Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
5G et Huawei : les accusations des États-Unis seraient politiques selon le patron de l'UIT

C'est en tout cas la déclaration faite par Houlin Zhao, secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT), qui dépend de l'Organisation des Nations unies (ONU).

« Il n'y a aucune preuve jusqu'à présent », affirme-t-il, rejoignant ainsi la position de plusieurs pays, dont celle de l'Union européenne. « J'encourage Huawei à se voir accorder les mêmes chances » que les autres équipementiers, ajoute-t-il.

Bref, pour Houlin Zhao la campagne active que livrent les États-Unis contre les équipementiers chinois serait en fait liées à des questions politiques et commerciales.

10 commentaires
Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 08/04/19 à 09:03:57

Au passage, quoi qu'on pense du fond de ce dossier, au vu de son nom ce monsieur n'est peut-être pas complètement neutre sur le sujet, qu'il soit à la tête d'un organe de l'ONU ou pas.

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 08/04/19 à 09:13:18

anagrys a écrit :

Au passage, quoi qu'on pense du fond de ce dossier, au vu de son nom sa nationalité ce monsieur n'est peut-être pas complètement neutre sur le sujet, qu'il soit à la tête d'un organe de l'ONU ou pas.

C'est un haut fonctionnaire chinois.
Après, il est au moins aussi neutre que Trump sur le sujet. :D

Avatar de ricozed Abonné
Avatar de ricozedricozed- 08/04/19 à 10:08:51

Si les US avaient des preuves, il y a bien longtemps qu'ils auraient tout mis sur la table. donc c'est au mieux des soupsons, au pire une manigance pour favoriser les equipementiers US en interne et dans le monde.

Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 08/04/19 à 10:29:51

Des preuves de backdoor peut être pas, des failles sans doutes.
Et ils seraient bien bête de les exposer au lieu de les exploiter.
Le rapport du HCSEC anglais n'est pas tendre avec Huawei concernant la qualité de leur code.
https://www.theregister.co.uk/2019/03/28/hcsec_huawei_oversight_board_savaging_a...

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 08/04/19 à 11:53:06

Il y a eu le cas il y a quelques années avec ZTE.

Mais bon intel fait certainement pareil, donc c'est plus un "c'est l'autre qui est méchant il fait comme moi".

Édité par XMalek le 08/04/2019 à 11:53
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 08/04/19 à 14:18:53

Non...Dis-moi pas que c'est pas vrai ....
Moi qui ai tout revendu mon matos pour acheter du Cisco..... :craint:

Avatar de ricozed Abonné
Avatar de ricozedricozed- 08/04/19 à 15:56:27

Les failles ne font pas des backdoors, la NSA elle-même a exploité des failles sur Cisco pendant de longues années , il a fallut le scandale de Snowden pour mettre tout au jour, on n'a pas interdit les équipements Cisco pour autant, sans compter sur les histoires des puces intel accessibles à distance etc... je ne dit pas que les équipement Huawei sont exempt de reproches, mais tout n'est pas rose non plus côté US, et le fait que la NSA exploite les failles au lieu de les remonter n'arrangent pas les choses.
pour aller jusqu'au bout du raisonnement que dire d'un système d'exploitation comme windows 10 qui est un aspirateur à données, que diraient les USA si 80% des ordinateurs fonctionnaient sur un OS chinois intégrant un aspirateurs à données comme Windows? ce serait un scandale assuré.
 ils ont quand même la critique facile avec les systèmes des autres.

Avatar de EricB INpactien
Avatar de EricBEricB- 08/04/19 à 21:05:39

XXC a écrit :

Le rapport du HCSEC anglais n'est pas tendre avec Huawei concernant la qualité de leur code.
https://www.theregister.co.uk/2019/03/28/hcsec_huawei_oversight_board_savaging_a...

 c est rassurant qu il y a encore des services de l'état qui fonctionnent, loin du tumulte du brexit.
(Et que d ailleurs l UE aurait tort de se priver des compétences des Anglais).

 
Au delà de certains aspects techniques, l'affaire est assurement politique: les US disent en gros: n allez pas vous faire espionner par les Chinois, continuez plutot à vous faire espionner par nous!

Une décision souveraine serait alors de bannir aussi bien les équipementiers US que Chinois, et n autoriser que les Européens. Mais comme il ne reste que Ericson, Nokia et quelques bouts d'Alcatel, il faudra alors accepter de payer le prix. Tout en étant pas à l abris de hacking du code des systèmes Européens par les services US ou Chinois...

Édité par EricB le 08/04/2019 à 21:07
Avatar de XXC Abonné
Avatar de XXCXXC- 09/04/19 à 07:39:49

ricozed a écrit :

Les failles ne font pas des backdoors.

Non, mais elle permettent d'en installer.

EricB a écrit :

Au delà de certains aspects techniques, l'affaire est assurement politique: les US disent en gros: n allez pas vous faire espionner par les Chinois, continuez plutot à vous faire espionner par nous!

Évidement qu'il y a une grosse part de politique. Et que chacun pousse ça solution, avec ses failles exploitable (voulue ou non).

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 10/04/19 à 16:12:57

EricB a écrit :

Au delà de certains aspects techniques, l'affaire est assurement politique: les US disent en gros: n allez pas vous faire espionner par les Chinois, continuez plutot à vous faire espionner par nous!

Une décision souveraine serait alors de bannir aussi bien les équipementiers US que Chinois, et n autoriser que les Européens.

Idéalement oui, mais la différence entre les chinois et les US c'est que ces derniers sont nos alliés.

Et alliés ne veut pas dire qu'on n'est pas attentif à leur espionnage, la DGSI sait assez bien à quoi s'en tenir, surtout que la France espionne aussi (à sa mesure) ses alliés.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.