Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Lancement de Falcon Heavy : un succès sur toute la ligne, avec une triple récupération

Après deux reports, SpaceX a envoyé cette nuit son lanceur lourd Falcon Heavy dans l'espace pour la deuxième fois de son histoire.

La première date de février 2018 (lire notre compte rendu), mais il s'agissait d'une démonstration, avec l'envoi du roadster Tesla d'Elon Musk. Cette fois-ci, il s'agissait du premier vol commercial avec un satellite saoudien a bord. Il a été mis en orbite sans encombre.

Plus impressionnant, la société a réussi à récupérer trois morceaux de sa fusée : le premier étage « Core » et ses deux boosters supplémentaires. Pour rappel, l'année dernière le premier étage avait loupé son retour sur une barge, alors que les deux boosters latéraux étaient revenus sans encombre.

39 commentaires
Avatar de thymotep Abonné
Avatar de thymotepthymotep- 12/04/19 à 08:44:49

Ils ont également récupérés les deux parties de la coiffe de la fusée : 
 https://twitter.com/elonmusk/status/1116514068393680896 :bravo:

Édité par thymotep le 12/04/2019 à 08:45
Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 12/04/19 à 09:01:17

On dira pas comme ça, mais SpaceX s'impose chaque jour un peu plus comme un challenger incontournable.

Franchement,  Arianeespace a de quoi s'inquiéter, eux qui se moquait encore de spaceX il n'y pas si longtemps.

Avatar de ragoutoutou Abonné
Avatar de ragoutoutouragoutoutou- 12/04/19 à 09:03:03

à 3 millions de dollars la moitié de coiffe, les récupérer représente une économie non négligeable...

En fait, la fusée est donc revenue en 5 morceaux plus ou moins autonomes ( les coiffes disposant de systèmes de vol et de propulsion pour contrôler la chute )

Avatar de spidermoon Abonné
Avatar de spidermoonspidermoon- 12/04/19 à 09:22:42

js2082 a écrit :

On dira pas comme ça, mais SpaceX s'impose chaque jour un peu plus comme un challenger incontournable.

Franchement,  Arianeespace a de quoi s'inquiéter, eux qui se moquait encore de spaceX il n'y pas si longtemps.

Zut, j'allais poster quasiment pareil.

Avatar de ajangot Abonné
Avatar de ajangotajangot- 12/04/19 à 10:17:45

le discourt officiel d'arianespace n'a pas changé. Pour eux, le financement de spaceX est bancale car subventionné grâce au USA. A long terme, ce n'est pas tenable.

Le problème est que l'on ne connait pas le cout réel d'un lancement avec etage 1 neuf ou occasion donc dure de comparer les offres.

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 12/04/19 à 10:18:57

Cette fois-ci, il s'agissait du premier vol commercial avec un satellite journaliste saoudien a bord. Il a été mis en orbite sans encombre.
:fumer:

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 12/04/19 à 12:02:02

Cette fois-ci, il s'agissait du premier vol commercial avec un satellite journaliste saoudien a bord. Il a été mis en orbite sans encombre.

:cap:

Avatar de ragoutoutou Abonné
Avatar de ragoutoutouragoutoutou- 12/04/19 à 12:35:31

ajangot a écrit :

le discourt officiel d'arianespace n'a pas changé. Pour eux, le financement de spaceX est bancale car subventionné grâce au USA. A long terme, ce n'est pas tenable.

 Oui, enfin, faire ses lancements pour le secteur public à un prix supérieur que pour le privé n'est pas en sois constitutif d'une subvention, c'est aussi que les produits vendus sont différents... si on prend un lancement de satellite espion pour l'armée, les protocoles de sécurité, les procédures d'accréditation du personnel, les devoirs complémentaires, génèrent des surcoûts par rapport au lancement d'un satellite de télécom privé.

Et si SpaceX vend au gouvernement US un service  à 100 millions au lieu de 60, tout en sachant qu'Arianespace n'arriverait pas à le faire à moins de 150, on ne peut pas accuser SpaceX de profiter indûment de subventions déguisées...

Et puis bon, 13,2 milliars de subsides publics de 1998 à 2012 pour Arianespace (hors subsides pour les infras en Guyane), ça doit aussi compter pour quelque-chose.

 

Avatar de RévolutioN INpactien
Avatar de RévolutioNRévolutioN- 12/04/19 à 12:53:14
Édité par Vincent_H le 08/11/2019 à 12:44
Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 12/04/19 à 13:36:15

Merci, tu m'a faire rire.:mdr2:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4