Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Huawei : Pékin avance ses pions et met dans la balance l'exportation des terres rares

Le président chinois Xi Jinping a profité d'une tournée d'inspection dans son pays pour rappeler que la Chine a un quasi-monopole sur la production des terres rares, un composant stratégique pour les nouvelles technologies, comme le rappelle Les Echos.

La menace, à peine voilée, est qu'il pourrait interdire l'exportation de ces minéraux dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays.

22 commentaires
Avatar de Carpette INpactien
Avatar de CarpetteCarpette- 21/05/19 à 08:13:49

Et donc laisse un concurrent se développer pour casser leur monopole ? Coup de bluff

Avatar de Tonial INpactien
Avatar de TonialTonial- 21/05/19 à 08:29:06

Carpette : c'est une question de monopole de ressources là : l'essentiel des terres rares situées à des endroits faciles à exploiter sont dans les eaux territoriales chinoises.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 21/05/19 à 08:32:53

non.
Contrairement à ce que leur nom fait penser les terres rares sont relativement abondantes et trouvables partout dans le monde. Mais par un dumping très actif la Chine a réussi à faire fermer tous les sites de production concurrents, incapables de s'aligner niveau coûts.
Le problème est connu maintenant et un certain nombre de pays reconstruisent cette filière, mais ça prendra un peu de temps pour être opérationnel. Une menace de Beijin sur les exportations des terres rares donnera juste un gros coup d'accélérateur à ces projets.

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 21/05/19 à 08:57:24

En revanche le coup environnemental de ce genre d'extraction est assez énorme.
A voir qui acceptera (et pourra le faire accepter) de détruire tout un pan de son territoire.

Avatar de Fr3dM INpactien
Avatar de Fr3dMFr3dM- 21/05/19 à 08:58:20

anagrys a écrit :

Mais par un dumping très actif la Chine a réussi à faire fermer tous les sites de production concurrents, incapables de s'aligner niveau coûts.

Uniquement lié au coût ou il y a aussi une composante environnementale non négligeable ?

Édité par Fr3dM le 21/05/2019 à 08:59
Avatar de Drepanocytose Abonné
Avatar de DrepanocytoseDrepanocytose- 21/05/19 à 09:00:05

anagrys a écrit :

non.
Contrairement à ce que leur nom fait penser les terres rares sont relativement abondantes et trouvables partout dans le monde. Mais par un dumping très actif la Chine a réussi à faire fermer tous les sites de production concurrents, incapables de s'aligner niveau coûts.
Le problème est connu maintenant et un certain nombre de pays reconstruisent cette filière, mais ça prendra un peu de temps pour être opérationnel. Une menace de Beijin sur les exportations des terres rares donnera juste un gros coup d'accélérateur à ces projets.

Non, pas aussi facilement que tu le crois.
D'abord il y a la question de la pollution chimique que ca engendre. Les populations locales de nos pays sont de plus en plus reticentes.
Ensuite la question de non proliferation nucleaire : en extrayant des terres rares, on extrait de l'uranium et du thorium avec en sous-produits, et ca c'est contrôlé par les traités de non proliferation.
Ensuite c'est bien beau d'avoir des terres rares, mais il faut pouvoir les utiliser : la Chine a acheté énormément de brevets sur ces technos ces 20 dernières années, et a aussi fait beaucoup de R&D, avec donc les brevets associés...
C'est une menace TRES serieuse, et c'est d'ailleurs pour ca qu'aujourd'hui on se reveille, comme tu le fais remarquer. Le souci etant qu'on a 20 ans de retard aujourd'hui...

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 21/05/19 à 09:11:17

De mémoire il faut 10 ans pour refaire une industrie pour exploiter les terres rares. Donc Pékin a moins d'une décennie de monopole devant elle.

Le problème c'est l'impact écologique. Tout le monde était content que les chinois se polluent avec cette industrie.

Avatar de Zebulon84 Abonné
Avatar de Zebulon84Zebulon84- 21/05/19 à 09:15:27

Fr3dM a écrit :

Uniquement lié au coût ou il y a aussi une composante environnementale non négligeable ?

A-t-on déjà vue une entreprise minière se préoccuper réellement de questions environnementales ?

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 21/05/19 à 09:34:01

la composante environnementale fait partie du coût, et a clairement fait partie du dumping chinois - même s'ils sont en train d'y revenir.
 

Drepanocytose a écrit :

Non, pas aussi facilement que tu le crois.
D'abord il y a la question de la pollution chimique que ca engendre. Les populations locales de nos pays sont de plus en plus reticentes.
Ensuite la question de non proliferation nucleaire : en extrayant des terres rares, on extrait de l'uranium et du thorium avec en sous-produits, et ca c'est contrôlé par les traités de non proliferation.
Ensuite c'est bien beau d'avoir des terres rares, mais il faut pouvoir les utiliser : la Chine a acheté énormément de brevets sur ces technos ces 20 dernières années, et a aussi fait beaucoup de R&D, avec donc les brevets associés...
C'est une menace TRES serieuse, et c'est d'ailleurs pour ca qu'aujourd'hui on se reveille, comme tu le fais remarquer. Le souci etant qu'on a 20 ans de retard aujourd'hui...

:chinois:
Merci pour ces précisions - tu avais déjà mentionné la question des brevets sur l'autre sujet d'ailleurs, mais en approfondissant moins qu'ici.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 21/05/19 à 10:16:08

Oui, tu serais même étonné probablement.
Pas par gentillesse mais parce que dépolluer coûte beaucoup plus cher que d'extraire le plus proprement possible.
De plus les pollutions minières ont tendance à faire tomber les gouvernements, gouvernements qui accordent les concessions aux minières. Bref, rio tinto etc. ont toutes des départements qui s'occupent très sérieusement de ces questions.
Après les miracles ne sont pas toujours possible, ça reste polluant...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3