Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le Parlement européen préfère le Wi-Fi (ITS-G5) à la 5G pour les voitures connectées

Deux technologies tiennent la corde pour permettre aux véhicules de « discuter » avec leur environnement.

La première, ITS-G5, est « une technologie mature, dérivée du Wi-Fi » explique l'Arcep. La seconde, C-V2X, exploite les réseaux des opérateurs mobiles et elle est définie par la 3GPP.

Le Parlement européen vient de voter en faveur de la première, comme le rapporte Reuters. Un choix qui doit maintenant être entériné par le Conseil européen.

Dans une interview sur Euractiv, la commissaire européenne en charge du transport, Violeta Bulc, vante les avantages du Wi-Fi : « une technologie qui a fait ses preuves et qui n’est pratiquement plus brevetée. Il est disponible dès maintenant, facile à mettre en œuvre et bon marché. C’est abordable pour tout le monde ».

6 commentaires
Avatar de Bourrique INpactien
Avatar de BourriqueBourrique- 18/04/19 à 11:52:12

Donc non compatible avec le reste du monde.
C'est bien ça que je doit comprendre ?

Si au moins on est sur que de la méditerrannée à l'arctique et de la manche à la mer noire, tout le monde à le même dispositif ...

Avatar de eureux Abonné
Avatar de eureuxeureux- 18/04/19 à 14:12:12

D'après ce que j'avais compris, on avait "presque" tous les pays, constructeurs et équipementiers du coté Wifi/ITS-G5, à un état "production", et la Chine+Renault&Peugeot de l'autre à un état "expérimentation".

Ce n'est pas cela? Si oui, la décision parait logique, non? 

Avatar de Okki Abonné
Avatar de OkkiOkki- 18/04/19 à 16:39:28

À la lecture de son propos, on a plus l'impression d'un choix purement économique. Mais d'un point de vu technique, est-ce que l'autre solution n'aurait pas été bien plus performante ou adaptée à un tel usage ?

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 18/04/19 à 16:42:06

A la lecture de la source, c'est surtout l'approche peer-to-peer qui semble appréciée (cas du Wi-Fi où les voitures seront connectées entre elles) que l'approche centralisée de la 5G.

Et vu que les promoteurs de la solution Wi-Fi sont, accessoirement, les plus gros industriels du secteur automobile (VAG, Renault, Toyota, etc), le choix est aussi basé sur le volume je pense. L'aspect brevet est aussi non négligeable pour l'implémentation.

The European Commission’s push for a wifi-based standard for cars backed by Volkswagen took a big step forward on Wednesday after EU lawmakers endorsed wifi over 5G technology promoted by BMW and Qualcomm.

Wifi technology supporters include Renault, Toyota, NXP, Autotalks and Kapsch TrafficCom. The technology primarily connects cars to other cars.

5G backers include big names like Daimler, Ford, PSA Group, Deutsche Telekom, Ericsson, Huawei, Intel, Qualcomm and Samsung.

Avatar de macintosh_plus Abonné
Avatar de macintosh_plusmacintosh_plus- 19/04/19 à 05:11:38

Ça ne perturbe personne d’ajouter encore des ondes électromagnétiques ? Quid de la limite des ondes ?

Avatar de Okki Abonné
Avatar de OkkiOkki- 23/04/19 à 03:14:28

MacGeneration a publié un article un peu plus complet sur le sujet, où l'on apprend que la Chine et les États-Unis ont préféré la 5G, et que parmi les constructeurs, le groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS), Daimler (Mercedes-Benz) ou encore Ford militaient pour la 5G. Tous n'étaient donc pas pour le Wi-Fi.

Niveau Wi-Fi, la technologie est bon marché et chaque automobiliste n'a pas besoin de souscrire un abonnement auprès d'un opérateur. Par contre, il faudra installer des équipements le long des routes, alors que la couverture 5G finira bien par couvrir tout le territoire.

Et quand on voit qu'en 4G, les opérateurs ont pris leur temps pour ne serait-ce que couvrir les grands axes autoroutiers alors que des clients payaient pour ça, croire qu'on ne sait qui va couvrir gratuitement toutes les routes européennes en Wi-Fi, j'ai bien du mal à y croire.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.