Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
DuckDuckGo veut une loi américaine en faveur de la vie privée

La société qui propose un moteur de recherche sans récolte de données, à la manière de Qwant en Europe, milite désormais pour un Do Not Track Act.

L'arrivée du RGPD pousse en effet de plus en plus d'acteurs à s'interroger sur l'évolution de la réglementation américaine concernant la collecte des données, afin qu'elle soit plus en faveur des droits des internautes.

Un changement qui semble anticipé par Facebook et Google notamment, qui multiplient les prises de positions pour se dire plus « privacy friendly » ces derniers mois, bien que leur modèle économique continue de reposer sur l'exploitation publicitaires de nos informations.

Dans la pratique, DuckDuckGo évoque la prise en compte forcée (par la loi) du signal Do Not Track. Un choix étrange alors qu'il commence à être abandonné. Mais cette volonté devrait résonner en Europe alors qu'ePrivacy est toujours en discussion.

Ce texte doit notamment organiser la façon dont les utilisateurs doivent faire connaître leur consentement aux sites, par exemple à travers le navigateur. Mais de nombreux acteurs s'y opposent et tentent au contraire d'assouplir la régulation concernant la vie privée en Europe.

7 commentaires
Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 02/05/19 à 09:30:59

Ce serait sympa de créer un protocole pour implémenter le choix des cookies dans le navigateur plutôt que d'imposer de do not track.

Wait ? Il y a quelque chose qui existe déjà et qui s'apelle do not track ? Ce serait cool de l'utiliser pour dépoluer les pages web des demandes de tracking.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 02/05/19 à 09:53:54

Non, c'est mieux d'avoir le choix des cookies + l'envoie du Do No Track + un formulaire à remplir pour dire qu'on ne peut pas être suivi + une lettre recommandé, pour chaque site bien sûr. :D

Comme ça on est sûr que les consommateurs ne veulent pas être suivis.

Avatar de tipaul Abonné
Avatar de tipaultipaul- 02/05/19 à 10:42:20

> Facebook et Google notamment, qui multiplient les prises de positions pour se dire plus « privacy friendly » ces derniers mois

Peut-on imaginer que l'une des raisons soit qu'ils ont déjà amassé assez de données, et que de la vie privée permettrait de compliquer la tache de nouveaux entrants.
(ps: j'essaye de ne pas être parano, j'ai bien conscience que cette question est limite...)

Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 02/05/19 à 10:47:41

Le must c'est les sites qui affichent un message pop up de prise en compte du do not track mais qui affichent le pop up des cookies
 xD

Avatar de vampire7 INpactien
Avatar de vampire7vampire7- 02/05/19 à 11:26:22

Les cookies ne sont pas forcément utilisés pour le pistage.

Avatar de ITI INpactien
Avatar de ITIITI- 02/05/19 à 12:42:18

Facebook et Google notamment, qui multiplient les prises de positions pour se dirent plus « privacy friendly » ces derniers mois

:windu:

Ça me rappelle cette info :

https://www.theregister.co.uk/2019/02/26/tech_industry_data_privacy/

Pour ceux qui ont la flemme de tout lire, les 4 derniers paragraphes suffisent

Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 02/05/19 à 14:48:47

tipaul a écrit :

> Facebook et Google notamment, qui multiplient les prises de positions pour se dire plus « privacy friendly » ces derniers mois

Peut-on imaginer que l'une des raisons soit qu'ils ont déjà amassé assez de données, et que de la vie privée permettrait de compliquer la tache de nouveaux entrants.
(ps: j'essaye de ne pas être parano, j'ai bien conscience que cette question est limite...)

Ce n’est pas parano du tout. La data c’est le pétrole numérique, notamment nécessaire pour nourrir les IA. Aujourd’hui Facebook et Google ont toutes les datas dont ils ont besoin et ils ont pas mal d’avance en IA. Du coup leur jeu c’est plutôt de limiter la concurrence. C’est tellement pas de la parano que c’est l’un des effets de bord qui a été dénoncé concernant le RGPD : avec cet encadrement, il devient plus difficile pour les entreprises européennes d’avoir de la data pour nourrir les IA, et ce dans un contexte marqué par une écrasante domination des entreprises américaines dans ce secteur.

Ceci dit, Facebook et Google sont tellement pointés du doigt ces derniers temps qu’ils n’ont d’autre choix que de faire profile bas et montrer davantage de respect pour la vie privée.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.