 08:16:06

Je ne sais pas pourquoi mais je sens que cette fusion, bien que bénéfique dans le fond pour simplifier l'accès aux aides, me laisse méfiant. Du moins avec le gouvernement actuel.
J'espère me tromper mais je sens qu'il y a anguille sous roche et que cette simplification est surtout mise en place pour pouvoir plus aisément jouer sur les montants alloués par la suite, plus que pour faciliter l'accès aux aides (qui ne sert que de prétexte à mes yeux vu la politique menée) :/

Édité par Furanku le 04/06/2019 à 08:16
Avatar de lansing Abonné
Avatar de lansinglansing- 04/06/19 à 08:36:06

Cela sera comme la valeur des points de retraite, on va pouvoir tout diminuer d'un coup "pour le plus grand bien".

Avatar de jon1138 INpactien
Avatar de jon1138jon1138- 04/06/19 à 09:08:32

surtout, "revenu universel d'activité", ça ne veut rien dire. Soit il est universel donc sans conditions (le vrai revenu de base que tout le monde toucherait, même sans avoir d'emploi) soit on fait un revenu d'activité donc conditionné à un emploi et ça s'appelle le RSA...

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 04/06/19 à 09:12:50

Je pense que s'il y a arrière pensée c'est une volonté de recentraliser uniquement de la part de Jupiter.
Un peu comme la CNSA a repris la main sur la gestion du handicap en mettant en place des normes nationales.
C'est un retour arrière sur la décentralisation et effectivement ce n'est jamais présenté comme tel.

Concernant les autres arrières pensées qu'il pourrait y avoir, il est évident que fusionner les aides a pour but de réduire le nombre de personnes qui instruisent les dossiers maintenant vu le niveau super élevé de non recours, notamment au RSA, et les pb de sécurité et de maltraitance des enfants que ça génère derrière c'est plutôt une bonne chose je pense. Avec un peu de chance ça va aussi réduire le travail au noir en redonnant espoir dans une retraite aux gens avec des carrières à trous...

Ce qui ne l'est pas c'est de conserver les montants actuels de ces aides qui ne permettent jamais aux gens de sortir de la misère... et là dessus le gouvernement ne fera rien car il a besoin des ultra pauvres pour pressuriser les précaires qui permettent de pressuriser les CDD qui permettent de détruire les statuts CDI et fonctionnaires et de faire un transfert global d'argent de la classe moyenne vers les possesseurs de capital. Mais c'était déjà le cas avant et globalement depuis la destruction de l'assurance chômage "à vie" par la gauche qui a vu la création du RMI il n'y a plus vraiment de filet de sécurité pour les accidents de la vie en France. Macron ne va a priori rien faire de pire que ce qui a eu lieu ces 35 dernières années.

Édité par yvan le 04/06/2019 à 09:16
Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 04/06/19 à 09:13:35

C'est les deux là pour les adultes.
Ce n'est pas universel puisque les mineurs ne le toucheront pas.

Avatar de jon1138 INpactien
Avatar de jon1138jon1138- 04/06/19 à 09:37:20

yvan a écrit :

C'est les deux là pour les adultes.
Ce n'est pas universel puisque les mineurs ne le toucheront pas.

S'il est conditionné à un emploi, il n'est pas universel. Le principe du revenu de base/universel, c'est justement de partir du principe qu'on ne pourra assurer à tout le monde un emploi mais qu'il faut bien que les gens vivent. Donc ce truc, c'est du marketing pour surfer sur une idée qui fait son chemin mais en la dénaturant avec une bonne dose de libéralisme...

Avatar de Faith INpactien
Avatar de FaithFaith- 04/06/19 à 10:04:44

jon1138 a écrit :

S'il est conditionné à un emploi, il n'est pas universel....

Il n'est pas conditionné à un emploi (ce qui n'aurait aucun sens), mais il est conditionné à la recherche d'emploi.

Cependant, je suis d'accord pour dire qu'il n'est pas universel, puisque le principe d'universalité est que tout le monde le touche (y compris les employés, les retraités, etc)
Le nom est marketting, mais le principe est intéressant (même si je serais plus favorable à un véritable RU)

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 04/06/19 à 10:24:40

Si c'est comme Sarkozy est son renommage de RMI en RSA, il va falloir lire toutes les petites lignes cachées de ce nouveau "contrat" social: les personnes au RSA se sont retrouvés à payer la taxe d'habitation + la redevance tv (et quant tu vis avec 500euros/mois c'est ENORME), alors qu'elles étaient supprimées automatiquement au RMI... et bien sûr la presse subventionnée de l'époque n'a pas parlé de cette arnaque qui a appauvri les personnes déjà les plus pauvres de France :cartonrouge:

Avatar de Aqua-Niki INpactien
Avatar de Aqua-NikiAqua-Niki- 04/06/19 à 10:25:21

Si c’est conditionné c’est pas universel, peu importe à quoi c’est conditionné ^^

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 04/06/19 à 10:35:37

...encourager le retour à l’activité...

... précaire ! Les 7 millions d'esclaves allemands qui travaillent pour 400euros/mois sans assurance santé ni assurance chômage font de l’œil au patronat français :windu:

Car en même temps ils font tout pour encourager les délocalisations (=investissements étranger) et le chômage (=privatisations avec licenciements massifs (Orange, autoroutes...) + suppression des emplois publics) :roll:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6