WhatsApp bouche une faille qui a permis l'installation de logiciels espions avec un simple appel

Initialement rapportée par le Financial Times, la vulnérabilité a depuis été confirmée par Facebook. Pour être exploité, il suffisait de lancer un appel et la cible n'avait même pas besoin de répondre. Bien évidemment, elle a été rapidement bouchée.

Toutes les applications de la messagerie sont touchées : les versions antérieures à la v2.19.134 sur Android, v2.19.44 pour Android Business et  v2.19.51 pour iOS (y compris Business).

La messagerie instantanée ajoute que des utilisateurs ont été ciblés par un attaquant de haut niveau, une société privée collaborant avec des gouvernements, sans donner plus de détails. Selon nos confrères, le logiciel espion avait été développé par la société israélienne NSO Group.

Cette dernière indique à Mashable enquêter sur cette affaire. Elle rappelle que sa technologie est « concédée sous licence à des organismes gouvernementaux agréés dans le seul but de lutter contre le crime et le terrorisme », et qu'elle ne doit pas être utilisée « pour cibler des personnes ou une organisation ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !