Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
JetStream 2 d'Apple : le benchmark JavaScript s'attaque à WebAssembly

L’équipe de développement de Webkit a curieusement décidé de lancer une version 2 de l’outil de benchmark JetStream, alors même que ce domaine est en perte de vitesse.

Qu’à cela ne tienne, JetStream 2 combine 64 tests visant à mesurer les performances du navigateur sur des traitements JavaScript et WebAssembly. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que le benchmark apporte un peu de nouveauté.

La suite elle-même contient tous les anciens tests de JetStream 1, de nouveaux inspirés par certains tests de Kraken, tous ceux d’ARES-6 (pour mesurer la prise en charge d’ECMAScript 6), environ la moitié du Web Tooling Benchmark ainsi que des tests spécifiques à WebAssembly, dérivés de ceux pour asm.js dans JetStream 1.

Ghacks a lancé le benchmark sur deux configurations, un Mac et un PC. Sur le premier, Safari est « curieusement » arrivé en tête, suivi de Chrome (8 % plus lent) et Firefox (68 % plus lent). Sous Windows 10, pas de comparaison avec Safari bien sûr, mais un Chrome en tête (105), suivi de Firefox (78). Edge n’a a priori pas réussi à finir le test.

Difficile d’en tirer la moindre conclusion raisonnable. L’équipe de Webkit précise elle-même que le benchmark a été créé pour améliorer les propres performances de son moteur. Il y a donc synergie entre les développements de l’outil et du moteur, les deux s’inspirant l’un de l’autre.

De fait, voir Safari et Chrome finir respectivement premier et deuxième n’est pas étonnant. Après tout, Chrome se sert de Blink, lui-même un fork de Webkit. Même si Google a depuis modifié son moteur, l’héritage doit encore être largement présent. On retrouvait à l'époque le même genre de résultats avec Kraken, l'outil de Mozilla sur lequel Firefox terminait premier.

En somme, un outil supplémentaire dont les résultats ne sont pas à prendre pour argent comptant. Il peut cependant avoir son utilité dans un ensemble de tests pour se faire une idée générale des performances.

4 commentaires
Avatar de Bejarid INpactien
Avatar de BejaridBejarid- 28/03/19 à 10:17:48

Sur Edge, le test plante avant même son lancement. Quand on clic sur le bouton, il n'essaye même pas de télécharger les fichiers de test, il s’arrête directement :D

Bon sinon les résultats de FF et Safari sont une blague (donc exit la comparaison entre navigateurs), l'usage CPU est aberrant (donc exit la comparaison entre machines), et les résultat sont très peu détaillé et différent entre JS et WASM (donc exit la comparaison entre API).

En résumé, on s'en fout qu'il fonctionne pas sur Edge, car de toute façon ce test ne sert à rien :p A limite on pourrait récupérer son code et voir si il est exploitable pour tester les choses de façon précise, mais en l'état...

Édité par Bejarid le 28/03/2019 à 10:20
Avatar de Naneday INpactien
Avatar de NanedayNaneday- 28/03/19 à 10:38:09

Mozilla c'est une boite qui existe uniqument grace au buzz, quand on compare, y'a rien dans le slip

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 28/03/19 à 11:07:49

Pourquoi rapporter ça à une guéguerre de slip ?

Avatar de Pseudooo Abonné
Avatar de PseudoooPseudooo- 28/03/19 à 22:52:11

Comme ça ? Gratos ?
Tu peux étayer un peu ton propos... ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.