Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
AFUTT : 39 % de plaintes en moins sur le fixe et le mobile, concernant SFR dans 50 % des casCrédits : sturti/iStock

Sur l'année 2018, l'Association française des utilisateurs de télécommunications (AFUTT) a reçu 3 170 plaintes, soit une baisse de 39 % par rapport à 2017 (5 183 plaintes).

Si une partie de la baisse peut être imputée à son nouveau site qui a connu des dysfonctionnements, la majorité « tient à d'autres facteurs parmi lesquels une réduction effective des causes de mécontentement également observée chez le médiateur et la DGCCRF provenant en particulier du rétablissement progressif de la situation de SFR (groupe Altice) ».

Sur le fixe, 1 600 plaintes sont recensées, dont 49,5 % (-11 points) pour SFR, 22,8 % (+9,8 points) pour Orange, 13,9 % (+4,4 points) pour Free et 11,3 % (-1,1 point) pour Bouygues Telecom. Pour l'association, « ce tableau fait clairement apparaître d'un côté la nette amélioration de SFR et de Bouygues et de l'autre la dégradation simultanée d'Orange ».

Sur le mobile, 1 300 plaintes sont arrivées, dont 50,2 % pour SFR qui est encore largement majoritaire. Arrive ensuite Bouygues Telecom, Orange et Free.

Dans son bilan, l'AFUTT détaille les principales causes de mécontentement des clients et en profite pour tacler Bloctel : « À noter un grand nombre de motifs variés proches de 5% qui sont au pied du podium parmi lesquels les divers types "d'appels ou messages indésirés". Quels que soient les supports de communication, ces problèmes "d'appels indésirés" deviennent tout à fait insupportables alors que Bloctel s'avère complètement impuissant contre eux ».

2 commentaires
Avatar de yl INpactien
Avatar de ylyl- 18/04/19 à 05:25:19

Quels que soient les supports de communication, ces problèmes
"d'appels indésirés" deviennent tout à fait insupportables alors que
Bloctel s'avère complètement impuissant contre eux ».

***

En effet, c'est à en débrancher sa ligne fixe ce spam téléphonique. Les joies du véritable illimité... car le phénomène est tout de même quasi absent des lignes mobiles, sur lesquelles les appels ont encore un coût ("l'illimité" ne l'étant que dans le cadre d'un usage normal de la ligne, nb de correspondants différents pas trop délirant etc...).

Plutôt que de faire des usines à gaz totalement inutiles comme bloctel, il faudrait simplement redonner un coût aux appels (y compris entrants, entre opérateurs, afin de motiver à l'international ceux qui ne voudraient pas jouer le jeu) sur les lignes fixes. Le problème se résoudrait de lui même.

Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 21/04/19 à 12:12:48

Il faudrait surtout interdire purement et simplement la revente de fichiers clients.
Exemple perso il y a quelques années j'ai changé de FAI pour passer d'Orange à SFR, avant je n'avais quasi aucun spam téléphonique, dans les semaines qui ont suivies le changement j'ai eu subitement une avalanche d'appel à n'importe quelle heure 6j/7 au point que depuis j'ai purement et simplement débranché le fixe pour avoir la paix.
Ayant toujours été sur liste rouge et ne donnant ce numéro à personne la conclusion logique est que SFR revend ses fichiers clients pour se faire de la thune et du coup mon numéro s'est retrouvé sur les listes de tous ces parasites sans que je n'ai jamais donné mon autorisation pour ça.

Quand à Bloctel une structure censée luter contre le démarchage téléphonique gérée par les professionnels du secteur ça sentait la mauvaise blague depuis le départ ce truc là.
Je ne sais pas comment c'est financé ce bordel mais j'imagine que c'est encore un truc surtout pensé pour y placer quelques "bons potes" en les arrosant d'argent public ...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.