Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Huawei : au tour d'ARM de couper les pontsCrédits : spfoto/iStock

Depuis la signature d'un décret plaçant le Chinois sur liste noire, la liste des sociétés coupant leurs relations commerciales avec Huawei s'allonge de jour en jour.

Après Google, Qualcomm, Intel, Broadcom… c'est au tour d'ARM si l'on en croit un mémo repris par la BBC. Il demande à l'ensemble des employés d'arrêter « tous les contrats en cours, l'accès au support et les engagements en attente ».

ARM n'est pas une société américaine (elle est anglaise), mais le mémo précise que ses produits contiennent « une technologie d'origine américaine », qui peut donc être soumise au décret de Trump.

Le gros problème pour Huawei, c'est qu'il s'appuie sur ARM pour la conception de ses SoC Kirin. Sans licence ARM, il ne pourrait donc plus continuer à les produire. Après la privation des services Google (Huawei a toujours accès à Android AOSP), c'est un nouveau coup dur.

De son côté, un porte-parole d'ARM indique que la société « se conforme aux dernières restrictions établies par le gouvernement américain et entretient des discussions actives avec les agences gouvernementales appropriées pour s'assurer de rester en conformité ».

« Nous apprécions nos relations étroites avec nos partenaires, mais reconnaissons la pression qui pèse sur certains d'entre eux suite à des décisions motivées par des considérations politiques », indique pour sa part Huawei.

Le fabricant ajoute : « Nous sommes convaincus que cette situation regrettable peut être résolue et notre priorité reste de continuer à fournir des technologies et des produits à nos clients du monde entier ».

60 commentaires
Avatar de Oby-Moine Abonné
Avatar de Oby-MoineOby-Moine- 23/05/19 à 08:50:04

Et bientôt Microsoft coupera les ponts ?

Avatar de macadoum INpactien
Avatar de macadoummacadoum- 23/05/19 à 08:50:35

ARM est japonais depuis son rachat par SoftBank

Avatar de commando Abonné
Avatar de commandocommando- 23/05/19 à 08:58:05

Pour info, 3 choses intéressantes pour Huawei, quand même:

  • ARM pense pouvoir profiter de la licence de 90 jours pour les modèles existants... dont les puces pour les Honor prévus cette année. Ce qui, si ARM a la confirmation US, laisserait 1 an avant d'autres modèles à prévoir.

  • Au cas où, Huawei discute aussi avec le gouvernement chinois pour une aide financière, afin de se lancer dans la R&D de futures puces 100% chinoise. Date cible de 1ere release: courant 2020, dès que possible à cette date.

  • Dans le pire des cas durant les 90 jours, Huawei, et sa filiale Honor, avaient sacrément augmenté leurs stocks de puces, depuis le début de la guerre commerciale... Mais comme les chinois ne sont pas les rois de la transparence, nous ne savons pas quelle est la durée estimée par eux de leurs stocks de puces, et même si cela concerne tous les modèles de puces.

    Ironie, Huawei avait choisi ARM pour faire ses "propres" puces précisément pour éviter d'éventuels blocages US... raté!

Édité par commando le 23/05/2019 à 08:59
Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 23/05/19 à 08:59:17

Oui. Et si Softbank a une licence bancaire aux États-Unis, on peut comprendre qu'ils ne veuillent pas prendre de risque, la fameuse "liste noire" étant virale - en pratique, elle exclut du marché américain toutes les entités qui y sont listées, mais aussi toute entité qui commercerait avec une entité listée - ce qui explique aussi en partie les réactions.
À mon sens ça sera plus gênant pour Huawei de ne plus pouvoir utiliser les architectures ARM que le banissement Android. À voir maintenant comment la Chine va réagir (officiellement, parce-que je pense que la rue chinoise a déjà arbitré, c'est dommage pour le CA d'Apple...)

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 23/05/19 à 09:03:14

Ce que je trouve vraiment abusé, c'est le fait que tout ce qui est en cours sous contrat soit stoppé...
C'est rétroactif, et immédiat. Sans dédommagement ni rien.

ça rend donc la définition de contrat de caduc... Vu qu'un contrat c'est un engagement...

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 23/05/19 à 09:03:54

Ca reste une société britannique : le siège social est au RU.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 23/05/19 à 09:04:54

Aucun contrat n'est au dessus des lois.
Le plus dérangeant est plutôt la portée d'un décret américain...

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 23/05/19 à 09:08:22

Certes quand une lois est en cours, mais là c'est rétroactif et sans délais réel.
Le tout sans aucune accusation précise, on ordonne juste de ne plus commercer avec eux, mais sans rien démontrer ni prouver.

Cela dit, cette démonstration montre bien le problème de dépendance envers les états unis que nous avons au final tous.

Mais ça n'est pas près de servir de leçon à l'état pour essayer de faire le choix de tout ce qui pourrait permettre de garder le contrôle en france... (os/matériel etc)...

Édité par Burn2 le 23/05/2019 à 09:09
Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 23/05/19 à 09:14:31

Oby-Moine a écrit :

Et bientôt Microsoft coupera les ponts ?

Microsoft a retiré les pc huawei de son store

Le 18:https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache%3A1trufYzSLIYJ%3Ahttps%3A%...
Aujourd'hui:https://www.microsoft.com/en-us/p/huawei-matebook-x-pro-laptop/8n4k86d4j006

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 23/05/19 à 09:18:47

Ma mère possède un smartphone de cette marque, concrètement il ce passera quoi ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6