Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
E-commerce : une réforme de la TVA dès l’année prochaineCrédits : ronstik/iStock/ThinkStock

Lors d’un débat au Sénat sur la lutte contre la fraude à la TVA transfrontalière, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin annonce une réforme de la taxe sur la valeur ajoutée, « première ressource de l’État ».

Deux grands piliers seront traités à l’occasion du projet de loi de finances pour 2020 : d’un, l’obligation pour les plateformes étrangères de payer cette ponction pour les achats effectués auprès d’un vendeur lui aussi installé dans un pays tiers à l’UE. De deux, faire disparaître l’exonération pour les envois d’une valeur inférieure à 22 euros (aucune TVA n'est due si la valeur totale, hors droits de douane et frais de transport, des biens d'un envoi est inférieure à un certain seuil variant selon les pays entre 10 et 22 euros).

Ces chantiers s’inscrivent dans le cadre de la transposition du paquet TVA sur le commerce électronique programmée à l’échelle européenne à partir de 2021. La France entend ainsi avancer ces réformes dès l’année prochaine.

« Les entreprises qui exploitent des interfaces électroniques, telles que les places de marché ou les plateformes, seront, dans certaines situations, considérées, aux fins de la TVA, être le fournisseur de biens vendus aux clients dans l’UE par des entreprises qui utilisent le marché ou la plateforme » expliquent en ce sens les institutions européennes. « Par conséquent, ils devront collecter et payer la TVA sur ces ventes ».

9 commentaires
Avatar de laurader INpactien
Avatar de lauraderlaurader- 31/05/19 à 08:58:01

L'histoire du grattage des 22 euros par les républicains français laisse rêveur face à l'exonération des taxes de sur des biens de valeur de 200 dollars chez les républicains américains.

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 31/05/19 à 09:14:13

C'est plus pour contrarier les plateformes complices des vendeurs fraudeurs qui déclare systématiquement des valeurs de l’ordre de quelques dollar sur les bordereau de douane, plutôt que le prix de vente réel.
La plateforme ne pouvant nier ne pas connaître le prix de vente, puisqu'elle prends sa commission, elle peut aussi se charger de collecter celle de l'Etat.

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 31/05/19 à 09:33:01

Cdiscount ou amazon collecteront la TVA et pendant ce temps aliexpress continuera à bombarder le marché sans TVA.

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 31/05/19 à 09:43:45

Chaque chose en son temps. Nos sénateurs ne connaissent pas encore aliexpress :D
Maintenant une autre solution serait d'augmenter les impôts pour embaucher plus de douaniers, mais elle ne va pas plaire a tout le monde, et surtout pas aux acheteurs prêt a payer la TVA qui se mangeront une amende en plus parce que l’expéditeur a triché ...

Avatar de Gats Abonné
Avatar de GatsGats- 31/05/19 à 16:37:20

Ah ça, pour aller récupérer l'argent des pauvres, là y'a du monde.
Et sinon les 100 milliards d'évasion fiscale, y'a des sénateurs aussi sur le coup ou faut encore attendre ?

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 01/06/19 à 07:27:29

C'est qui les pauvres dans ce cas spécifique ?

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 01/06/19 à 11:26:02

Gats a écrit :

Ah ça, pour aller récupérer l'argent des pauvres, là y'a du monde.
Et sinon les 100 milliards d'évasion fiscale, y'a des sénateurs aussi sur le coup ou faut encore attendre ?

Autant on peut trouver à redire dans la mise en œuvre, critiquer la suppression de la franchise mais c'est très bien cette collecte de TVA. Surtout que dans les 100 milliards il y en a une partie significative dans les "oublis" de règlement de TVA.

Avatar de choukky INpactien
Avatar de choukkychoukky- 01/06/19 à 11:41:56

SebGF a écrit :

C'est qui les pauvres dans ce cas spécifique ?

Le client final, c'est lui qui paye la tva, pas une société quelconque qui la répercute sur son client. :transpi:

Avatar de remk Abonné
Avatar de remkremk- 02/06/19 à 09:13:17

Gats a écrit :

Ah ça, pour aller récupérer l'argent des pauvres, là y'a du monde.
Et sinon les 100 milliards d'évasion fiscale, y'a des sénateurs aussi sur le coup ou faut encore attendre ?

L’évasion fiscal c'est comme le terrorisme ca a bon dos pour faire passer des lois. Par définition on connaît pas les montants ...  et du coup plus l'estimation foireuse est grande plus on peut taper sur la masse, sachant que les fraudeur sont déjà plus la ...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.