Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Un vaisseau Cargo Progress rejoint l'ISS en 3h21, un record

Jeudi 4 avril à 13h01 décollait une fusée Soyouz avec une capsule de fret Progress à son bord. Elle s'est arrimée à la Station spatiale internationale à 16h22, soit 3h21 de voyage seulement, presque 20 minutes de moins que le précédent record de juillet 2018 (3h40).

Ce progrès « ouvre de nouvelles possibilités pour des vols orbitaux habités » affirme l'agence spatiale russe Roscosmos, reprise par l'AFP.

Pour rappel, il y a deux « routes » pour rejoindre l'ISS : la courte en quelques heures et la longue en deux jours. L'une ou l'autre se choisit selon l'encombrement dans l'espace et la position de la Station au lancement.

Ce record permet à Roscosmos de montrer ses muscles alors que la concurrence américaine pour les vols habités se fait de plus en plus pressante. La capsule Crew Dragon SpaceX a pour rappel déjà fait un aller-retour jusqu'à l'ISS, mais sans équipage pour le moment.

Par contre, Starliner de Boeing est une nouvelle fois retardé, au mois d'août cette fois-ci.

2 commentaires
Avatar de ricozed Abonné
Avatar de ricozedricozed- 08/04/19 à 10:31:38

Ca va devenir sportif l'accès à l'espace dans les années qui viennent, les USA ont perdu le leadership de l'accès à l'Espace, la Chine étant N°1 des lancés cette année et de loin (source Hugo Lisoir). De plus actuellement, seuls les Russes et les Chinois sont à même de pouvoir amener des hommes dans l'espace, SpaceX , Boing et blue Origin doivent se féliciter des financements de la NASA, d'autant que la SLS a surtout l'air d'un gouffre financier se rapprochant du programme Appolo.
Toujours est-il que la perspective d'une base lunaire chinoise au pôle sud de la lune (sensé être le meilleur emplacement à cause de la glace et l'ensoleillement) a donné un sacré coup de pied à l'orgueil de Trump et cela a débloqué quelques milliards et fait prendre conscience des enjeux spaciaux (et militaires?) à venir.
M'est d'avis que les objectifs Marsiens de SpaceX vont être quelque peu utilisés à des fins stratégiques par la NASA pour une approche lunaire à plus court terme, si jamais la BFR devient réallité.
Les USA ayant publiquement annoncés vouloir se désintéresser de l'ISS, on se doute bien que tout ceci n'est pas pour redevenir autonome concernant les transports de personnes dans l'ISS.
Quand à Boing, on dirait qu'elle souffre de la taille de son entreprise car bien qu'elle ait reçu la plus grosse part de financement accordée par la NASA, l'entreprise a bien des difficultés pour tenir les délais.

Avatar de Tirnon Abonné
Avatar de TirnonTirnon- 08/04/19 à 14:34:25

Il ne faut pas oublier qu'un des premiers budget spatial aux USA est l'armée de l'air. Qui a une autonomie avec son drone navette qui passe son temps dans l'espace et revient tranquillement toute seule. La conquête spatial ne ce résume pas à envoyer des hommes dans l'espace.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.