Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L’intérieur annonce une nouvelle loi RenseignementCrédits : LQDN

« Forcément, il y aura une nouvelle loi, car un certain nombre de dispositifs arrivent à échéance en 2020. Il s'agira d'en faire le bilan et de les pérenniser éventuellement ».

Sur le plateau du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI, Laurent Nuñez confirme qu’une nouvelle loi Renseignement va être présentée, déjà pour régler la clause d’extinction associée aux boîtes noires de la loi de 2015.

Pour mémoire, le gouvernement avait fait passer ces dispositifs de traitements automatisés de données de connexion, alors très critiqués, en leur associant une date d’extinction à la fin 2018. En 2017, dans le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, cette date fut repoussée au 31 décembre 2020.

À l’approche de la date fatidique, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur prévient que ce dispositif pourrait donc être finalement sacralisé. Tout dépendra du bilan des boîtes noires, que le gouvernement doit dresser au plus tard le 30 juin 2020, comme ce fut là aussi voté.

Surtout, le représentant de l’Intérieur prévient que ce réexamen « sera aussi l'occasion de voir, avec l'ensemble des services de renseignement, s'il faut adapter nos techniques au développement de nouvelles technologies, comme le développement de la 5G ».

Après les propos de la députée Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois à l’Assemblée nationale, il s’agit d’un nouveau témoignage d’une réforme assurée du texte de 2015.

17 commentaires
Avatar de Obidoub INpactien
Avatar de ObidoubObidoub- 03/06/19 à 07:53:17

Pour mémoire, le gouvernement avait fait passer ces dispositifs de traitements automatisés de données de connexion, alors très critiqués, en leur associant une date d’extinction à la fin 2018.

Ma mémoire est peut-être sélective mais j'ai l'impression qu'au contraire tout le monde s'en fichait. La plupart des media grand public ont présenté la loi renseignement comme bienveillante et légalisant des outils "qui ont toujours existé".

Avatar de PtiDidi Abonné
Avatar de PtiDidiPtiDidi- 03/06/19 à 08:02:25

"trés critiqués (par les associations militantes)" à mon avis.

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 03/06/19 à 08:15:09

"Toujours existé" dans l'ombre, et dans l'illégalité. C'était l'argument (moisi) de l'époque, en plus de dire que de vilains barbus allaient nous envahir et qu'il fallait donc fliquer toutes les communications.

Ces gouvernements successifs me donnent envie de gerber. C'est à dire prendre un gerbeur, monter une palette de 5 tonnes en hauteur et arracher le câble de rétention hydraulique pour qu'elle me tombe sur la tronche :/

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 03/06/19 à 08:16:36

Obidoub a écrit :

Ma mémoire est peut-être sélective mais j'ai l'impression qu'au contraire tout le monde s'en fichait. La plupart des media grand public ont présenté la loi renseignement comme bienveillante et légalisant des outils "qui ont toujours existé".

Tout le monde s'en foutait et l'avalisait dans les grands médias effectivement.

Dans quelques médias indépendants (ici même, sur médiapart) et certaines autorités (la cnil) par contre, la critique était forte.

 

PtiDidi a écrit :

"trés critiqués (par les associations militantes)" à mon avis.

C'est un petit peu leur rôle non?

Reste qu'on connait la suite de l'histoire: le bilan va être considéré comme bon mais que tout contrôle judiciaire est désormais inutile.
Le nouveau projet proposera donc d'aller encore plus loin qu'aujourd'hui dans la violation des droits individuels, notamment en élargissant la durée de garde à vue, supprimant/retardant l'accès à un avocat, en permettant la détention d'une personne de façon préventive sans élément suspect, en supprimant la suspicion d'acte/entreprise terroriste pour permettre l'application du texte à tout le monde, surtout non suspect, etc...

La dérive est visible depuis des années, je m'attends à ce qu'un nouveau palier soit franchi.

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 03/06/19 à 08:27:29

  Je crois que ces lois étaient passées très inaperçues à l'époque car le couverture médiatique générale n'en a même pas prêté attention, et c'est comme ça que ça fonctionne... C'est sous couvert de terrorisme que toutes les excuses sont bonnes pour réduire les libertés individuelles.

J'ai vu passer il y a quelques jours un tableau comparant la couverture médiatique aux causes de morts dans le monde (impossible à retrouver, je crois que c'était sur twitter).

Les morts les plus nombreuses: Maladies cardio Vasculaires, Cancers (le terrorisme arrive à moins d'un pourcent).
La couverture des médias (entre autres) le terrorisme.

Il faut du sensationnel, sinon, ça n’intéresse personne. C'est les médias. Détourner l'attention pour faire passer des lois. C'est les politiques.

Avatar de vizir67 Abonné
Avatar de vizir67vizir67- 03/06/19 à 10:10:07

Tout dépendra du bilan des boîtes noires...

au fait.....ça, en est où 'cette histoire de...' ?
certes, ça était mit en place....mais avec QUEL résultats ?
ça a valu le coup 'de raboter sur nos Libertés' ?

  • en a-t'on attrapé 'quelques-uns' ? :francais:
Édité par vizir67 le 03/06/2019 à 10:10
Avatar de wpayen Abonné
Avatar de wpayenwpayen- 03/06/19 à 11:25:39

coco74 a écrit :

Il faut du sensationnel, sinon, ça n’intéresse personne. C'est les médias. Détourner l'attention pour faire passer des lois. C'est les politiques.

C'est pas les médias. C'est ceux qui lisent/écoutent/regardent.
Tu peux avoir la ligne éditiorialle la plus propre, si personne ne t'écoute, tu vas pas bien loin.

Les médias ne font que suivre la volonté de leur lectorat, sinon ils auraient déjà crevé. Rien qu'à voir la réaction de compte ici lorsque le site est passé au payant...

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 03/06/19 à 11:58:22

Ah encore du temporaire "permanent" :roll:

Cet inusable discours du "ne craignez rien, c'est juste temporaire pour palier à la "pseudo situation de crise x du moment" :troll:

Édité par Norde le 03/06/2019 à 11:58
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 03/06/19 à 12:25:53

novlang 2019: "loi" est le nouveau nom pour "circulaire administrative".

Avatar de Winderly Abonné
Avatar de WinderlyWinderly- 03/06/19 à 13:18:56

Obidoub a écrit :

Ma mémoire est peut-être sélective mais j'ai l'impression qu'au contraire tout le monde s'en fichait. La plupart des media grand public ont présenté la loi renseignement comme bienveillante et légalisant des outils "qui ont toujours existé".

J'ai la même impression.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2