Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Android Studio 3.5 en bêta, cap sur les performances et la fiabilité

Dans le sillage de la conférence Android I/O, Google a publié la bêta publique d’Android Studio 3.5. Contrairement aux versions classiques, la nouvelle mouture se concentre sur la qualité du code et la fiabilité. L’éditeur dit avoir reçu de nombreux retours sur ces points et en a conçu le Project Marble, destiné à chercher les faiblesses de Studio.

Plusieurs conséquences. Jusqu’ici, 33 fuites de mémoire ont été trouvées et colmatées. En outre, Android Studio fonctionne maintenant par défaut avec une taille de tas mémoire de 1,2 Go. L’environnement doit détecter automatiquement quand relever cette valeur, par exemple quand l’application testée en a besoin ou que la machine dispose d’une grande quantité de RAM.

D’autres améliorations de ce type sont présentes : rapports d’erreurs plus simples sur les soucis de mémoire, exceptions signalées plus tôt et sous forme agrégée, moins de blocages (freezes) pendant l’utilisation, meilleures performances de compilation, Lint deux fois plus rapide, avertissement en cas d’antivirus ralentissant Studio ou encore consommation CPU moindre pour l’émulateur.

Un nouveau bouton « Apply Changes » permet de visualiser dans l’application les changements introduits dans le code. Contrairement à Instant Run, l’APK n’est pas modifié. Les développeurs auront donc trois possibilités : lancer l’application, appliquer les changements et appliquer les changements puis redémarrer l’activité.

Studio 3.5 promet également des mises à jour plus simples, un Layout Editor plus fiable et performant, un data binding plus rapide, une liste déroulante d’appareils pour tester le déploiement, de meilleures performances pour le C++, la possibilité de déclarer plusieurs versions du NDK dans le fichier build.gradle, IntelliJ 2019.1 ainsi que la compatibilité Pixel 3a (XL).

Notez enfin qu’à compter de cette bêta, Android Studio devient compatible avec Chrome OS 75 ou ultérieur. Attention cependant, cette prise en charge ne se fait qu’avec des machines x86 assez puissantes pour cet environnement de développement.

Android Studio 3.5 se dessine comme une mouture entièrement tournée vers les performances et la fiabilité, ce dont personne ne se plaindra. L’IDE n’est que le dernier exemple en date d’un changement plus global chez les éditeurs : un rythme moins effréné de nouveautés au profit d’une base plus stable.

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.