Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Une mission sur les « technologies quantiques » pour la députée Forteza

« Après l’intelligence artificielle, les technologies quantiques. La France et l’Europe se doivent d’être à la pointe des nouvelles frontières technologiques » explique Cédric O, le nouveau secrétaire d’État au Numérique.

Au travers d’un décret paru samedi 6 avril au Journal officiel, le gouvernement a ainsi confié à la députée Paula Forteza (LREM) une « mission temporaire ayant pour objet les technologies quantiques ».

Sur Twitter, celle qui fut rapporteure du projet de loi sur le RGPD détaille : « Pouvons-nous démultiplier nos capacités de calcul ? Nos protocoles de chiffrement seront-ils tous rendus obsolètes du jour au lendemain ? Les technos quantiques sont-elles le futur de l’informatique ? Me voilà en mission pour projeter la France dans cette nouvelle révolution ! »

Aucune précision quant au calendrier de cette mission n’a pour l’instant été présentée.

34 commentaires
Avatar de tmtisfree Abonné
Avatar de tmtisfreetmtisfree- 08/04/19 à 08:18:04

Pour ce qui est de brasser du vent à missionner pendant que d'autres financent depuis des lustres, l'État fromager ressemble à un train sans locomotive pour lequel un cadre de la direction est chargé de retrouver le mode d'emploi qui servira au final à repeindre les wagons.

Autant dire que les propositions, dont les résultats qui ne seront jamais évalués, vont (encore) être du saupoudrage inutile qui fera vivoter 2 ou 3 labos publics pour quelques années supplémentaires et donnera l'illusion qu'on a fait quelque chose.

Avatar de Cocquecigrues Abonné
Avatar de CocquecigruesCocquecigrues- 08/04/19 à 08:32:28

hein ?

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 08/04/19 à 08:34:06

En Europe on lance des missions temporaires. En Chine ils lancent des satellites...

Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 08/04/19 à 09:12:37

Heu... ça fait cinquante ans que l'Europe lance des satellites.

Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 08/04/19 à 09:27:13

Jonathan Livingston a écrit :

Heu... ça fait cinquante ans que l'Europe lance des satellites.

pas à liaison quantiques avec les stations au sol.

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 08/04/19 à 09:45:37

Les algorithmes de chiffrement post-quantiques sont déjà dans les cartons, de mémoire il y a 2/3 années Google avait commencé à tester quelque chose . Je ne m'inquiète pas particulièrement de l'arrivée des ordinateurs quantiques qu'on a le temps de voir venir.

Avatar de Dj Abonné
Avatar de DjDj- 08/04/19 à 10:02:40

"Aucune précision quant au calendrier de cette mission n’a pour l’instant été présentée."

 Dans l'article de loi, il est marqué que c'est maximum 6 mois 

Édité par Dj le 08/04/2019 à 10:02
Avatar de Toorist INpactien
Avatar de TooristToorist- 08/04/19 à 10:06:32

La seule chose qu'a apporté ce test est une transmission longue distance "sans fil".
A savoir qu'il a été fait avec des bases au Tibet à haute altitude.
C'est très important parce que ce qui pose problème dans la liaison quantique, c'est l'atmosphère et les perturbation qu'elle produit.

Et au cas ou tu l'aurais raté, l'Europe à déjà investi dans ces technos et l'utilise déjà de façon commerciale (mais filaire) pour des transmissions bancaires.

Avatar de Ailothaen Abonné
Avatar de AilothaenAilothaen- 08/04/19 à 10:46:48

Personnellement je n'ai pas le même angle de vue. On peut facilement parier que les ordinateurs quantiques ne seront pas accessibles au commun des mortels en même temps que les grandes entreprises et les États (voire que ces derniers feront pression pour les garder pour eux le plus longtemps possible)
Cela veut dire que n'importe quel acteur assez gros pourra décrypter des algorithmes non quantiques, mais que le citoyen lambda n'aura pas le moyen d'utiliser du chiffrement quantique, vu qu'il n'aura pas d'ordinateur quantique...
Du coup ça m'inquiète au contraire quelque peu. Après, peut-être que je me trompe...

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 08/04/19 à 11:07:08

2 points :
-il est possible d'avoir des algos de chiffrements non quantiques qui ne peuvent pas être cassés par un ordinateur quantique.

  • on peut faire de la cryptographie quantique avec des ordinateurs classiques.
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4