Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Les internautes consultés en amont de la future loi contre la haine en ligne

En préparation de la loi contre la cyberhaine, dite loi Avia, la commission des Lois de l’Assemblée nationale lance une consultation sur les contenus haineux ou injurieux en ligne sur Internet. Jusqu’au 12 mai, il est possible de répondre à un questionnaire sur le site officiel.

Les réponses « alimenteront la réflexion des membres de la commission des Lois et de leurs collègues ». Anonymes, elles seront dans un format ouvert et librement réutilisable.

Parmi les questions, vous devrez indiquer si vous avez déjà été victime ou témoin de contenus « haineux ou injurieux » (racistes, antisémites, sexistes, etc.) mais aussi les suites apportées aux éventuels signalements effectués auprès de l’hébergeur ou à la justice.

Autre question : « qui doit, selon vous, réguler les contenus haineux ou injurieux sur internet ? ». Dans les différents scénarios, il est envisagé l’intervention d’une administration ou d’une « autorité indépendante », qui pourrait être le Défenseur des droits, le CSA, l’HADOPI ou encore l’ARCEP. Et s’agissant des sanctions à l’encontre de ces propos, est imaginée une peine « d’interdiction temporaire d’accéder à Internet ou à un ou plusieurs sites »

Deux pistes respectivement dessinées par l’auteur de la PPL, la députée Laetitia Avia, et Emmanuel Macron.

19 commentaires
Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 19/04/19 à 09:03:55

Sinon on peut aussi responsabiliser les auteurs de contenus. Quand tu as un blog ou un site avec commentaires, tu les modères. Il faut imposer la même chose pour les youtubeurs et les utilisateurs de Twitter notamment. Et si la tâche est trop lourde, il faut alors fermer les commentaires. Ce qui suppose des outils adaptés, bien sûr, mis à disposition des auteurs par les plateformes de publication. Pour moi il y n’y a pas de différence entre héberger son blog sur Wordpress, son microblog sur Twitter ou son vlog sur Youtube.

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 19/04/19 à 09:09:47

En tout cas pour participer il faut commencer par donner son mail et éventuellement nom et prénom pour recevoir un mail contenant le lien... Les réponses seront peut-être anonymisées mais le questionnaire ne l'est pas vraiment !

Avatar de vizir67 Abonné
Avatar de vizir67vizir67- 19/04/19 à 09:35:34

et selon toi.....faudrait faire COMMENT ?
(d'autant on NE répond qu'à des questions.......pas de proses)

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 19/04/19 à 09:39:17

C'est quoi, ça... LimeSurvey ?!

Le questionnaire est extrêmement pauvre. Sans surprise. Les questions sont toutes très orientées. Sans surprise. J'ai quasiment toujours répondu "Autre". Seul moyen de faire passer une réponse plus nuancée que les réponses moisies qui sont proposées. Le questionnaire aura au moins eu ce mérite : proposer de répondre librement.
Et à la fin on se permet de vous demander si vous êtes un homme ou une femme... C'est pas une étude sociologique, c'est une "consultation" (pauvre de chez pauvre), je vois pas la pertinence de savoir si les réponses sont émises par un homme ou une femme.

Bon maintenant j'attends que la police de la pensée toc à ma porte.

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 19/04/19 à 09:54:06

Pourquoi envoyer un lien privé par mail ?
 1/ ça n'assure en aucun cas qu'une personne ne va pas tenter de répondre 100 fois au questionnaire (dans ce cas autant demander une identifcation France Connect ou autre tant qu'on y est !)
2/ ça n'est plus vraiment anonyme (à fortiori si on donne son nom et prénom !)

N'as-tu jamais vu de questionnaires librement accessibles depuis ton navigateur ? Je ne me souviens pas avoir rentré mon mail pour recevoir un lien pour le questionnaire sur le changement d'heure !

Avatar de korrigan2 INpactien
Avatar de korrigan2korrigan2- 19/04/19 à 09:58:44

Dubitatif. Étonné que notre régime politique soit incapable de faire cesser cette profusion de décrets liberticides (pas des lois, vu l'unanimité, mais plutôt un règlement administratif amendable à leur guise).

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 19/04/19 à 10:03:56

yopmail fonctionne : on peut donc bien être anonyme.

Kevsler a écrit :

Le questionnaire est extrêmement pauvre. Sans surprise. Les questions sont toutes très orientées. Sans surprise. J'ai quasiment toujours répondu "Autre". Seul moyen de faire passer une réponse plus nuancée que les réponses moisies qui sont proposées. Le questionnaire aura au moins eu ce mérite : proposer de répondre librement.

Plutôt d'accord.
Il a fallu utiliser autre pour dire de juste appliquer les lois existantes qui suffisent.

J'ai aussi indiqué que l'autorité de régulation devait être l'autorité judiciaire.

Et les questions du début ne servent à rien à mon avis.

Et à la fin on se permet de vous demander si vous êtes un homme ou une femme... C'est pas une étude sociologique, c'est une "consultation" (pauvre de chez pauvre), je vois pas la pertinence de savoir si les réponses sont émises par un homme ou une femme.

Tu as aussi le choix de ne pas répondre.

Avatar de tmtistroll INpactien
Avatar de tmtistrolltmtistroll- 19/04/19 à 10:05:39

M'enfin ! a écrit :

Sinon on peut aussi responsabiliser les auteurs de contenus. Quand tu as un blog ou un site avec commentaires, tu les modères. Il faut imposer la même chose pour les youtubeurs et les utilisateurs de Twitter notamment. Et si la tâche est trop lourde, il faut alors fermer les commentaires. Ce qui suppose des outils adaptés, bien sûr, mis à disposition des auteurs par les plateformes de publication. Pour moi il y n’y a pas de différence entre héberger son blog sur Wordpress, son microblog sur Twitter ou son vlog sur Youtube.

Absolument.
Exemple avec next inpact : Récemment, j'avais signalé un commentaire raciste dans un article du brief. Le comm n'a jamais été modéré... Reste à savoir pourquoi (pas assez de temps ? De moyens ? Rien à faire ? ).

 

 
 
 

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 19/04/19 à 10:11:49

J'ai aussi bien insisté sur le fait qu'un arsenal juridique existe déjà. Qu'il faut donner plus de moyen à la justice pour faire son travail.

Et oui on peut ne pas répondre à la dernière question, je trouve sa simple présence très incongrue.

Avatar de Transistance INpactien
Avatar de TransistanceTransistance- 19/04/19 à 10:20:48

La haine en ligne ?

Mais on m'a toujours rabâché que internet c'est pas "la vraie vie" donc la haine en ligne c'est pas de la vraie haine et donc c'est pas vraiment grave. :troll:

Bon je déconne, mais j'ai bien peur que ce message de "monde virtuel" VS "monde réel" propagé notamment par la TV ait joué son petit rôle dans la tête de certaines personnes.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2